A
A

Aave (LEND) est désormais le Champion de la Finance Décentralisée

jeu 27 Août 2020 ▪ 8h00 ▪ 5 min de lecture - par Zoé De La Roche

La DeFi de la première place : quoi de mieux que le haut du podium pour un projet DeFi pour se faire voir par le maximum de cryptophiles et, attirer ainsi le maximum d’utilisateurs. On ne jure que par la Total Value Locked (TVL) du projet pour juger de son sérieux, de sa performance : certains indicateurs sont trop faciles à comprendre en apparence, et sont par conséquent difficilement crédibles.

Dans la DeFi, rien ne doit être considéré pour acquis

Les données de DeFi Pulse indiquent que la plateforme de prêts décentralisée Aave (LEND) concentre 1,44 milliards de dollars d’actifs, devançant ainsi les 1,42 milliards de dollars de MakerDAO.

L’ancien leader du secteur, Compound, a été détrôné et chute du haut du podium pour atterrir à la 5ième place, devancée par yEarn et Curve.

Contrairement à Compound, Aave n’a pas recours au liquidity mining pour générer de la liquidité et gonfler ses chiffres. Aave propose aujourd’hui de nombreux actifs à l’emprunt et aux dépôts ; les stablecoins comme le Tether (USDT), le TrueUSD (TUSD) et l’USD Coin (USDC) représentent la majorité de sa TVL.

Le token LEND, dont le cours connaît une hausse depuis environ 90 jours, pèse quant à lui 461 millions de dollars, en termes de TVL ; son market cap a dépassé les 900 millions de dollars.

Ces hausses de LEND, qui a enregistré une croissance de 20% rien que pour la journée du 25 août 2020, l’ont permis de prendre la place de Maker.

Une TVL en déroute : les projets DeFi sont-ils tous des scams ?

La DeFi et sa TVL qui explose : de quoi allécher les investisseurs prêts à tout pour s’enrichir rapidement – foncer tête baissée et réfléchir ensuite.

La TVL fait l’objet de nombreuses critiques, même si elle continue à être utilisée – de manière peut-être un peu trop simpliste – comme un indicateur de la popularité – et donc de la crédibilité et de la performance ? – d’un projet DeFi.

La TVL d’Aave semble varier en fonction du prix de LEND. « Semble » car, cette corrélation n’est pas aussi simple dans la réalité.

Le recours au liquidity mining – produire des cryptos dédiées au projet lors de l’utilisation d’un service DeFi dans lequel l’utilisateur doit effectuer des placements – gonfle la TVL et peut augmenter le prix du token – on a alors un boucle rétroactif qui finit par connaître ses limites à un moment donné, comme tout système mécaniste visant à augmenter artificiellement les prix.

La TVL est également critiquée pour une raison, disons, assez évidente : la valeur bloquée n’est pas vraiment bloquée en pratique. Les fonds peuvent être retirés à tout moment pour être investis dans un projet plus rentable.

Sans compter que la valeur en dollar de  la TVL dépend du prix des actifs proposés, ce qui est par exemple le cas pour LEND.

Pour couronner le tout, les chercheurs ont montré que la TVL est biaisée du fait d’un double comptage la surestimant. Par exemple, les liquidités DAI sur Aave sont l’objet un second comptage des DAI originaux proposés en garantie sur Maker, pour produire le stablecoin.

Etre champion c’est facile, rester champion… Bref, vous connaissez la suite ! La DeFi gonfle pour le moment sa valeur à coups de marketing et de pratiques financières douteuses – disons les choses comme elles le sont. La blockchain est finalement insuffisante pour une réelle décentralisation. L’éducation financière en masse qui rendrait même des concepts barbares, évidents pour un ado, est une condition sine qua non à une réelle redistribution des pouvoirs entre les mains de chaque individu. Un jury populaire dont les membres ne maîtrisent aucune notion de base du droit, peut peut-être juger adéquatement l’accusé. Un tel système serait source de nombreuses erreurs judiciaires dans une DeFi aux rouages techniques complexes et où chaque projet continue à peaufiner ses appâts pour attraper le plus de poissons dans ses filets.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Zoé De La Roche avatar
Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !