Les promesses d’Akon City, la « ville du futur »

Illustration Akon City

Akon City. Tout le monde (ou presque) en a entendu parler ces dernières années. Pour les nouveaux, il s’agit du projet d’une ville « futuriste ». Il est prévu qu’elle soit construite dès 2021 par la star américaine Alioune Badara Thiam (plus connu sous son pseudo Akon) au Sénégal, son pays d’origine. Ce dernier s’est donné le pari de transformer les terres côtières de mbodiène (un petit village) en un « centre économique » susceptible d’attirer « les grands noms de l’industrie ». A quoi va-t-il ressembler concrètement ?  


Une ville écologique et autonome

Ces dernières années, le combat écologique est au centre des préoccupations. En effet, il est devenu presque impossible d’entreprendre sans s’engager (même par des simples promesses) à préserver la planète du réchauffement climatique. Et cela, Akon l’a fait. Son projet est avant tout « authentique, vert et autonome ». Hussein Bakri, l’architecte à l’origine des plans assure s’être inspiré des « sculptures africaines » et du « design des habitations locales ». Cependant, il s’est donné la mission de les moderniser.

Pour montrer patte blanche en terme d’engagement écologique, Akon City a noué un partenariat avec KE International. L’entreprise n’est pas à sa première expérience. Elle a construit Mwale Medical and Technology City (MMTC) au Kenya. Il s’agit d’une ville écologique et technologique de plus de 4800 résidences toutes « écologiques » car alimentées en énergie par une centrale solaire. Elle a le mérite d’avoir obtenu la certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design).

En plus d’être écolo, la « smart city » aura tout ce qu’il faut pour tourner d’elle-même. Un centre médical dirigé par Hamptons Hospital (du MMTC) y sera érigé. Ce n’est pas tout, la ville aura ses propres écoles, magasins, casernes de police et pompiers, parcs d’attraction, complexes touristique, hôtels, studios de cinéma… bref : tout ce qu’il faut pour une ville moderne. C’est Akon lui-même qui le confirme dans une intervention sur France 24.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Aucune monnaie fiat ne sera utilisée à Akon City

« Je me suis rendu compte qu’Akon sonnait comme Akoin ». – déclarait Akon dans un entretien à l’occasion du troisième anniversaire de Binance.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Loin d’un simple jeu de mots, Akoin est une cryptomonnaie. C’est la seule devise prévue pour être utilisée dans sa cité « futuriste ». Cela en fera un de premiers espace importants au monde à adopter une cryptomonnaie comme moyen de paiement unique.

Akoin, moyen de paiement dans akon city.

« Akoin sera un moyen de paiement pour les habitants et chercheurs de la ville. De la simple facture, au salaire, tout se fera avec le token Akoin ». – a déclaré Jon Karas, co-fondateur du projet.

Pour Akon, la cryptomonnaie qui porte (presque) son nom se veut être une « devise alternative » à même d’unir les entrepreneurs autour des idéaux de souveraineté, de transparence et de stabilité.

Cryptomonnaies et blockchain. Les deux concepts viennent d’un monde identique. Sans surprise, ils vont cohabiter à Akoin City. La cryptomonnaie pour les paiements et la blockchain pour assurer la transparence totale dans la gestion de la ville qui va servir de “modèle pour les Etats Africains”. Et c’est Jon Karas qui l’affirme dans un entretien accordé à cointelegraph.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Akon s’est donné les moyens à la hauteur de ses ambitions. Il a réussi jusqu’ici à lever 4 milliards de dollars pour lancer la première phase du projet entre 2021 et 2023. Akon city devrait habiter 300 000 habitants d’ici 2030. Le chanteur promet réserver 90% des emplois aux jeunes du coin. Objectifs démesurés ou réalisables ? Les Sénégalais sont plus que divisés sur le sujet entre espoirs et inquiétudes. Vous en saurez plus dans notre prochain papier réservé au même dossier.

enjin labs group

Enjin et LABS Group veulent rendre l’immobilier accessible grâce aux NFTs

Connu pour avoir développé l’ERC-1155 mais surtout un multivers autour du jeu vidéo, Enjin vient de conclure un partenariat avec une startup portée sur le crowdfunding de parts d’immobilier : LABS Group. Un pas de plus pour prouver que les…

MicroStrategy, Hong Kong, Thaïlande et hacks : l’actu crypto à 360°

Quoi de mieux pour bien commencer la semaine qu'un petit récapitulatif des news les plus importantes liées à la crypto, un bon café avec peut-être ? Le recrutement bat son plein... La société américaine MicroStrategy, spécialisée dans les logiciels en…

Félicitations aux bacheliers de Binance !

À la fin de l’année 2020, Binance avait eu l’idée de vous proposer de passer, en partenariat avec la solution de certification blockchain BCdiploma, un examen, pour tester vos connaissances Blockchain suite de leur Webimarathon. Bonne nouvelle : les résultats sont…
Blockchain Africa Conference

La Blockchain Africa Conference vous attends en Mars

Organisée par Bitcoin Events, la Blockchain Africa Conference est sans doute l'évènement phare de l'écosystème crypto Africain. Habituellement tenue chaque année en Afrique du Sud, il n'y aura aucune rencontre physique pour cette septième édition. Elle aura lieu du 18…
Collaboration entre Lunu et Laurent Grasso

La solution de paiement LUNU lance une initiative unique entre art et blockchain !

Lunu lance une initiative unique entre science, art et blockchain avec l'artiste français Laurent Grasso. On vous explique tout ça en détail