NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

La plateforme d’échange de cryptomonnaies Exmo victime d’un hack suspend les retraits

Même les hackers doivent trouver de quoi payer les fêtes de noël et de fin d’année : un dernier casse pour l’année, et un ! Exmo est victime d’un piratage. L’exchange a bien évidemment publié un communiqué dont les grandes lignes rappellent celles des communications des autres exchanges hackés.

C’est chaud pour les wallets !

L’exchange Exmo basé au Royaume-Uni aurait perdu environ 5% du total de ses actifs lors d’un hack.

Selon un communiqué publié le 21 décembre 2020, Exmo avait détecté des mouvements anormaux au niveau des opérations de retrait alors que de grosses quantités de Bitcoins (BTC) quittaient les hot wallets de la plateforme. 

La responsable du développement, Maria Stankevich, a indiqué à Cointelegraph que l’incident n’avait rien de sérieux et n’affectait que 5% des actifs totaux gérés par l’exchange.

Le communiqué précise que les actifs placés en cold wallet ne courent aucun risque. Les autres cryptomonnaies concernées par ce hack sont l’Ether (ETH), le Ripple (XRP), le Tether (USDT), le Zcash (ZEC) et l’Ethereum Classic (ETC).

On connaît la chanson post-hack des exchanges

L’exchange n’a pas déterminé avec précision le montant exact des pertes et se concentre dans l’immédiat sur le traçage des fonds volés.

Pour l’instant, une partie des fonds aurait été déplacée vers l’exchange Poloniex. Exmo a également contacté CipherTrace, Chainalysis et Crystal pour marquer les adresses suspicieuses comme étant à haut risque.

Exmo aurait conduit une investigation sur la sécurité et, aurait rapporté l’incident aux autorités policières.

La société a également demandé à ses utilisateurs de suspendre leurs opérations de dépôts jusqu’à la résolution du problème.

Elle a assuré que les pertes subies par les personnes affectées seront prises en charge en totalité par l’exchange.

Plus tôt au mois de décembre 2020, l’exchange avait obtenu une licence temporaire de la Financial conduct authority  qui l’autorise à poursuivre ses activités de trading jusqu’en juillet 2021.

Si se faire voler 5% de ses actifs ce n’est pas une perte « sérieuse », Exmo aurait mieux fait de les donner à des entreprises sociales et solidaires plutôt qu’à des hackers. Ces derniers connaissent certainement la manœuvre post-hack des exchanges, visant à compliquer le blanchiment des fonds volés. En développant une ou des stratégies visant à contourner ces barrières, les hackers pourraient trouver un moyen efficace de rendre les fonds anonymes et de les retirer en fiats sans passer par les exchanges. Après tout, ils montrent jusque-là qu’ils ont toujours une longueur d’avance sur les acteurs cryptos.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo