Contrôle renforcé sur le blanchiment d’argent via les cryptomonnaies

Comme l’a déclaré le secrétaire Steven Mnuchin, l’annonce faite aujourd’hui par le Groupe d’action financière sur le blanchiment de capitaux (GAFI) portait essentiellement sur le rôle de la monnaie numérique dans le blanchiment d’argent et le renforcement de la réglementation.

Le GAFI – une organisation intergouvernementale qui concentre ses efforts sur la lutte contre le blanchiment d’argent – prévoit de renforcer le contrôle des transactions en cryptomonnaies afin de prévenir l’utilisation de celles-ci dans le blanchiment d’argent et infractions liées.

Le secrétaire américain au Trésor, M. Steven Mnuchin, a déclaré que la nouvelle mesure obligera les fournisseurs de services de cryptomonnaies à respecter les pratiques de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme de la même manière que les organisations traditionnelles.

Plus particulièrement, l’organisation souhaite que les opérateurs de cryptomonnaie établissent l’identité des expéditeurs et des destinataires des fonds de crypto, fassent preuve de diligence raisonnable pour s’assurer qu’ils ne se livrent pas à des activités illicites et élaborent des programmes entre autres axés sur le risque.

Selon Mnuchin, “en adoptant les normes et lignes directrices qui ont été acceptées cette semaine, le GAFI s’assurera que les fournisseurs de services d’actifs virtuels n’opèrent pas dans l’ombre. Cela permettra au nouveau secteur FinTech de garder une longueur d’avance sur les escrocs et autres sympathisants de causes illicites à la recherche de moyens de lever et de transférer des fonds sans être détectés.”

Plus tôt dans un entretien avec Reuters, Simon Riondet, chef du renseignement financier à Europol, l’agence européenne facilitant l’échange de renseignements entre polices nationales, a déclaré que l’utilisation des cryptomonnaies dans le blanchiment d’argent a augmenté. “Nous avons aussi enquêté sur le ‘dark web’ dans lequel les paiements sont effectués en cryptomonnaies, parfois en bitcoins, et ils passent à des cryptomonnaies plus anonymes”, a dit Riondet.

D’autres membres de l’industrie se sont dits préoccupés par le fait que la technologie de la blockchain devrait être fondamentalement restructurée, ou être un système parallèle complexe établi entre les échanges, afin de répondre aux nouvelles exigences de signalements, tandis que d’autres s’inquiètent des frais qui aggraveront les dépenses de conformité accrues des entreprises du secteur.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

Quand j’ai commencé dans les cryptos il y a 3 ans, il y avait plus de 95% d’hommes et encore très peu de femmes, bon ça n’a toujours pas beaucoup changé, mais les choses bougent et je suis fière de representer les femmes dans ce milieu très technique qui est passionnant et plein d’avenir.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés