La Banque mondiale vend 33,8 millions de dollars de plus de ses obligations privées Ethereum Blockchain Bonds

emissions-obligations-blockchain-33millions

La Banque mondiale a émis une deuxième série d’obligations blockchain.


Selon la Commonwealth Bank of Australia (CommBank) qui a géré la vente conjointement avec RBC Marchés des Capitaux et Valeurs Mobilières TD, l’institution financière internationale a obtenu 50 millions de dollars australiens (33,8 millions de dollars américains) supplémentaires en vendant des de la dette basée sur la blockchain (obligations-i).

Tant les nouveaux investisseurs que les investisseurs existants y ont participé, a indiqué la CommBank.

Au total, la Banque mondiale a émis 160 millions de dollars australiens (108 millions de dollars américains) de ces obligations, qui fonctionnent sur une version privée de la blockchain de l’éthéréum. C’est « la première obligation créée, attribuée, transférée et gérée tout au long de son cycle de vie grâce à la technologie du distributed ledger (DLT) » selon CommBank.

« Nous sommes heureux de voir le soutien et la collaboration des investisseurs et des partenaires », a déclaré Andrea Dore, responsable du financement à la Banque mondiale, dans un communiqué de presse. « L’innovation et l’expérience de la Banque mondiale sur les marchés des capitaux sont essentielles pour travailler avec nos pays membres afin d’accroître la numérisation pour stimuler la productivité de leurs économies et accélérer les progrès vers la réalisation des objectifs du développement durable. »

La plate-forme de la blockchain a été construite et développée par le Centre d’excellence de la blockchain de la CommBank.

« CBA dispose désormais de preuves tangibles de notre première offre obligataire utilisant la technologie de la blockchain et de la gestion des obligations, de la négociation secondaire et de l’émission d’obligations via la même plate-forme, que la technologie peut offrir un nouveau niveau d’efficacité, de transparence et de capacité de gestion des risques par rapport à l’infrastructure existante du marché” a déclaré Sophie Gilder, responsable de la blockchain et de l’IA chez CommBank, dans son communiqué la semaine dernière. Elle ajouta « Ensuite, nous avons l’intention d’offrir des fonctionnalités supplémentaires pour améliorer l’efficacité du règlement, de la garde et de la conformité réglementaire. »

Il y a un an, la Banque mondiale a annoncé la première émission de 110 millions de dollars australiens (environ 81 millions de dollars américains à l’époque) d’obligations.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

En mai de cette année, la Banque mondiale et la CommBank ont commencé à enregistrer les transactions sur le marché secondaire des obligations en utilisant la technologie de la blockchain.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies
Blockchain Africa Conference

La Blockchain Africa Conference vous attends en Mars

Organisée par Bitcoin Events, la Blockchain Africa Conference est sans doute l'évènement phare de l'écosystème crypto Africain. Habituellement tenue chaque année en Afrique du Sud, il n'y aura aucune rencontre physique pour cette septième édition. Elle aura lieu du 18…
Collaboration entre Lunu et Laurent Grasso

La solution de paiement LUNU lance une initiative unique entre art et blockchain !

Lunu lance une initiative unique entre science, art et blockchain avec l'artiste français Laurent Grasso. On vous explique tout ça en détail
labyrinthe crypto

La règlementation française crypto, de l’espoir à la désillusion

Il fut un temps où la France était avant-gardiste en terme de législation des crypto-monnaies.
Illustration Akon City

Les promesses d’Akon City, la « ville du futur »

Akon City. Tout le monde (ou presque) en a entendu parler ces dernières années. Pour les nouveaux, il s’agit du projet d’une ville « futuriste ». Il est prévu qu’elle soit construite dès 2021 par la star américaine Alioune Badara Thiam (plus…
Image d'illustration

Tanzanie: un livre sur la blockchain en swahili

Sandra Chogo, une de femmes omniprésentes dans la cryptosphère Tanzanienne a récemment publié un livre sur la blockchain. Son titre : "Jihelimishe Kuhusu Blockchain" (Apprennez la blockchain en français). Le bouquet est une première publication sur Bitcoin (BTC) en langue…