Inde : Un réseau d’escroquerie à la cryptomonnaie parvient à voler 100 millions de roupies

jeu 11 Nov 2021 ▪ 21h00 ▪ 3 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Désireux de réaliser du profit sur les marchés cryptographiques, les particuliers s’en remettent à l’expertise des sociétés de la cryptosphère pour réaliser leurs investissements. Malheureusement, plusieurs d’entre elles sont des réseaux d’escroqueries déguisés qui abusent de la confiance des investisseurs. L’un de ces réseaux vient d’être démantelé en Inde après avoir dérobé 100 millions de roupies aux victimes.

Une promesse de dividendes allant de 2 à 8 % par jour

La police du Kerala a déclaré lundi avoir démantelé un réseau d’escroquerie à la cryptomonnaie et arrêté quatre membres de celui-ci. Le responsable de l’enquête ayant permis ces arrestations a révélé que les accusés avaient berné leurs victimes par le biais d’un site web créé au nom d’une fausse société. Celle-ci proposait notamment à ses clients un plan d’investissement en cryptomonnaies avec des dividendes allant de 2 à 8 % par jour. Cette proposition alléchante a trouvé un accueil favorable auprès de plusieurs investisseurs particuliers qui y ont investi la somme de 100 millions de roupies. Après avoir encaissé les fonds de leurs clients, les accusés ont transféré ceux-ci sur leurs propres comptes.

La police a déclaré qu’environ 40 millions de roupies avaient été virées sur le compte de l’une des personnes arrêtées et 32 millions de roupies sur celui d’un autre accusé. Le reste des fonds auraient été transférés sur le compte de Nishad, la cheville ouvrière du réseau. En fuite, ce dernier serait également impliqué dans une affaire similaire dans le district de Malappuram. Nishad avait déjà été arrêté par la police de Malappuram mais a réussi à s’en sortir après avoir obtenu une libération sous caution. Il se trouverait actuellement au Moyen-Orient d’après les informations de la police locale.

Un cadre réglementaire pour les actifs cryptographiques en Inde

Indépendamment des nombreux cas d’escroqueries dans le pays, le gouvernement indien a songé à interdire l’usage et le trading de ces actifs. Toutefois, il semble avoir revu sa position sur le sujet, privilégiant maintenant l’instauration d’un cadre réglementaire autour des actifs cryptographiques. L’avènement d’une telle législation impliquerait forcément des obligations fiscales aussi bien pour les sociétés cryptographiques que les investisseurs particuliers. Ces derniers pourront néanmoins se réjouir d’obtenir plus de garanties quant à la sécurité de leurs placements.

Avec la recrudescence des escroqueries liées aux cryptomonnaies, certains pays d’Asie du Sud ont décidé de mettre les investisseurs particuliers face à leurs responsabilités. C’est notamment le cas au Sri Lanka, où la Banque centrale a invité la population à assumer les risques liés aux investissements sur les marchés cryptographiques. En Thaïlande, le Premier ministre a également invité les habitants de pays à plus de prudence les encourageant même à effectuer leurs propres enquêtes sur les sociétés proposant ces services.

Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur quelques crypto n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.