Futures Bitcoin (BTC) et Manipulation des Cours : Le Fonds WilShire Phoenix jette un pavé dans la Mare

Le fonds d’investissement WilShire Phoenix a publié un rapport affirmant que les produits financiers Futures adossés au Bitcoin du CME (Chicago Mercantile Exchange) ont un plus grand impact sur le prix du Bitcoin que le marché « spot ». Cette inversion des rôles n’est absolument pas normale. WilShire Phoenix lance un gros pavé dans la mare…


Back to the Future

Avant de détailler les points importants du rapport, rappelons ce que le chef du CME avait déclaré peu avant de lancer les Futures adossés au Bitcoin :

« Nous allons dompter le Bitcoin »

Leo Melamed / source coindesk

Faut-il en dire plus pour deviner les intentions de Leo Melamed, patron du CME, lui qui n’a jamais caché son hostilité vis-à-vis du Bitcoin…

Rappelons aussi en passant les propos de Christopher Giancarlo en 2019. L’ancien chef de la CFTC (Commodity Futures Trading Commission), le gendarme financier en charge de la régulation des Futures, avait déclaré :

“L’une des histoires non racontées de ces dernières années est que la CFTC, le Trésor, la SEC et le directeur [du Conseil économique national] de l’époque, Gary Cohn, prévoyaient que le lancement des contrats à terme sur le bitcoin aurait pour effet de faire éclater la bulle du bitcoin. Et cela a fonctionné.”

Christopher Giancarlo / source coindesk

Bien que qualifier de« bulle » le niveau de prix atteint par le Bitcoin en 2017 soit faux, l’idée selon laquelle le gouvernement US (et le lobby bancaire qui est évidemment derrière) se soit activé en coulisse pour couler le Bitcoin est absolument crédible. Après tout, étant donné le privilège exorbitant que les États-Unis retirent du fait de posséder la monnaie internationale, il est très facile de comprendre pourquoi le gouvernement US a voulu combattre un concurrent direct à la domination du dollar.

Voici quelques exemples de l’impact d’une introduction de Futures sur différents marchés tel que le Bitcoin, l’Uranium, l’argent et l’or :

Prix de l’Uranium / source : supercrypto
Ligne rouge : date du lancement des Futures
Prix de l’or / source : supercrypto
Ligne rouge : date du lancement des Futures
Silver Futures
Prix de l’argent (silver) / source : supercrypto
Ligne rouge : date du lancement des Futures

Le lancement de Futures est très souvent un puissant signal de vente, comme si les investisseurs savaient que le rôle inavoué des Futures est surtout de maintenir le prix des matières premières au plancher

Et voici pour le Bitcoin:

Bitcoin et date de lancement des futures du CME
Prix du Bitcoin / source : supercrypto
Ligne rouge : date du lancement des Futures

WilShire Phoenix

Le fonds relève plusieurs faits intéressants et notamment que les volumes de trading sur les Futures adossés au Bitcoin sont désormais plus élevés que ceux des exchanges que le CME utilise pour suivre le prix du Bitcoin (Coinbase, ItBit, Bistamp, Gemini, Kraken). Ces Exchanges représentent ensemble environ 57 % du volume mondial de trading sur BTC/USD d’après WilShire Phoenix.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Le fonds fait ensuite une petite comparaison des volumes avec le marché de l’or. D’après les données du World Gold Council (WCG), le volume journalier de Gold Futures sur le COMEX est de 30 milliards $ alors que celui du marché spot de l’or est de 167 milliards. Soit 17 %. A contrario, le volume journalier sur les BTC Future est de 90 milliards $ contre 190 milliards sur le marché spot. Soit 60 %.

Cela devrait soulever des sourcils. Surtout quand on sait que la JP Morgan vient d’être condamnée pour avoir manipulé le prix de l’or pendant une décennie grâce au marché des Futures… Et cela alors que les volumes journaliers ne représentent que 17 % du marché spot ! Il y a là de quoi se poser des questions pour le Bitcoin…

WilShire Phoenix en déduit d’ailleurs que le marché des Futures est désormais le principal driver du prix du Bitcoin du fait de ses volumes de trading supérieurs à ceux du marché spot (sur les exchanges) :

« La taille moyenne des transactions sur le marché à terme du CME (Futures) facilite sa domination en matière de formation du prix du BTC par rapport aux exchanges Coinbase, ItBit, Bistamp, Gemini et Kraken. »

WilShire Phoenix

Le rapport n’oublie pas non plus de noter que les Futures BTC du CME ne permettent pas de se faire livrer physiquement du Bitcoin. Contrairement à n’importe quel autre marché de Futures… Si vous achetez un Future adossé au pétrole, vous avez toujours l’option de vous faire livrer physiquement ce pétrole. Pas pour le Bitcoin.

Cette absurdité financière permet de créer autant de Futures (du BTC sous forme de papier) que nécessaire pour peser sur le prix du Bitcoin. Et cela sans jamais avoir à réellement posséder du Bitcoin. Kafkaïen…

Seul Bakkt propose des Futures offrant véritablement des Bitcoins à ceux qui souhaitent se faire livrer à l’expiration du contrat Future. Ses volumes ne représentent toutefois qu’une minuscule fraction de ceux du CME.

CME volumes Futures BTC
Les volumes sur les Futures adossés au Bitcoin CME ont fortement augmenté ces derniers mois

Qui se cache derrière les Futures ?

Parmi les fonds d’investissement faisant apparemment la pluie et le beau temps sur le marché des Futures (et donc en partie sur le prix du Bitcoin), WilShire Phoenix note trois noms : Wedbush, Macquarie, et R.J. O‘Brien. Trois fonds d’investissement connus pour avoir eu des déboires avec la justice et qui ont été condamnés à payer des millions de dollars…

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Pour finir, signalons qu’il y a constamment plus de vendeurs que d’acheteurs sur le CME. Les vendeurs étant toujours les gros poissons tels que les fonds d’investissement… alors que les individus et traders solitaires sont toujours placés à la hausse. Vous pouvez vérifier les données officielles ici

Fidelity (3300 milliards) – “Il ne s’agit plus de savoir s’il faut acheter du Bitcoin, mais combien”

Fidelity gère plus de 3300 milliards de dollars, soit un demi BlackRock, ou encore 5 fois Goldman Sachs... Jurrien Timmer, le directeur Macro Global, a publié un papier extrêmement intéressant faisant l'éloge du bitcoin. Pour lui, "il ne s’agit plus…
bull run Bitcoin

Ce qu’il faut retenir des bull-runs du Bitcoin (BTC) de 2013 et 2017

Alors que la valeur du Bitcoin (BTC) fait le yoyo, certains observateurs s’inquiètent qu'une tendance baissière s'installe dans les semaines à venir. Les facteurs externes comme le durcissement de la réglementation de l’espace cryptographique prônée par la nouvelle secrétaire au…
prix bitcoin

Bitcoin (BTC) le 3 mars 2021 – Retour en force des taureaux

Bitcoin (BTC) fait une incursion au-dessus des 52 000 USD aujourd’hui, 3 mars 2021. La récente correction majeure du BTC semble désormais être derrière lui.  Le cours du Bitcoin du jour vous est proposé en partenariat avec l’application Swissborg. Pour une…
j p morgan bitcoin

D’après JPMorgan, les investisseurs peuvent placer 1% de leur portefeuille dans le Bitcoin (BTC) bien que..

1% de Bitcoin (BTC) dans les portefeuilles de chaque investisseur institutionnel : un petit pourcent qui pourrait propulser le BTC bien au-delà des 100 000 USD. JPMorgan Chase recommande Bitcoin à ses clients, tout en émettant des réserves.  1% de…

Bitcoin reste au contact des 50 000 $ malgré la hausse des taux

BTC/USD reste solide malgré quelques vents contraires. Les anticipations d’inflation et l’entrée imminente de Coinbase dans l’indice du NASDAQ parviennent à supporter le bitcoin. Et cela en dépit de la hausse des taux d'emprunt partout dans le monde. Le Dollar…