NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

“Anonymous” se ridiculise en lançant un Shitcoin

Une branche du groupe Anonymous s’est récemment illustrée en attaquant Elon Musk mais vient de perdre toute crédibilité en lançant son propre shitcoin. Le token “AnonInu“…

Quand “Anonymous” sort sa boule de cristal

Anonymous s’est fait connaître autour des années 2010 avec de nombreux faits d’arme. De l’eau a coulé sous les ponts et force est de constater que la nouvelle génération d’hacktivistes n’est pas de la même trempe que ses aînés.

Les auteurs de cette vidéo publiée sur Youtube le 16 juillet (vue 82 000 fois) y expliquent des choses connues de tous depuis longtemps :

« La Chine a banni ses mineurs de BTC. Auparavant, la majorité du hashrate venait de Chine où l’énergie y est très peu chère, surtout dans certaines régions où l’électricité est d’origine hydraulique. La Chine était heureuse d’accueillir des mineurs jusqu’à ce que le parti communiste chinois décide de lancer sa propre monnaie, le Digital Yuan. La compétition monétaire n’est plus autorisée au sein de ses frontières. C’est pour cette raison que la valeur du bitcoin a fortement baissé au cours du mois de mai. Les mineurs chinois ont été obligés de vendre des bitcoins pour financer leurs relocalisations, ce qui a provoqué une pression vendeuse. »

S’ensuit une référence au « marché de la crypto » qui interpellera les maximalistes :

« Même si ce bannissement des mineurs s’est focalisé spécifiquement sur le bitcoin, tout le marché de la crypto a été affecté de manière négative car chaque crypto-asset suit encore la trajectoire du bitcoin. »

Plus intriguant encore, nous avons droit plus loin à une démonstration d’analyse chartiste ainsi qu’une prédiction de bull run d’ici la fin du mois d’août. Ces banals commentaires de marché mettent véritablement mal à l’aise quand on sait qu’Anonymous a l’habitude de faire des discours aussi vibrants que ciselés.

Anoninu contre Elon Musk

Tout s’explique un peu plus loin lorsque cette bande de bourricots masqués finit pas annoncer la création de son shitcoin pour « combattre Elon Musk dans la guerre des mèmes et la Chine dans la guerre de la crypto »…

[Soit dit en passant, le « Digital Yuan » n’a rien à voir avec une « cryptomonnaie » puisqu’il n’est pas doté d’une blockchain ni d’une masse monétaire fixe]

À ce titre, qualifier l’AnonInu de « shitcoin » est encore lui faire trop d’honneur puisque cela sous-tendrait à minima l’existence d’une blockchain à part entière. Ce n’est nullement le cas de ce « Defi community token » qui utilise la Binance Smart Chain. Nous pourrions donc le comparer à un vulgaire token ERC-20 pouvant être créé en quelques clics à partir de la plateforme Ethereum.

AnonInu s’apparente à la plus typique des arnaques ponziennes avec une rémunération de 5 % par an et la destruction de 50 % tokens en circulation. Dit autrement, il s’agira d’un token pré-miné qui permettra d’enrichir ses créateurs sur le dos de cupides shitcoiners.

Pourquoi la Chine a peur du bitcoin ?

Pour les mêmes raisons que Christine Lagarde (BCE) et Jerome Powell (FED) en ont peur. La présidente de la BCE a déclaré au mois de janvier 2021 :

« Nous devons encadrer le bitcoin au niveau global car, vous savez…, s’il y a une échappatoire, cette échappatoire sera utilisée. Une coopération globale est absolument nécessaire. Elle pourrait être initialisée d’abord au G7, puis au G20. »

Oui, le Bitcoin est une échappatoire à un système d’esclavage par la dette et l’inflation. Un système arrivé dans ses derniers retranchements comme en témoigne l’impossibilité pour les nouvelles générations de s’acheter un toit et quatre murs sans perdre leur liberté pendant 25 ou 35 ans.

La fuite en avant exponentielle de la création monétaire à partir de dettes assorties d’intérêts a débouché sur des bulles génératrices d’inégalités inouïes. Ce ponzi explosera plus tôt qu’on ne le croit. Pour deux raisons.

La première est que nous atteignons les limites de la croissance (baisse de la production mondiale de pétrole) :

oil production vs GDP growth
Variation annuelle de la production de liquides dans le monde (avec condensats et avec liquides de gaz), en %.
La courbe pointillée donne la tendance sur la période.
Source des données : Shilling et al jusqu’en 1965, BP Statistical Review après 1965. Blog de JM Jancovici.

Étant acquis qu’il est impossible de rembourser la dette sans croissance, la raréfaction des ressources énergétiques se soldera in fine par une inflation monstre. Voire une hyperinflation si une « échappatoire » existe.

La seconde raison est donc le Bitcoin. Il est la meilleure monnaie de l’histoire. Un or digital permettant de s’exfiltrer du système fiat par lequel le fruit de notre travail sera de plus en plus vampirisé, sans que nous puissions rien y faire.

L’absence d’alternative à leurs monnaies de singe à fait croire aux banquiers centraux qu’ils pourraient faire marcher la planche à billets ad vitam æternam. C’était sans compter le bitcoin qui a changé la donne pour toujours.

Les banquiers centraux l’ont bien compris et sont à pied d’œuvre pour créer des « CBDC ». Le président de la FED a même déclaré tout récemment que le Digital Dollar pourrait rendre le Bitcoin obsolète…

Un CBDC pour quoi faire ?

L’intérêt du CBDC est double. Il s’agit d’une part de se préparer à l’éclatement de la bulle d’endettement qui provoquera la faillite des banques privées. Mais aussi d’accélérer le pas vers la fin du cash.

Une fois la monnaie papier disparue, il n’y aura plus aucune « échappatoire ». Les banquiers pourront instaurer des taux négatifs et la « monnaie fondante ». Le CBDC chinois en est la parfaite illustration puisqu’il s’autodétruit s’il n’est pas dépensé assez rapidement…

Le but de la manœuvre est de grappiller toujours plus d’argent aux masses pour tenter de maintenir à flot un système condamné d’avance. Rendez-vous compte que le ratio dette/PIB chinois dépasse désormais les 300 %, contre 140 % à la veille de la crise de 2008 (ces chiffres sont similaires à ceux de l’Europe et des États-Unis).

Dette totale (publique et privée) en % du PIB USA, Chine, zone euro, japon.
Dette totale (publique et privée) en % du PIB

Nos confrères de Trustnodes citent dans cet article un passage très intéressant du rapport du FMI de 2018 dans lequel nous pouvons lire :

« L’efficacité de la dette s’est détériorée, ce qui indique une mauvaise allocation croissante des ressources. En 2007-08, environ 6500 milliards de yuan de nouvelles dettes permettaient d’augmenter le PIB nominal d’environ 5000 milliards par an. En 2015-16, il a fallu plus de 20 000 milliards de nouvelles dettes pour obtenir la même croissance du PIB nominal. »

Remplacez « mauvaise allocation des ressources » par « contrainte énergétique » et nous revenons à ce que nous disions plus haut. À savoir qu’un système monétaire reposant sur la dette et la croissance perpétuelle est voué à l’écroulement sur une planète finie.

Voilà pourquoi le PCC, la BCE et la FED honnissent la concurrence du bitcoin. Pour être complet, il faut également préciser que la Chine traverse sa pire crise énergétique en une décennie. L’empire du milieu ne pouvait tout simplement plus se permettre d’héberger la moitié des mineurs.

Plus d’actions
Partagez

( Rédacteur )

Journaliste / Bitcoin, géopolitique, économie, énergie, climat

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo