La Rupture entre Bitcoin (BTC) et le Venezuela est consommée

Depuis son avènement, le Bitcoin n’a pas seulement fait des émules. Il a connu aussi son lot de farouches détracteurs. L’un des premiers noms qui viennent à l’esprit quand on évoque cette catégorie, c’est Nicolas Maduro. Les signes avant-coureurs d’un divorce entre le chef d’état bolivarien et le Bitcoin (BTC) se sont successivement manifestés au fil des ans. Aujourd’hui plus que jamais, la rupture entre eux est définitive.


Miner du Bitcoin est désormais illégal au Venezuela

Face à la crise sociale, économique et politique qui mine le Venezuela depuis plusieurs années, diverses solutions ont été déployées. En guise d’exemple, on pourra citer le recours à Bitcoin et aux cryptomonnaies. À cause de l’incertitude financière qui prévaut actuellement dans ce pays, les populations se sont massivement tournées vers l’achat ou le minage de Bitcoins.

Malheureusement, depuis le 15 juillet, le minage de Bitcoin est devenu illégal au Venezuela. Les raisons évoquées par le gouvernement pour justifier une telle interdiction font référence à l’excessive consommation d’énergie électrique en lien avec cette opération.

À ce propos, Ildemaro Villaroel, ministre du Logement et de l’Habitat, affirmait que tous les équipements relatifs au minage des cryptomonnaies n’étaient plus admis dans les logements relevant de la fonction publique. De ses déclarations à l’occasion d’un discours, il ressort que tous ces équipements seraient la principale cause de la déliquescence du système d’alimentation électrique local.

Puisque les contrevenants à une telle mesure s’exposent à de graves sanctions, le minage de Bitcoin est devenu illégal et dangereux au Venezuela. C’est notamment pour cette raison que l’armée a récemment procédé à la saisie d’au moins 300 machines de minage de Bitcoin. Certaines sources considèrent toutefois que ces démonstrations de force ont pour seul but de promouvoir la cryptomonnaie nationale : le Petro (PTR).

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Le Petro, l’alternative du Venezuela face au Bitcoin

Depuis son émission en 2018, le Petro a pour vocation de représenter une alternative crédible vis-à-vis du Bitcoin. Mieux, il s’est présenté comme le palliatif parfait pour contourner les diverses sanctions américaines et relancer l’économie nationale.

Malgré toutes les garanties offertes par le gouvernement à ce niveau, l’engouement escompté n’a pas été atteint. Au lieu de consommer local et de se tourner vers le Petro, les Vénézuéliens se sont massivement rués sur le Bitcoin et plusieurs autres cryptomonnaies telles que le Dash (DASH).

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Avec les récentes mesures gouvernementales, la rupture entre le Bitcoin et le Venezuela semble être définitive. Ce divorce fait déjà de nombreux mécontents, même s’il est salué de vive voix par les défenseurs du Petro. Comme quoi, le malheur des uns fait le bonheur des autres.

Bitcoin (BTC) le 30 octobre 2020

Bitcoin (BTC) le 22 janvier 2021 – Merci MicroStrategy !

Bitcoin (BTC) est descendu jusqu’aux 29 000 USD, avant une forte reprise le ramenant au-dessus des 33 000 USD. MicroStrategy a réussi à limiter la casse avec un énième achat massif de BTC. Les 23 000 USD ne sont pas loin. Le cours…
mot de passe perdu

L’ancien directeur technique de Ripple aurait perdu plus de 220 millions de $ en Bitcoin (BTC)

Certains regrets sont plus amers que d’autres : il vaut mieux ne pas avoir eu l’intelligence d’acheter des Bitcoins (BTC) lorsqu’ils valaient moins de 1 USD, que d’en avoir acheté et de ne plus pouvoir y accéder faute de clefs privées.…
dépenser bitcoin

Pourquoi le paiement en Bitcoin (BTC) ne sera pas utilisé de sitôt

Un Bitcoin (BTC) à 100 000 USD pourra-t-il remplacer les fiats ? Le BTC devra passer par une phase de transition complexe pour pouvoir passer d’un actif de couverture, à une monnaie transactionnelle. On a de plus en plus de mal à…

Bitcoin (BTC) reste lourd suite à la conférence de presse de la BCE

Christine Lagarde, qui a récemment taillé un short au Bitcoin (BTC), a fait monter les taux d’emprunt à 10 ans américain. Cette hausse des rendements pèse sur le BTC déjà alourdie par les rumeurs d’une intervention de BlackRock sur le…

BlackRock s’intéresse aux Futures, Bitcoin (BTC) chute, forcément…

BlackRock refait les choux gras de la presse crypto après avoir rempli un formulaire auprès de la SEC (securities and exchange commission) suggérant fortement que le plus grand fonds d’investissement du monde s’intéresse aux produits dérivés Futures adossés au Bitcoin.…