[DéFi] Zoom sur le protocol LIEN et son stablecoin iDOL

Finance Décentralisée, deux mots qui sont sur toutes les lèvres de la communauté crypto. Pas un jour sans qu’un nouveau projet révolutionnaire n’émerge en provoquant la hausse vertigineuse du cours des tokens associé. Dans cette véritable jungle qu’est devenue la DéFi, il est parfois de plus en plus difficile de faire la différence entre les projets creux purement spéculatifs et ceux apportant une véritable valeur ajoutée.

Pub

Avec le projet LIEN il semblerait que nous soyons pourtant bel et bien en présence d’un projet appartenant à la seconde catégorie. Il faut dire que le projet est multi-facettes. En effet on y retrouve trois projets interconnectés. En Bref LIEN vise à émettre un stablecoin nommé “iDol” un stablecoin basé sur un protocole d’un nouveau genre que l’on détaillera par la suite. LIEN offre également la possibilité d’émettre des “LBT”, des produits dérivés basés sur l’évolution du cours d’Ethereum. Enfin le troisième volet du projet LIEN est la mise en place d’un exchange décentralisé nommé “Fairswap”, ce dernier volet fera l’objet d’un prochain article dédié. Maintenant que le décor est planté entrons ensemble dans le vif du sujet LIEN pour mieux en comprendre ses rouages !  

I. Lien, une équipe anonyme, qui nous ramène aux prémices de la cryptomonnaie 

Le projet LIEN présente via son site web pas moins de trois livres blancs. Et il faut dire que ces livres blancs sont assez poussés au niveau du détail d’explication technique qu’ils présente. On dispose ainsi d’un livre blanc dédié au projet de stablecoin iDOL, un livre blanc dédié à l’exchange décentralisé Fairswap et enfin un livre blanc dédié aux paramétrages du protocole et au token LIEN

Particularité de ces livres blancs, hormis le fait qu’ils soient particulièrement bien détaillés, est que le ou les rédacteurs sont restés anonymes. Je m’excuse à l’avance pour le jeu de mot qui va suivre mais, le seul lien qui nous rattache aux membres du projet est une adresse mail : [email protected]. Cette manière de procéder dans la sphère crypto n’est pas sans rappeler le livre blanc du Bitcoin rédigé sous le pseudonyme de “Satoshi Nakamoto” un mystère qui a fait l’objet de toutes les fabulations depuis des années maintenant et sur lequel nous avons eu l’occasion de rédiger de nombreux articles sur Thecointribune. Cet exemple originel montre ainsi que l’anonymat ou en tout cas à minima le pseudonymat est une recette qui fonctionne dans le monde des cryptos. 

Même si l’équipe ne dévoile pas les noms de ses membres sur son site web ou sur ses réseaux sociaux, on a pu en savoir un petit peu plus sur leur expérience. Les membres de l’équipe LIEN se présentent ainsi comme un groupe rassemblant des ingénieurs, des traders, des chercheurs et des stratégistes ayant travaillé dans plusieurs grandes sociétés du secteur crypto.

L’histoire du projet LIEN est elle aussi assez récente dans le sens ou les origines du projet ne remontent pas plus loin que le début de l’année. A cette période, le secteur de la DéFi n’avait cependant pas explosé de la manière que l’on a pu observer depuis cet été. Avec le projet LIEN, l’équipe constituée de membres ayant un background dans le monde de la finance classique avaient ainsi à cœur d’apporter une nouvelle valeur ajoutée au secteur en proposant un protocole plus efficient que ce qu’ils pouvaient observer sur le marché. L’idée de LIEN leur est alors apparue comme évidente et suite à une batterie de tests de type Backtesting qui leur a permis de valider leur protocole, le projet était ainsi sur les rails. 

II. Quelles ambitions pour le projet LIEN et son stablecoin iDOL ? 

L’objectif et l’ambition première du projet LIEN est d’émettre un stablecoin qui ne nécessite pas d’engager un important ratio de collatéralisation et qui ne demande pas d’intervention dans la gouvernance du projet afin de maintenir le cours stable d’un stablecoin. Le stablecoin nommé “iDOL” proposé par le projet LIEN vise ainsi à devenir le stablecoin de référence sur le marché balbutiant de la finance décentralisée. Dans le livre blanc dédié au projet de stablecoin “iDOL” on retrouve notamment une comparaison critique avec les stablecoins du secteur de la finance décentralisée existants. Le principal stablecoin visé par les équipes de LIEN et le stablecoin DAI qui fait partie du projet MAKERDAO, un des pionnier du secteur de la DéFi. 

En bref, DAI est ainsi critiqué dans le sens où son émission nécessite un niveau de collateralisation très élevé. Actuellement ce ratio est de 150% c’est à dire que 100 DAI émis sur le marché doivent être backés par 150 dollars de valeur en Ethers. La problématique de ces ratios de collateralisation est que le cours de l’Ether est volatile et que si le cours se met à baisser et met en danger le ratio de 150%, une partie des DAI émis sont détruits afin de conserver le bon ratio ainsi que la stabilité du cours du DAI par rapport à l’US dollar

D’autre part le deuxième niveau de critique du projet lien envers le stable coin DAI de MakerDAO porte sur la question sensible de la gouvernance. En effet le protocole DAI a recours à des “frais de stabilité” pour ajuster le prix du DAI et ainsi maintenir sa stabilité. La problématique relevée dans le livre blanc LIEN est que ces frais de stabilités sont ajustés par les membres du projet Maker directement. La stabilisation du cours du DAI a donc recours à des interventions humaines et n’est pas totalement automatisé dans le protocole. 

Comment fonctionne le protocole d’émission des iDOL au travers des SBT et LBT ? 

Entrons maintenant dans une partie légèrement plus technique afin de comprendre quelle est la réponse du projet LIEN aux problématiques présentées par le stablecoin DAI. A savoir éviter le besoin de surcollatéralisation ainsi que le besoin d’une intervention manuelle de la gouvernance du projet pour maintenir le cours du stablecoin. 

Pub

Le protocole LIEN repose sur l’émission de deux tokens, d’un côté on trouve les tokens SBT pour “Solid” Bond Token” et de l’autre côté on trouve les tokens LBT pour “Liquid Bond Token”. Ces tokens ont tous les deux une date d’échéance fixé dans le temps et un prix de marché. Lorsque vous engagez des Ethers dans le protocole LIEN, vous obtenez une émission de tokens SBT et LBT avec un ratio de 1 pour 1. D’un côté le token SBT est destiné à rester stable dans le temps par rapport au cours du dollars. De l’autre le LBT est un produit dérivé basé sur l’évolution du cours de l’Ether. En d’autres termes, les détenteurs de tokens LBT couvrent le risque sur le marché alors que les détenteurs du jeton SBT ne prennent pratiquement aucun risque et conservent un token dont la valeur a vocation à rester stable. 

Rien de tel qu’un exemple pour mieux comprendre comment fonctionne le protocole LIEN.

Imaginons que Emma décide de déposer 1 Ether dans le protocole LIEN, le protocole émet alors 1 SBT et 1 LBT. Si le cours de l’Ether est de 200 dollars à ce moment, le prix de marché du SBT et du LBT vont être de 100 dollars chacun. Si à la date d’échéance des tokens SBT et LBT le cours de l’Ethereum est de 400 dollars alors le détenteur de token SBT qui est resté stable par rapport à sa date d’émission reçoit 100 dollars de valeur en Ethers soit 0,25 Ethers. Et dans le même temps les détenteurs de tokens LBT reçoit lui 300 dollars de valeurs en Ethers soit 0,75 Ethers. Dans le scénario inverse si à la date d’échéance des tokens le cours de l’Ether est descendu à 100 dollars, alors le détenteur de SBT reçoit toujours 100 dollars de valeur en Ether ici 1 Ether et le détenteur de tokens LBT ne reçoit rien, on comprend bien par cet exemple comment le détenteur de tokens LBT assure le risque pour le détenteur du token SBT et permet ainsi de garantir la stabilité dans le temps de la valeur des tokens SBT par rapport au cours du dollars américain. 

Les schémas ci-dessous sont issues du livre blanc présenté par les équipes du projet LIEN et permettent de comprendre de manière visuelle comment s’interconnectent entre eux les différents tokens SBT et LBT et comment le protocole basé sur ces deux types de tokens issus d’un split de la valeur d’un Ether permettent d’émettre un stable coin nommé “iDOL” ne nécessitant pas de surcollateralisation ou d’intervention au niveau de la gouvernance du projet. 

Ainsi, on observe bien qu’au départ toute personne disposant d’Ethers sur son portefeuille peut les intégrer au protocole LIEN. Il obtient ainsi des tokens SBT et LBT. Les tokens SBT peuvent être vendus à des utilisateurs souhaitant disposer de stablecoins iDOL en échange d’un dépôt de tokens SBT. De l’autre côté les investisseurs ayant un objctif de spéculation sur le cours de l’Ether assume le risque d’une chute du cours ou profiteront d’une éventuelle plus value liée à l’augmentation du cours de l’Ether dans le temps. Ces utilisateurs échangent eux des tokens LBT

Schéma présentant le split d'un Ether entre un token stable SBT et un token volatile le LBT
Schéma présentant le split d’un Ether entre un token stable SBT et un token volatile le LBT

A nouveau sur l’illustration ci-dessus on observe clairement comment est effectué le split entre les tokens SBT et LBT par rapport à l’évolution de la valeur de l’Ether en comparaison avec celle du dollar américain. 

L’équipe du projet LIEN reste certe anonyme mais les démonstrations effectuées dans les livres blancs ainsi que la qualité des montages nécessaires à la réalisation du protocole LIEN ne permettent pas de douter que nous avons à faire à un projet sérieux qui a l’ambition d’apporter une vraie pierre à l’édificie du secteur de la finance décentralisée. 

Conclusion : un projet plein de promesse qui ne manque pas de ressources !

Pub

L’émission du stablecoin iDOL est ainsi une étape supplémentaire pour le secteur, il apporte des concepts basés sur des théories financières rodées et testées. Bien entendu, il faudra que le projet séduise la communauté mais ceci semble pour l’instant bien parti. En effet avant même le lancement de l’exchange Fairswap qui listera le token LIEN, ce dernier s’est retrouvé sur l’exchange décentralisé Uniswap, ce qui a pris de cours les membres de LIEN même s’ils reconnaissent que cela va dans le sens des projets décentralisés comme le leur avec une liberté totale d’action des parties prenantes sur les marchés. 

Si cet article a permis de réaliser une première approche pour nous aider à mieux intégrer le fonctionnement du projet de stable coin iDOL de LIEN avec les deux tokens SBT et LBT sous-jacents, nous reviendrons aborder le sujet LIEN à nouveau sur Thecointribune afin d’aborder le sujet du token LIEN lui-même ainsi que le projet d’exchange décentralisé Fairswap. Une chose est sure les membres de l’équipe LIEN n’y sont pas allées de main morte pour bousculer un peu le monde de la DéFi ! 

bitcoin ours baisse

Bitcoin (BTC) le 26 janvier 2021 – Avantage aux ours ?

Bitcoin (BTC) a fait une incursion en-dessous des 31 000 USD aujourd’hui, 26 janvier 2021. Ni les taureaux, ni les ours – malgré l’existence d’une forte pression à la vente - n’arrivent finalement à vraiment imposer leur jeu sur le court…
DeFi assurance

Une assurance pour les utilisateurs de la DeFi

La sécurisation de la DeFi passerait par la solidarité de ses membres qui se couvriraient mutuellement – moyennant une prime bien évidemment – afin de constituer une assurance contre les pertes de fonds. La DeFi veut développer son capital confiance…
minage bitcoin chaleur

Des Bitcoiners se chauffent… en minant !

Du minage pour chauffer non seulement ses wallets Bitcoin (BTC) mais également son poulailler ou encore sa serre. Les mineurs font « chauffer » leur matière grise pour trouver des utilisations « créatives » de leurs supercalculateurs. Ça chauffe pour Bitcoin ! Durant l’hiver, des…
This was captured well waiting for the doctor who was busy at the time

Chapitre 0 : Introduction et fondamentaux des enjeux de la donnée en médecine et du soin à l’aube de 2021

La santé n'a, depuis très longtemps, jamais été autant au cœur des discussions médiatiques et sociétales. L’épidémie que nous connaissons désormais tous, a littéralement bouleversé le fonctionnement du monde entier, que cela soit sur le plan économique mais également en…

Chapitre 0 bis : La décentralisation & la blockchain

Blockchain. Ce mot vous est peut-être familier. Il vous l’est même très probablement si vous avez démarré la lecture de cette tribune. Pour les néophytes et autres étrangers de la notion, nous allons définir ensemble les concepts fondamentaux associés à…