La plupart des cryptomonnaies sont des escroqueries, seul compte Bitcoin selon Emin Gun Sirer

Le succès rencontré par le Bitcoin a engendré la prolifération de multiples autres cryptomonnaies rêvant de la même réussite à travers le monde. S’il parait normal de s’inspirer d’un produit qui marche pour en créer d’autres, l’avènement des altcoins n’est pas bien vu de tous. Parmi leurs détracteurs, certains affirment carrément que ces nouvelles cryptomonnaies ne seraient rien d’autre que des escroqueries plus ou moins élégamment déguisées. C’est notamment la position partagée par Emin Gun Sirer qui s’est exprimé sur le sujet lors d’une session AMA (Ask Me Anything) du 29 avril passé. 


Des reproductions sans aucun progrès technologique

Avec plus de 5000 projets existants et une capitalisation boursière d’environ 250 milliards de dollars, les altcoins ont permis de lever beaucoup de fonds. L’informaticien de renom, notamment connu pour ses recherches sur les crypto-actifs M. Emin Gun Sirer affirme avec regret que la majorité de ceux-ci ne seraient intéressés que par l’argent des investisseurs crédules.

Emin Gün Sirer
shitcoins, shitcoins everywhere…

Pour lui, ils sont des produits recyclés qui n’apportent aucune innovation technologique à l’écosystème des cryptomonnaies. Créateur de Karma System en 2003, l’informaticien maîtrise d’ailleurs assez bien le sujet. Son projet était en réalité rien moins que la première cryptomonnaie basée sur le Proof of work et ceci six ans avant la création du bitcoin.

Parlant des cryptomonnaies inutiles, il ne ménage pas le projet Libra de Facebook. Il affirme que celui-ci n’a pour objectif que de concurrencer les grandes monnaies fiduciaires, comme le dollar américain et l’euro, mais qu’il n’apporte rien de nouveau. Si la plupart des altcoins se présentaient comme étant de nouvelles méthodes de paiement, cela n’a rien d’innovant pour Emin Gun Sirer. Il déclare : « Il n’y a rien de mal à vouloir être une méthode de paiement, mais le Bitcoin l’a fait en premier ».

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

De son point de vue, venir rivaliser dans le domaine avec le bitcoin parait inutile, et surtout vain, de la part des autres cryptomonnaies.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Un simple soutien et non une adhésion aux maximalistes du BTC

Les déclarations d’Emin Gun Sirer sont assez proches du discours habituellement tenu par ceux qu’on désigne comme les maximalistes du bitcoin. S’il admet partager comme eux l’idée que les altcoins ne serviraient à rien d’utile, il se défend d’avoir rejoint leur cause. Il plante d’ailleur le clou « Je déteste l’approche maximaliste de Bitcoin. Je suis un homme de science. Mais ils ont raison de qualifier 95% des cryptos qui existent d’escroqueries. C’est juste un moyen d’obtenir de l’argent par le biais d’une ICO […] Ils poussent une monnaie avec un système qui ne fait pas avancer le monde ». Son soutien de circonstance s’inscrit donc dans une démarche de manifestation de la vérité comme savent le faire les scientifiques.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Il est vrai que dans un passé pas si lointain, la grande majorité des ICOs ne sont révélées être autre choses que des escroqueries ayant permis de soutirer de l’argent à une population d’investisseurs crédules. Pour autant, ce que suggère ici Emin Gun Sirer va bien plus loin que cela. Il souhaite en réalité que les nouveaux projets de cryptomonnaies travaillent à développer leurs propres technologies et services au lieu de s’approprier ceux du bitcoin sous d’autres noms.

Bitcoin (BTC) le 30 octobre 2020

Bitcoin (BTC) le 22 janvier 2021 – Merci MicroStrategy !

Bitcoin (BTC) est descendu jusqu’aux 29 000 USD, avant une forte reprise le ramenant au-dessus des 33 000 USD. MicroStrategy a réussi à limiter la casse avec un énième achat massif de BTC. Les 23 000 USD ne sont pas loin. Le cours…
mot de passe perdu

L’ancien directeur technique de Ripple aurait perdu plus de 220 millions de $ en Bitcoin (BTC)

Certains regrets sont plus amers que d’autres : il vaut mieux ne pas avoir eu l’intelligence d’acheter des Bitcoins (BTC) lorsqu’ils valaient moins de 1 USD, que d’en avoir acheté et de ne plus pouvoir y accéder faute de clefs privées.…
dépenser bitcoin

Pourquoi le paiement en Bitcoin (BTC) ne sera pas utilisé de sitôt

Un Bitcoin (BTC) à 100 000 USD pourra-t-il remplacer les fiats ? Le BTC devra passer par une phase de transition complexe pour pouvoir passer d’un actif de couverture, à une monnaie transactionnelle. On a de plus en plus de mal à…

Bitcoin (BTC) reste lourd suite à la conférence de presse de la BCE

Christine Lagarde, qui a récemment taillé un short au Bitcoin (BTC), a fait monter les taux d’emprunt à 10 ans américain. Cette hausse des rendements pèse sur le BTC déjà alourdie par les rumeurs d’une intervention de BlackRock sur le…

BlackRock s’intéresse aux Futures, Bitcoin (BTC) chute, forcément…

BlackRock refait les choux gras de la presse crypto après avoir rempli un formulaire auprès de la SEC (securities and exchange commission) suggérant fortement que le plus grand fonds d’investissement du monde s’intéresse aux produits dérivés Futures adossés au Bitcoin.…