Coinbase lance ses cartes bancaires en Europe

coinbase-image

Coinbase, le célèbre échange américain de crypto-monnaies, vient d’étendre son offre de cartes bancaires à 6 nouveaux pays Européens, permettant ainsi à ses clients de la région de dépenser leurs crypto-monnaies.


Un nouveau service pour les utilisateurs

Selon un article publié ce mercredi 12 juin 2019 par CNBC, les cartes de débit Coinbase Card sont désormais disponibles en Espagne, Allemagne, France, Italie, Irlande et aux Pays-Bas. Ce nouveau service lancé par l’échange permet à ses clients européens de dépenser directement leurs crypto-monnaies – bitcoin, ethereum, litecoin, etc – chez tout vendeur physique ou en ligne qui accepte les paiements Visa.

L’extension de cette offre, initialement lancée au Royaume-Uni au mois d’Avril 2019, est la suite logique du succès rencontrée auprès des utilisateurs britanniques. Zeeshan Feroz, le directeur exécutif de la branche britannique de Coinbase, n’a pas souhaité révéler les chiffres concernant l’adoption de cette nouvelle carte au Royaume-Uni. En revanche, il a ajouté dans une interview accordée à CNBC que le plafond des 1000 cartes gratuites offertes a été aisément dépassé.

Par cette initiative, Coinbase fait concurrence aux cartes comme Wirex ou encore Revolut qui proposent également de convertir ses crypto-monnaies en monnaies fiduciaires afin de les dépenser par la suite. Dans un même souci d’expérience utilisateur, les cartes bancaires Coinbase sont liées à une application mobile disponible sur les smartphones Android et iOS. De la sorte, l’utilisateur peut choisir la crypto-monnaie qu’il souhaite convertir pour chaque dépense.

L’aspect de « conversion  » est essentiel car l’utilisateur de paie pas directement le vendeur avec des crypto-monnaies. Coinbase s’occupe de convertir le montant en monnaie fiduciaire – en l’occurence l’euro pour les 6 nouveaux pays – avant de réaliser le paiement. Pour cette conversion instantanée, l’entreprise prend une commission.

Une ambition d’expansion

Pour le déploiement de ses cartes bancaires en Europe, Coinbase est en partenariat avec PaySafe, une entreprise britannique de paiement. Mais l’entreprise californienne ne souhaite pas s’arrêter là. Feroz a également précisé qu’il espère étendre l’offre vers d’autres marchés, à condition de trouver les bons partenaires bancaires.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

« Nous allons regarder tous les marchés stratégiques, y compris les Etats-Unis » a-t-il déclaré.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies
Please credit www.quotecatalog.com with an active link.

Bitcoin (BTC) le 20 janvier 2021 – Les baleines : dernier espoir des 40 000 USD ?

Les taureaux ne semblent pas prêts de reprendre leur course. Bitcoin (BTC) continue de se négocier aux alentours des 35 000 USD. L’analyse des marchés montre aussi bien des facteurs favorables aux taureaux qu’aux ours. Les baleines se multiplient : un signal…

Bitcoin (BTC) givré, miné dans l’arctique

Bientôt du minage de Bitcoin (BTC) sur la lune ou sur Mars lorsque la capitalisation boursière du BTC aura dépassé celle de Tesla ? Cette entreprise de minage est allée jusqu’au bout du monde pour miner du Bitcoin dans les meilleurs…

Carl Cox rejoint les artistes à utiliser les NFTs !

C’est la première vente d’oeuvres musicales de Carl Cox depuis le début de l’année sur la plateforme des frères Winklevoss, Nifty Gateway. Pionnier et légende dans l’univers de la techno, Carl Cox rejoint la liste des artistes mondialement connus mêlant musique…

Les exchanges vont-ils manquer d’Ether (ETH) ?

A quand un nouvel ATH pour l’Ether (ETH) ? Les fondamentaux de ce dernier montrent que l’ETH pourrait suivre la voie de son grand frère. Quand Ethereum rappelle Bitcoin Les réserves d'Ethers sur les exchanges ont diminué. Selon les données de…

Pour Vitalik Buterin, Parler a le droit d’exister

Big Brother portait déjà atteinte à la liberté des citoyens, il fallait que Big Tech s’y mette également. Parler est victime de la concentration du pouvoir entre les mains des grandes plateformes tech US. Le web est devenu un gouvernement…