30 000$ en Bitcoin (BTC) volés dans des DAB de Hong Kong

lun 07 Sep 2020 ▪ 5h59 ▪ 4 min de lecture - par Rédaction CT

Depuis que sa valeur a explosé et qu’il est devenu un actif prisé des investisseurs, le bitcoin fait l’objet de nombreuses arnaques. Après les piratages de portefeuilles ou d’exchanges, les malfrats ont décidé de se servir désormais au niveau des distributeurs automatiques de la cryptomonnaie. La scène qui se déroule à Hong Kong a permis aux malfrats de s’en sortir avec l’équivalent de 30 000 dollars US. S’il est vrai que des suspects ont été arrêtés dans le cadre de cette affaire, les autorités soupçonnent ces derniers d’être des membres d’une organisation qui pourrait sévir de nouveau. Explications.

11 transactions illicites dans 6 différents distributeurs de BTC

L’alerte a été lancée par deux exchanges de devises cryptographiques qui ont signalé à la police l’existence d’opérations irrégulières au niveau de 6 différents distributeurs. Ces dernières soupçonnaient les coupables d’avoir profité d’une faille au niveau du système d’exploitation des distributeurs leur permettant de retirer les fonds sans autorisations. Ils ont prélevé de ces machines 230 000 dollars de Hong Kong, soit environ 30 000 dollars US le tout réparti en 11 transactions. La plus grande somme retirée au niveau d’une machine était de 54 000 dollars de Hong Kong.

Après des investigations, trois personnes âgées de 26 à 55 ans ont été arrêtées par la police à Mong Kok pour conspiration de fraude. La descente a notamment permis de saisir des smartphones ainsi que de la liquidité en lien avec le vol aux distributeurs. Les autorités locales pensent cependant que les détenus seraient les membres d’une organisation beaucoup plus structurée qui prendrait pour cible les distributeurs automatiques de BTC. Wilson Tam Wai-shun -Directeur du Bureau de la cybersécurité et de la criminalité technologique- a d’ailleurs déclaré qu’une enquête était ouverte pour démanteler ce réseau.

Première fraude impliquant des distributeurs de BTC à Hong Kong

Aucune information relative au mode opératoire utilisée par les malfrats n’a été rendue publique après l’annonce des arrestations. Si l’existence d’une ou plusieurs failles au niveau des distributeurs a été évoquée, les autorités n’ont pas voulu expliquer de quel problème il s’agissait.

« Je ne peux pas révéler quelles sont les failles. Mais toute transaction de bitcoin doit être vérifiée. Peut-être que le réseau a contourné le processus de vérification avant de prendre l’argent. C’est la première fois que nous découvrons une fraude liée aux distributeurs automatiques de bitcoin »

Wilson Tam Wai-shun.

Il a quand même tenu à préciser que son Bureau avait offert des conseils de sécurité aux deux sociétés gérant les distributeurs concernés. Ces dernières devraient donc mettre à jour leurs systèmes dans les prochains jours même si aucune déclaration n’a été faite à ce sujet.

Cette fraude intervient alors que le nombre de distributeurs automatiques de BTC n’a cessé de se multiplier dans le monde. Il serait donc important que les exploitants de ces machines veillent à les doter d’un système fiable pour ne pas avoir à déplorer une attaque beaucoup plus grande

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Rédaction CT

Derrière la signature générique « Rédaction CT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.