Se connecter S'abonner

Le Gouvernement Sud-Coréen Inquiet Pour La Sécurité Des Exchanges Contre Des Hackers Nord-Coréens

Les cryptos-exchanges deviennent le nouveau théâtre des opérations dans le conflit qui oppose la Corée du Nord et la Corée du Sud.

La Corée du Nord se bat à coup de hacks – c’est toujours mieux qu’un tir de missile nucléaire ordonné par Kim Jong-un ; les institutions sud-coréennes se contentent pour le moment de jouer à la baballe.

Les hackers franchissent le 38ième parallèle

La Corée du Sud est l’un des pays où la crypto-industrie s’est développée rapidement. Elle fut l’une des premiers à avoir pondu une loi spécifique encadrant les cryptomonnaies ; le projet de loi devrait entrer en vigueur dans le courant de l’année 2021.

Cet essor s’accompagne malheureusement de l’attention croissante portée aux crypto-exchanges sud-coréens par la Corée du Nord.

Selon les officiels, des hackers nord-coréens ont à plusieurs reprises cherché à pirater un certain nombre de plateformes.

Les investigations se concentrent notamment sur le groupe Lazarus qui aurait ciblé plusieurs exchanges en 2019.

Un rapport de l’armée américaine avait révélé que la Corée du Nord comptait plus de 6 000 hackers répartis dans le monde entier.

En Corée du Sud, le débat fait rage autour de la détermination des responsabilités quant à la gestion de ce problème.

On se renvoie la balle

Le Financial Services Commission (FSC) aurait clairement indiqué que l’administration des crypto-exchanges ne relevait pas de leur compétence.

L’organisme a également indiqué que ce sujet concernait la Korea Communications Commission (KCC) et le ministère des Affaires Etrangères.

Le FSC soutient qu’il revient à ces 2 entités de communiquer directement avec les commissions nord-coréennes concernées.

De leur côté, le KCC et le ministère maintiennent que le FSC est en charge des questions financières et, l’une de ses missions concerne la supervision des gestionnaires d’actifs numériques tels que les crypto-exchanges.

Un représentant de l’Assemblée nationale, Seong Il-Jong, a rappelé qu’avec l’adoption du projet de loi relatif aux cryptomonnaies, toutes les questions relatives à ces dernières reviennent à la FSC.

On a eu droit à la drôle de guerre, à la guerre froide, à la guerre de 6 jours ; la Corée du Nord mène actuellement une guerre de hack crypto avec comme armes des lignes de code pour franchir les lignes de défense des crypto-exchanges. Lazarus est de plus en plus doué pour voler du Bitcoin (BTC) et des altcoins. Qui a eu l’idée de le ressusciter ? Aux institutions coréennes de le renvoyer dans l’au-delà pour éviter qu’il ne soulage les vivants de leurs wallets.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo