CipherTrace veut tracer les transactions Monero (XMR)

mar 01 Déc 2020 ▪ 18h44 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

A quoi joue CipherTrace ? La société semble vouloir obtenir les bonnes grâces des institutions gouvernementales en voulant mettre fin à l’anonymat que confère le Monero (XMR)L’objectif serait de chasser les criminels tirant profit des avantages du XMR : une justification légitime mais peu crédible lorsqu’on sait que le fisc américain est prêt à offrir plus d’un demi-million de dollars pour avoir la tête du Monero.

Chasser le Monero pour assurer sa viabilité

CipherTrace annonce le dépôt de 2 brevets pour une technologie capable de tracer les transactions de Monero – le XMR est pourtant censé protéger l’anonymat de ses utilisateurs.

La société a indiqué que ces brevets incluent des outils pour analyser les flux de transactions, des méthodes statistiques et probabilistes pour évaluer et regrouper ces dernières, et des méthodes pour tracer les XMR volés ou utilisés à des fins illégales.

L’objectif serait d’identifier les criminels utilisant du Monero afin d’améliorer la sécurité et la viabilité des tokens privatifs comme le XMR.

Bien que Bitcoin (BTC) soit la crypto préférée des utilisateurs du darknet, les cryptos comme le Monero y gagnent du terrain, d’autant plus que les autorités judiciaires ne disposent pas d’outils fiables pour le tracer.Abonnez-vous gratuitementRejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaiesemail *Valider

L’anonymat sur un plateau : entre bluff et réalité

Le CEO de CipherTraceDave Jevans, a indiqué que la société avait commencé à développer des outils de suivi en 2019, dans le cadre d’un projet avec le Département américain de la sécurité intérieure.

D’autres agences gouvernementales cherchent un moyen d’identifier les propriétaires des portefeuilles XMR.

En septembre 2020, l’Internal revenue service avait annoncé qu’il offrirait une prime de 625 000 USD à celui ou celle qui pourrait hacker Monero.

A ce jour, les capacités réelles des outils de CipherTrace n’ont pas encore été confirmées. Un porte-parole de Monero Outreach avait déclaré qu’ils étaient sceptiques face aux affirmations selon lesquelles les transactions de XMR pourraient être tracées.

L’équipe de Monero maintient qu’il est peu probable qu’une entreprise soit capable de réussir une telle opération.

Le cours du Monero a subi une baisse de 3,6% après l’annonce de CipherTrace.

Bitcoin n’est pas une crypto anonyme. Les cryptophyles qui voudront échapper au radar du gouvernement avec leurs CBDC, trouveront refuges auprès des projets cryptos comme le Monero. La loi sécurité globale, le tracking au nom de la lutte contre la pandémie actuelle : les fameux « complotistes » dénonçant les mesures liberticides pourraient donc avoir raison ? Et que dire de CipherTrace ? Un agent double se jouant de l’un et de l’autre camp pour son propre profit ?

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.