Inde : Un membre du Parlement s’étonne qu’une affaire mineure d’escroquerie au bitcoin (BTC) soit transmise à la CBI

ven 19 Nov 2021 ▪ 14h30 ▪ 3 min de lecture - par Rédaction TCT

Pendant que le gouvernement songe à ne plus interdire les cryptomonnaies, l’Inde doit faire face à la prolifération des escroqueries liées au bitcoin. L’une de ces affaires fait actuellement l’objet d’une enquête initiée par la police de la ville de Bengaluru. La fraude présumée n’étant estimée qu’à 23 000 roupies, le représentant Priyank Kharge ne comprend pas pourquoi le dossier fut transmis à la division Interpol de la Central Bureau of Investigation (CBI).

Une affaire plus importante qu’il n’y parait

Membre de l’Assemblée législative du Karnataka depuis 2013, Priyank Kharge prend très à cœur le contrôle de l’action gouvernementale. Une affaire se déroulant dans la capitale de son État a particulièrement retenu son attention. Il s’agit d’une présumée fraude au bitcoin qui a fait l’objet d’une demande inhabituelle de la part de la police de Bengaluru. Celle-ci a en effet sollicité l’aide de la division Interpol de la CBI dans son enquête. Intrigué, M. Kharge s’est intéressé au premier rapport d’information (FIR) du dossier qui précise que la fraude présumée consistait en un vol de 23 000 roupies.

Estimant qu’il s’agissait là d’une affaire mineure pouvant être élucidée localement, M Kharge va donc adresser une lettre au commissaire de police de Bengaluru pour avoir plus d’explications. Très actif sur les réseaux sociaux, il a également publié sur Twitter quelques images du FIR du dossier pour montrer que celui-ci manquait de précision. Lassé par tant de mystères, M. Kharge se demande si le gouvernement n’aurait pas quelque chose à dissimuler dans cette affaire. « Ont-ils besoin d’aide pour une affaire de fraude de 23 000 roupies ? Pourquoi n’y a-t-il pas de résumé de la plainte (joint au FIR) ? Que cache le gouvernement ? », a-t-il commenté.

100 millions de roupies volées grâce à un faux plan d’investissement de bitcoin

Il existe dans le pays plusieurs exemples de fraudes au bitcoin, où les préjudices financiers étaient plus importants sans pour autant nécessiter l’intervention de la CBI. Tout récemment, la police du Kerala est parvenue à démanteler un réseau d’escroquerie qui avait dérobé 100 millions de roupies. Les accusés ont notamment réussi cette prouesse en proposant à leur victime un faux plan d’investissement dans le bitcoin. Celui-ci promettait aux investisseurs des dividendes de 2 à 8 % par jour sur le trading de la cryptomonnaie. Alors que quatre promoteurs de la fraude ont été arrêtés, le cerveau de la bande est quant à lui toujours en fuite.

Les résultats satisfaisants obtenus dans cette affaire tendent à donner raison à M. Kharge. Toutefois, la sollicitation des services d’Interpol à ce niveau pourrait s’expliquer par une incapacité de la police de Bengaluru à élucider les crimes en rapport avec les cryptomonnaies. Il s’agit d’une possibilité à envisager puisque l’analyse des transactions cryptographiques oblige certains pays à avoir recours à des sociétés spécialisées comme Chainalysis.

A
A
Rédaction TCT

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 57 472,19 $ 0.87%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 4 698,75 $ 1.47%
DEFI (DEFIPERP) 12 880,00 $ 1.4%
MARKETS (ACWI) 102,87 $ -1.37%
GOLD (XAUUSD) 1 774,94 $ 0.08%
TECH (NDX) 16 135,92 $ -1.61%
CURRENCIES (EURUSD) 1,13 $ -0.02%
CURRENCIES (EURGBP) 0,852230 £ 0.04%
CRUDEOIL (USOIL) 66,74 $ -0.3%
IMM. US (REIT) 2 705,29 $ -2.04%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email