Retour sur les rumeurs infondées de Hack de Trezor et Ledger

Les deux portefeuilles ont récemment été au cœur d’une polémique qui avait de quoi inquiéter leurs différents utilisateurs. En effet, un hackeur avait prétendu avoir en sa possession des informations siphonnées sur les bases de données des deux sociétés. Comme c’est souvent le cas dans ce type d’affaires, l’intéressé souhaitait les vendre au plus offrant. Mais maintenant que la poussière est retombée, il s’avère que ce dernier n’aurait jamais disposé des données concernées comme l’ont respectivement annoncé Trezor et Ledger. Retour sur le récit des événements.


Un prétendu hack rendu possible par une faille de sécurité sur Shopify

L’alerte de la vente des données piratées avait été lancée sur Twitter par Under The Breach, qui a par ailleurs relié le même hackeur au piratage du forum d’Ethereum. Le hacker aurait ainsi pu obtenir les données personnelles de plus de 27 100 utilisateurs de Trezor et 415 000 utilisateurs de Ledger. D’après le tweet, les informations dérobées avaient été obtenues grâce à une faille de la plateforme d’e-commerce Shopify utilisée par plusieurs entreprises pour créer leurs magasins en ligne.

Il s’agissait essentiellement des adresses-mail, des numéros de téléphone, les noms, ainsi que les adresses des utilisateurs concernés. Ces révélations ont tôt fait d’inquiéter les utilisateurs des deux fournisseurs de portefeuilles dont la réaction était très attendue. Si Shopify n’a pas officiellement admis avoir subi ce piratage, Trezor et Ledger ont en revanche officiellement établi que leurs bases de données n’avaient pas été compromises.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Aucune violation des bases de données

C’est la conclusion qui ressort de l’enquête interne qui a été menée par chacune des deux sociétés impliquées. De façon collective, elles ont pointé du doigt un détail majeur figurant dans les révélations qui ont semé la panique. En effet, celles-ci font état d’une faille de sécurité chez Shopify qui daterait de 2016.

Dans sa réponse sur la réalité des faits, Trezor a fait savoir qu’elle n’utilisait pas la plateforme mise en cause et que les allégations de fuites de données étaient une simple invention. Elle confirme par ailleurs que le contenu et la structure des données divulguées ne correspondaient point à ceux de ces utilisateurs.

De son côté, Ledger qui utilise depuis peu la plateforme Shopify a indiqué que la base de données piratée ne correspondait pas véritablement à la sienne. Elle a affirmé n’avoir obtenu aucune preuve de sa violation et que son équipe de sécurité chargée du commerce électronique poursuivait son enquête. Selon elle, toute cette affaire ne serait qu’un canular visant à mettre à mal la réputation de l’entreprise. Ledger et Trezor ont ensuite tenu à rappeler à leurs utilisateurs qu’elles accordaient une grande importance à la protection de leurs données personnelles et qu’ils n’avaient rien à craindre.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

L’histoire s’achève donc de la meilleure des façons pour les nombreux utilisateurs qui craignaient que leurs informations personnelles tombent entre de mauvaises mains. Pour le hackeur en revanche, il faudra désormais tirer un trait sur le pactole qu’il espérait décrocher en semant la panique avec cette fausse alerte.     

Blockchain Africa Conference

La Blockchain Africa Conference vous attends en Mars

Organisée par Bitcoin Events, la Blockchain Africa Conference est sans doute l'évènement phare de l'écosystème crypto Africain. Habituellement tenue chaque année en Afrique du Sud, il n'y aura aucune rencontre physique pour cette septième édition. Elle aura lieu du 18…
Collaboration entre Lunu et Laurent Grasso

La solution de paiement LUNU lance une initiative unique entre art et blockchain !

Lunu lance une initiative unique entre science, art et blockchain avec l'artiste français Laurent Grasso. On vous explique tout ça en détail
labyrinthe crypto

La règlementation française crypto, de l’espoir à la désillusion

Il fut un temps où la France était avant-gardiste en terme de législation des crypto-monnaies.
Illustration Akon City

Les promesses d’Akon City, la « ville du futur »

Akon City. Tout le monde (ou presque) en a entendu parler ces dernières années. Pour les nouveaux, il s’agit du projet d’une ville « futuriste ». Il est prévu qu’elle soit construite dès 2021 par la star américaine Alioune Badara Thiam (plus…
Image d'illustration

Tanzanie: un livre sur la blockchain en swahili

Sandra Chogo, une de femmes omniprésentes dans la cryptosphère Tanzanienne a récemment publié un livre sur la blockchain. Son titre : "Jihelimishe Kuhusu Blockchain" (Apprennez la blockchain en français). Le bouquet est une première publication sur Bitcoin (BTC) en langue…