Vous pourriez perdre vos Monero à cause de Taylor Swift

Les charmes de Taylor Swift ont transformé des millions d’ordinateurs en machines zombies. Mais avant d’aller plus loin, je tiens à rassurer ses fans : leur idole est innocente.


Depuis 2017, des hackers ont réussi à créer un botnet connu sous le nom de MyKings, grâce à un malware camouflé dans des photos jpeg de Taylor Swift. Les victimes qui téléchargeaient les photos de la star, obtenaient un petit “bonus” dont elles se seraient bien passées.

Les ordis piratés minaient des Monero (XMR) à l’insu de leurs propriétaires. Un cryptojacking impressionnant et juteux : 525 000 ordis piratés, un pactole de 2,3 millions de dollars en XMR durant les premiers mois de l’opération.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Taylor Swift : MyQueen ou plutôt Mykings

Un rapport d’une cinquantaine de pages rédigé par l’équipe de Sophos, détaille le modus operandi d’un malware caché dans des photos .jpeg apparemment inoffensives (et certainement superbes, soit dit en passant) de Taylor Swift

Et les pirates ont pris soin de bien faire les choses. Ce fichier malveillant est capable de se déployer sans alerter les logiciels antivirus.  Sans entrer dans les détails techniques, même en supprimant certains composants du malware, les fichiers restants sont en mesure de restaurer l’ensemble du programme en se mettant à jour.

Ce malware a permis à ses créateurs de créer le botnet MyKings, un réseau d’ordis zombies minant des XMR dans le dos de leurs propriétaires, pour remplir les poches (ou plutôt les wallets) des hackers.

Ces derniers opèrent depuis 2017 et ont infecté des centaines de milliers d’ordinateurs sous Windows (520 000 machines piratées dès les premiers mois).

Les zombies ont été plutôt actifs car ils ont miné pour environ 3 millions de dollars en XMR jusqu’à ce jour.

Demain ne sera pas meilleur !

D’après le rapport de Sophos, le malware a surtout frappé en Chine, à Taiwan, en Russie, au Brésil, aux Etats-Unis, en Inde et au Japon.

Un rapport récent de Bitdefender souligne la sophistication croissante des attaques des pirates et l’augmentation probable des problèmes de sécurité en 2020.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Les hackers ont plus d’un tour dans leur sac. Il n’aura fallu qu’une petite brèche pour que des pirates volent plus de 1 milliard de VeChain (VET). Espérons que ces criminels ne se serviront pas des photos d’Emilia Clarke, de Lin Yun ou de Hande Erçel pour leurs prochaines attaques.

enjin labs group

Enjin et LABS Group veulent rendre l’immobilier accessible grâce aux NFTs

Connu pour avoir développé l’ERC-1155 mais surtout un multivers autour du jeu vidéo, Enjin vient de conclure un partenariat avec une startup portée sur le crowdfunding de parts d’immobilier : LABS Group. Un pas de plus pour prouver que les…

MicroStrategy, Hong Kong, Thaïlande et hacks : l’actu crypto à 360°

Quoi de mieux pour bien commencer la semaine qu'un petit récapitulatif des news les plus importantes liées à la crypto, un bon café avec peut-être ? Le recrutement bat son plein... La société américaine MicroStrategy, spécialisée dans les logiciels en…

Félicitations aux bacheliers de Binance !

À la fin de l’année 2020, Binance avait eu l’idée de vous proposer de passer, en partenariat avec la solution de certification blockchain BCdiploma, un examen, pour tester vos connaissances Blockchain suite de leur Webimarathon. Bonne nouvelle : les résultats sont…
Blockchain Africa Conference

La Blockchain Africa Conference vous attends en Mars

Organisée par Bitcoin Events, la Blockchain Africa Conference est sans doute l'évènement phare de l'écosystème crypto Africain. Habituellement tenue chaque année en Afrique du Sud, il n'y aura aucune rencontre physique pour cette septième édition. Elle aura lieu du 18…
Collaboration entre Lunu et Laurent Grasso

La solution de paiement LUNU lance une initiative unique entre art et blockchain !

Lunu lance une initiative unique entre science, art et blockchain avec l'artiste français Laurent Grasso. On vous explique tout ça en détail