Se connecter S'abonner

Bitcoin SV (BSV) : le hack à l’attaque des 51%

Le projet Bitcoin SV a déclaré subir une énorme attaque à 51% depuis mardi 3 août vers 11h45. Ce type d’attaque étant malheureusement assez répandu et compliqué à voir venir, le projet pourrait essuyer des pertes colossales. Retour sur cette affaire, pour le moins contraignante !

Le point d’entrée

“Après une tentative d’attaque lundi, une grande puissance de hashage a été libérée aujourd’hui à 11h46 et les pirates sont en train de réussir”, a déclaré Lucas Nuzzi de Coin Metrics à propos de la chaîne Bitcoin SV.

Coin Metrics confirmait hier, à l’aide de leur outil FARUM, l’attaque en cours sur le réseau BSV. Cette attaque, dite “des 51%”, est néfaste pour le réseau et peut entraîner des conséquences dramatiques. L’analyste de chez Coin Metrics ajoutait sur Twitter que “Quelqu’un est sérieusement en train d’essayer de détruire BSV”. 

Comment fonctionne une attaque des 51% ?

Nous ne rentrerons pas dans les détails techniques de ce type d’attaque, d’autant plus que cet article abordait tous les points nécessaires à sa bonne compréhension. Nous allons simplement revenir sur les concepts de base de ces opérations malhonnêtes.

Dans une attaque des 51%, les pirates vont bloquer les transactions d’utilisateurs en créant une chaîne parallèle à la chaîne active. Leur intérêt est ainsi de modifier l’historique de la blockchain et donc, de réitérer des transactions ayant déjà eu lieu. En d’autres termes, ils peuvent dépenser 2 fois des fonds. Un peu comme si vous alliez chez le boulanger acheter une baguette, que vous la payiez 1€ et que quelqu’un arrivait derrière vous, prenait cet euro des mains du boulanger et payait sa baguette avec ! Pas super cool !

Lucas Nuzzi, de chez Coin Metrics, indiquait à ce sujet qu’une douzaine de blocks avaient été réorganisés et trois versions de la chaîne minées simultanément à travers différentes pools. Ce type d’attaque s’avère fréquent sur les protocoles Proof of Work, qui nécessitent une grosse puissance de calcul, mais ne sont presque pas possible dans les algorithmes Proof of Stake.

Conséquences et avenir de ce type d’attaque

Depuis l’annonce, le token BSV a perdu environ 6,5% de sa valeur. De plus, la confiance des utilisateurs pour le projet risque d’être fragilisée. Le projet, parlons-en ! Bitcoin SV est né d’une confusion sur la blockchain Bitcoin. Un premier hard fork sur la chaîne principale créait Bitcoin Cash (BCH) en 2017, un second donnait naissance à Bitcoin SV l’année d’après. En effet, les personnes derrière le projet souhaitent conserver la vision de Satoshi Nakamoto (SV = Satoshi Vision). Aucune mise à jour n’a été apportée au projet depuis 

Quoiqu’il en soit, l’alerte est actuellement sous contrôle et les mesures nécessaires vont être prises pour surveiller au mieux l’activité des mineurs sur la blockchain. Les blockchains Proof of Work vont peu à peu laisser leur place à des blockchains Proof of Stake, pour des questions de sécurité et d’écologie, rendant ces attaques presque impossibles.

Plus d’actions
Partagez

Passionné d’innovation et de projets disruptifs, les technologies Blockchain ont rapidement attiré mon attention ! Je prends plaisir à évoluer dans cet écosystème bouillonnant et à en découvrir toutes ses facettes ! Pourquoi ne pas partager cela avec vous ?

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo