Le fondateur de Pinkcoin recherché au Nigeria pour crimes financiers

Son nom est Omotade-Sparks Amos Sewanu. Connu par sa communauté sous le nom Universal Daddy Ink (UDI), il est recherché par la Commission des Crimes Economiques et Financier du Nigéria (EFCC) pour le rôle qu’il a joué dans Pinkcoin, une escroquerie ayant entrainé la perte de plus de 32 000 000 Naira (Monnaies Nigériane).


L’autorité en charge de la répression des crimes financiers passe à l’action

avis de recherche
source: EFCC

Le visage d’Amos Sewanu alias Daddy Ink est apparu en tête de liste des personnes recherchées par le EFCC (Economic and Financial Crimes Commission). Comme vous pouvez le voir sur l’image ci-haut, l’avis de recherche est formulé de la manière suivante :

« Le public est informé par la présente que Omotade-Sparks Amos Sewanu d’Inksnation, dont la photographie apparaît ci-dessus, est recherché par la Commission des Crimes Economiques et Financiers (EFCC) dans une affaire de fraude à hauteur de 32 000 000 de Nairas alors qu’il prétend faire circuler une cryptomonnaie nommée pinkcoin. »

Yhenyen est à la fois sénateur et Secrétaire Général de SiBAN (Stakeholders In Blockchain Technology Association of Nigeria), une association Nigériane axée sur la Blockchain. Réagissant chez nos confrères de BitcoinKE, il rappelle que dans le temps son association a refusé d’accueillir InksNation en son sein car des questions se posaient sur la légitimité et la durabilité du projet. « Mais nos véritables préoccupations ont été mal interpétées. Nous avons été attaqués », poursuit-il.

Il estime par ailleurs qu’il est de la responsabilité des acteurs de l’espace crypto/blockchain d’investir dans l’éducation et la sensibilisation. C’est selon lui « la meilleure façon de garantir la sécurité de la communauté et la protection des investisseurs. »

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.
Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Un projet déclaré illégal par la S.E.C

C’est n’est pas la première fois que Pinkcoin intéresse les autorités Nigérianes. Déjà en Juin dernier, la SEC (Securities and Exchanges Commission) mettait en garde le public sur l’illégalité des produits vendus par InksNation (la société derrière Pinkcoin). « Toute personne traitant avec ladite entité (InksNation) de quelque manière que ce soit le fait à ses propres risques »- déclarait la SEC.

Les activités d’InksNation sont basées sur un modèle obligeant les adhérents à recruter des nouveaux membres afin de percevoir une commission sur leurs mises. Des tels schémas ne sont pas nouveaux dans l’univers crypto qui, mélangée au Marketing Relationnel donne assez souvent une belle sauce inspirée de la pyramide de ponzi.

Très tôt pendant la même période, le SiBAN tirait également la sonnette d’alarme par la voix du sénateur Ihenyen qui déclarait à BitcoinKE : « SiBAN continuera à sensibiliser et à éclairer les membres de la communauté contre les activités illégales dans cet espace. Il faut espérer que les gens écouteront avant qu’il ne soit trop tard ». Cette déclaration était consécutive au refus de l’association d’intégrer InksNation comme membre si vous vous rappelez des propos susmentionnés du même personnage.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Cette énième action des autorités Nigérianes démontre qu’ils n’ont pas mis l’affaire dans le placard. Avec le EFCC à ses trousses, tout laisse croire que l’aventure d’Universal Daddy et son fameux Pinkcoin n’a plus beaucoup de jours devant lui. Pendant que la chasse à l’homme se poursuit, nous vous appelons à la prudence car l’arnaque n’est jamais très loin !

En pleine ICO du GreenToken (GTK), le Leader européen de l’énergie renouvelable WPO fête 10 ans de partenariat avec la SEMER

WPO est actuellement en pleine ICO de son GreenToken. Vous découvrirez plus en détail ce beau projet dans le dernier chapitre "d'Adopte un projet Crypto". Dans ce contexte, WPO célèbre l’anniversaire de la SEM Energies Renouvelables (SEMER), dix années de…

SaTT dépasse son Soft Cap et entasse bitcoins (BTC) et ethers (ETH) – Derniers Jours

Le projet SaTT continue à faire parle de lui et couler un peu d'encre sur TheCoinTribune. Comment pourrait-il en être autrement ? Après une période d'incubation de 2 années, au plus dur de l'hiver crypto, l'équipe a fait le dos…

En pleine ICO, SaTT collecte 1 million$ en 48h

Après 2 ans de développement et une première expérience contrastée (en plein marché baissier), le projet SaTT, qui propose une solution de publicité inédite basée sur la blockchain fonctionnant déjà avec les plus gros réseaux sociaux tels que facebook, twitter,…

French ICO – La France prête pour la Saison 2 des levées de fonds en crypto ?

Nouvel épisode de votre nouvelle rubrique "Adopte un projet Crypto" sur TCT ! On va s'intéresser aujourd'hui à un projet français, tellement français même que la couleur est franchement annoncée d'entrée de jeu : French ICO. On parle donc aujourd'hui…

GLADIUS, ou comment carboniser 13 millions de dollars pour faire du crypto-vent

Gladius ferme ses portes !  L’entreprise n’a plus les fonds nécessaires pour continuer, a annoncé Alex Godwin - Co-Fondateur et CTO de la société de cybersécurité dans le groupe Telegram officiel du projet, le 23 novembre 2019. La société a…