2020, un bilan en or pour les métaux précieux

Alors que le Bitcoin enflammait la scène il y a encore quelques jours, l’or et l’argent, métaux précieux depuis la nuit des temps continuent de satisfaire les investisseurs notamment dans ces temps incertains. A l’heure où l’annonce d’un vaccin a fait chuter le métal jaune, retour sur une année pas comme les autres, qui aura vu, entre autre, l’or jaune et l’or digital franchir les murs du son. Il faut dire que peu de personnes s’attendaient à un tel chaos quand a sonné l’heure de la nouvelle année le 1er Janvier 2020. Pourtant dès le mois de mars, lorsque la majorité des économies sont tombées sous le joug d’une pandémie mondiale et d’une crise économique et sociale sans précédent, les cartes du monde se sont rebattues. Au cours de ce long chemin semé d’embûches, une éclaircie toutefois concernant les investissements alternatifs qui continuent de tirer le bénéfice d’une situation économique instable et de taux d’intérêts négatifs.  Alors que auCoffre.com que l’on a eu l’occasion de vous présenter plusieurs fois organisait sa conférence annuelle, on en a profité pour faire le remake de cette année 2020 et faire le bilan pour l’or et l’argent.

Avertissement : Cet article vous est présenté par la société Veracash. Les investissements crypto sont risqués par nature, faites vos propres recherches et n’investissez que dans les limites de vos capacités financières. Cet article ne constitue pas une incitation à l’investissement.

2020 : Métaux précieux VS COVID-19 qui sortira vainqueur ?

Il faut dire que l’année avait déjà démarré fort avec une once d’or située au-dessus des 1600 dollars en Janvier 2020 et a accumulé une hausse de 23% sur l’année jusqu’à début décembre moment où l’on vous parle. A noter comme vous l’avez tous bien suivi, le franchissement de la barre des 2000$ en plein été en août 2020 qui a contribué à raviver la flamme de nombreux commentateurs qui se sont mis à comparer la course de l’or à celle de l’or digital, le Bitcoin.

A noter que, si l’on prend un recul sur 10 ans, la tendance est repartie à la hausse comme le démontre le graphique ci-dessous, avec un creux non négligeable entre 2013 et 2019, et une ascension fulgurante en 2020, année de chaos mais aussi de sommet pour l’or.

Cours de l'or en dollar depuis 2013
Cours de l’or en dollar depuis 2013

Quant à l’argent en dollar, sa progression est elle aussi à noter puisque l’on observe une hausse exceptionnelle de 35% depuis Janvier 2020, et comme nous vous le disions la semaine dernière, certains iraient même jusqu’à dire que l’argent est l’investissement de la décennie : les paris sont ouverts ! 

Cours de l'argent en dollar depuis 2013
Cours de l’argent en dollar depuis 2013

Ce qu’il est intéressant de regarder également, c’est le ratio global entre l’or, l’argent et la dynamique d’ensemble. On a souvent l’habitude de les comparer à père riche père pauvre. Et plus le temps avance, plus les années se suivent et se ressemblent. Il est en effet rare de voir l’action du prix sur un graphique argent diverger de celle de l’or, à cela près que leurs valeurs ne sont pas tout à fait sur le même piédestal. C’est d’ailleurs ce qui explique que les traders se tournent davantage vers l’argent en ayant l’intime conviction qu’il rattrapera le temps perdu, et, ayant été investi à un prix très bas rapportera gros.

graphique montrant la comparaison des cours de l'or et de l'argent
comparaison des cours de l’or et de l’argent

L’argent, souvent (à tord) considéré comme l’or du pauvre, devient aujourd’hui une sorte d’extension de l’or qu’il est bon de suivre de près au même titre que d’autres métaux précieux comme nous avions eu l’occasion d’en parler dans un précédent papier.

Faut-il investir dans l’or et l’argent en cette fin d’année ? 

Vous l’aurez sans doute remarqué, les cours de l’or et de l’argent sont proches d’un point bas, et cela est tout à fait normal. C’est donc peut-être bien le bon moment pour investir avant qu’ils ne repartent dans une course folle, mais vous connaissez la règle, il faut le faire en connaissance de cause, tout investissement est risqué par nature. L’or par exemple a corrigé à -14% depuis son ascension folle en août dernier pour atterrir aujourd’hui aux alentours des 1770$ l’once, quant à l’argent il se maintient autour des 22$ l’once. Mais faut-il pour autant craindre une remontée des taux d’intérêt et une chute massive de nos précieux ?

Nous vous l’avions déjà expliqué, les taux d’intérêts influent sur le cours de l’or et ces derniers continuent d’années en années à se comporter exactement de la même manière : c’est-à-dire à l’inverse comme nous pouvons l’observer ci-dessous.

comparaison cours de l'or et taux d'intérêt réel depuis 2016
Comparaison du cours de l’or et des taux d’intérêts réels depuis 2016

En clair, lorsque les taux d’intérêt sont négatifs, le cours de l’or augmente et les investisseurs ou épargnants se tournent alors vers des actifs protecteurs, au premier rang desquels l’or.

Compte tenu de la période que nous traversons et les perspectives économiques à venir, on devrait conserver des taux d’intérêts réels négatifs en raison des dettes gouvernementales massives qu’accumulent les Etats.

Rappelons nous la période d’après Guerre où, à la sortie de la Seconde Guerre Mondiale, les taux d’intérêts sont restés négatifs aux Etats-Unis pendant plus de 30 ans oscillant entre -5 et -60%. On est donc encore loin de voir les taux d’intérêt remonter dans notre guerre contre le Covid-19, et les valeurs refuges comme l’or ou Bitcoin ont sans doute de beaux jours devant eux comme en témoigne le tweet de Luke Gromen.

tweet de Luke Gromen sur Bitcoin et l'or en réponse à la pandémie
Luke Gromen, prédicateur de l’or version 1.0 et 2.0

Alors, est-ce que l’or parviendra à faire comme le Bitcoin dans les mois et années à venir ? To The Moon ?

D’après ce que nous expliquait Tradosaure lors de la conférence annuelle Aucoffre.com il y a fort à parier que l’or et l’argent poursuivront une hausse sur le long terme d’après l’analyse technique. Rappelez vous que Bloomberg prévoyait un rallye haussier pour l’or jusqu’en 2023, là encore, les paris sont ouverts !

On peut donc assez largement être satisfait de la trajectoire prise par nos précieux alors même que l’engouement des marchés à l’annonce d’un vaccin avait tenté de renverser la tendance, se présentant comme “game changer” de marchés quelque peu à la ramasse. Les risques qui pèsent aujourd’hui sur l’économie mondiale sont encore conséquents, la FED comme la BCE envisagent de nouvelles mesures, il nous paraît donc peu probable que l’on éponge si rapidement la lourde dette qui pèse sur nos épaules. 

Paul Trudor Jones, fameux milliardaire bien connu pour ses nombreux investissements voit même une forte corrélation entre l’or et le bitcoin, et ce n’est pas la première fois qu’on se fait la remarque. Il explique ainsi en un graphique la similitude des figures fractales entre le cours de l’or et le super cycle boursier des années 1980 et le rallye Bitcoin dans la décennie que nous traversons.

photo de paul trudor jones
Paul Trudor Jones, tu es plutôt or jaune ou or digital ?

L’or et l’argent : the new deal ?

Eh oui, vous devez tous vous demander pourquoi ces vieilles reliques continuent de séduire les épargnants et les investisseurs à travers le monde. D’abord, pour toutes les raisons que l’on vous explique régulièrement et qui font la singularité des métaux précieux :

  • leur côté sur et valeur refuge ;
  • leur solidité face aux crises de ce monde ;
  • les plus vieilles valeurs du monde ;
  • mais aussi le fait que ce moyen de paiement ne perde jamais en valeur. 

En plus de leur stabilité et leur faible volatilité, l’or et l’argent sont à l’inverse des monnaies fiduciaires : ils démontrent à travers les âges l’intérêt d’y accorder une importance particulière. D’ailleurs, dans la dernière édition de In Gold we trust, Ronald-Peter Stöferle et Mark J. Valek annoncent que l’or est dans les premières étapes d’un nouveau marché haussier, et déclarent eux aussi une décennie placée sous le signe du métal jaune.

Ce pari, nos amis de Veracash, et la société mère Aucoffre l’ont compris rapidement. En effet, l’histoire démarre en 2012 avec VeraValor, un système de paiement basé sur une carte Mastercard adossée à des pièces d’or. 

VeraValor Elizabeth II Or
VeraValor Elizabeth II Or

Puis, devant le succès de la chose, son CEO Jean-François Faure décide d’aller un cran plus loin dans la dématérialisation et l’accès à tous aux métaux précieux et aux paiements alternatifs. Il crée alors le VeraCash, comme son nom l’indique (ou presque) une monnaie adossée à des métaux précieux faisant progressivement basculer le modèle Aucoffre sur celui d’une néobanque originale. La dernière étape de l’ascension en date est le projet VeraOne, que l’on a particulièrement suivi chez Thecointribune puisqu’il allie le meilleur des deux mondes : l’or et la blockchain, donnant le VRO, un token entièrement adossé sur l’or avec toutes les caractéristiques propres à la Blockchain qui vont bien.

appli et carte de crédit veracash
VeraCash, acheter de l’or en toute simplicité

Mais revenons à VeraCash, cette carte nouvelle génération qui vaut de l’or et ringardise les banques traditionnelles, c’était d’ailleurs le titre d’un précédent article où l’on vous présentait la petite révolution que Jean-François Faure a imaginée. En bref, que vous déteniez déjà de l’or ou pas, rien de plus simple pour passer du côté obscur de la force et prendre le virage alternatif : en vous inscrivant dans cette néo banque nouvelle génération et encline aux métaux précieux, la proposition de valeur est simple. 

Vous pouvez investir dans l’or physique, l’argent, voire même les diamants ; mais vous pouvez aussi effectuer vos paiements courants grâce à la carte de paiement adossée à votre compte et associée à votre réserve de précieux. On ne vous en dit pas plus, mais il paraît qu’il y a des nouveautés pour 2021… Pour ceux qui ont suivi la conférence annuelle, restez attentifs, ils ont encore prévu de nous surprendre !

Si a la lecture de ce bilan, vous vous rendez compte que vous avez raté une partie des épisodes, n’hésitez pas à faire un tour dans la tribune de l’investissement alternatif, on vous dit tout sur l’or, ses voisins précieux, et bien plus encore…