70% des Américains posséderont-ils vraiment du Bitcoin (BTC) et des crypto en 2030 ?

Dans l’un de ses rapports, la compagnie américaine d’assurance Nobl fait part de ses visions sur les cryptomonnaies et la blockchain pour les années à venir. La récente publication affirme des perspectives optimistes pour la vulgarisation des nouvelles technologies financières aux États-Unis. Nobl Insurance prévoit ainsi que près de 70 % des Américains utiliseront Bitcoin et les crypto à l’horizon 2030.


Quel intérêt portent les Américains pour les cryptomonnaies ?

Nobl Insurance est l’une des plus jeunes enseignes opérant sur le marché des assurances aux États-Unis. Lancée en 2017, la compagnie se veut être le distributeur incontournable de contrats à la fois simples et abordables, accessibles à tous les assurés américains. Préalablement au lancement de son premier produit sur le marché, Nobl Insurance a rendu publique son étude sur les monnaies cryptographiques et leur évolution.

L’assureur annonce que pour les besoins de son rapport, un panel bien représentatif de la population a été approché. L’objectif de l’étude était d’identifier le véritable intérêt des Américains pour ces nouvelles technologies financières ainsi que les opinions des personnes interrogées sur leur viabilité.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Nobl Insurance confiant en l’avenir de la blockchain et des cryptomonnaies

Le rapport de la compagnie d’assurance fait part d’une perception positive des personnes interrogées autour des devises numériques. Ainsi, la lecture des conclusions de l’étude réalisée par Nobl Insurance laisse penser qu’une adoption en masse des cryptomonnaies est proche. Chiffres à l’appui, l’assureur développe ses arguments et s’étend sur cette perspective.

Dès la fin de l’année 2020, Nobl s’attend qu’un Américain sur 10 sera détenteur d’une cryptommonaie. En 2030, ce seront ainsi 70 % des habitants des États-Unis qui en posséderont. Selon la compagnie d’assurance, de nombreuses organisations internationales et autres enseignes locales ou multinationales participeront également à une véritable démocratisation des devises numériques. Ainsi, si les banques étaient jusqu’alors réticentes à adopter les cryptomonnaies, elles vont prendre un virage important en les intégrant dans leurs services et fonctionnements.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Dès 2020, Nobl augure que les organisations et les établissements de tous secteurs – de l’Unicef à Starbucks en passant par les commerçants sur internet – seront ainsi de plus en plus nombreux à accepter par exemple les transactions en Bitcoin (BTC) ou en Ether. L’équivalent de 1 milliard de dollars US de cryptotransactions sera ainsi comptabilisé chaque année.

scam bitcoin

Quelqu’un a envoyé 243000 USD en Bitcoin (BTC) sur le wallet d’un scam “Elon Musk”

Les 2 moyens les plus sûrs pour acquérir du Bitcoin (BTC) : en acheter en P2P ou sur les exchanges, ou en miner. Les scammers continuent de jouer la même mélodie pour attirer leurs victimes. Les moins prudents tombent sous…
prix bitcoin BTC

Bitcoin (BTC) le 4 mars 2021 – Une reprise difficile

Bitcoin (BTC) re-chute en-dessous des 48 000 USD aujourd’hui, 4 mars 2021. Les taureaux ont du mal à reprendre le contrôle des marchés sur le court terme. Ils devront compter sur l’appui des institutionnels pour éviter que mars ne ramène…
bitcoin paiement commerces USA

OLB Group permet à des milliers de commerçants américains d’accepter des paiements en cryptomonnaies

Après le statut de classe d’actifs sur lequel investir pour générer des profits, les cryptomonnaies doivent maintenant atteindre celui de moyen de paiement à plein temps pour confirmer une adoption généralisée. À l’image de PayPal qui a décidé d’inscrire le…
Michael Saylor bitcoin

Michael Saylor affirme que la réglementation des cryptos est le feu vert attendu par les institutionnels

Dura lex sed lex, autant l’accepter même si elle est injuste, et autant positiver même si elle peut tuer toute une industrie prometteuse : le CEO de MicroStrategy, Michael Saylor, pense qu’une réglementation future sur Bitcoin (BTC) devrait encourager les…

Fidelity (3300 milliards) – “Il ne s’agit plus de savoir s’il faut acheter du Bitcoin, mais combien”

Fidelity gère plus de 3300 milliards de dollars, soit un demi BlackRock, ou encore 5 fois Goldman Sachs... Jurrien Timmer, le directeur Macro Global, a publié un papier extrêmement intéressant faisant l'éloge du bitcoin. Pour lui, "il ne s’agit plus…