A
A

10 géants du gaz et du pétrole se connectent par blockchain

dim 22 Déc 2019 ▪ 11h00 ▪ 3 min de lecture - par Rédaction CT

Le Consortium OOC Oil & Gas Blockchain, composé de 10 grandes sociétés gazières et pétrolières, a réussi la numérisation d’un système de scrutin grâce à la technologie de la Blockchain.

essence, gaz, blockchain

Une numérisation du processus de vote fondé sur la Blockchain

D’après l’annonce qui a été faite le 18 décembre, un groupe de 10 géants du pétrole et du gaz ont piloté avec brio un système fondé sur la chaîne de blocs. Ce projet, lancé dans le cadre de l’autorisation de dépenses (AFE), a été mis en œuvre grâce à un partenariat avec GuildOne, un fournisseur de technologie canadien.

Cette initiative de preuve de concept de vote AFE est la première de ce genre. Elle facilitera l’envoi des bulletins de vote par les participants au scrutin et servira aussi à la numérisation des élections via l’utilisation de la technologie de la Blockchain.

Il faut savoir que l’utilisation des AFE s’impose dans l’industrie gazière et pétrolière pour agréer les projets de dépenses et d’immobilisation. Cela servira également au calcul des intérêts directs des membres d’un contrat conjoint d’exploitation.

Voilà maintenant plusieurs années que le vote AFE se fait de façon manuelle. La numérisation fondée sur la chaîne de blocs servira à réduire le temps utilisé initialement dans le processus de vote papier. Le PoC fournira des enregistrements inchangeables et réduira considérablement la marge d’erreur, étant donné que tous les calculs se feront manuellement.

La Blockchain au service de l’industrie du pétrole et du gaz

La présidente du consortium, Rebecca Hofmann, a révélé qu’il n’a fallu que 4 mois aux 10 membres du consortium pour achever le PoC. Au nombre de ceux-ci, on compte Equinor, Repsol, Marathon, Chevron, ConocoPhillips, Noble Energy, ExxonMobil, Hess, Shell et Pioneer Natural Resources.

Elle justifie la décision de fonder le tout nouveau projet de technologie gazière et pétrolière sur la Blockchain par la puissance de la technologie des registres distribués. Le système brille aussi par sa capacité de transformation des activités à caractère commerciale relatives au pétrole et au gaz.

Depuis la création du consortium en février 2019, la principale mission a été d’explorer tous les potentiels avantages de la technologie de la chaîne de blocs pour l’industrie du pétrole et du gaz. Cette technologie avait précédemment servi au pilotage d’un projet de synchronisation et de gestion des données sur les eaux usées sur les exploitations pétrolières dans le Dakota du Nord.

La Blockchain a encore beaucoup à donner à l’industrie du gaz et du pétrole.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Rédaction CT avatar
Rédaction CT

Derrière la signature générique « Rédaction CT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !