Les projets cryptos mécontents de la gestion du hack de Kucoin (KCS)

mar 24 Nov 2020 ▪ 17h33 ▪ 4 min de lecture - par Rédaction CT

Dans sa dernière sortie relative au piratage qu’elle a subi, Kucoin a affirmé avoir récupéré 84% des actifs dérobés. Une nouvelle qui apparait comme une victoire, mais qui ne réjouit pas pour autant tous les clients de l’exchange. Une partie d’entre eux, à savoir les projets cryptos, regrette ce qu’elle qualifie de fuite de responsabilité de Kucoin. L’exchange qui conservait pour eux une bonne partie de leurs actifs les a en effet contraints à produire des jetons d’échange pour couvrir les pertes.

Dos au mur, 60% des projets suivent la recommandation de Kucoin

Dans l’incapacité de récupérer la totalité des jetons dérobés lors du hack, Kucoin a ainsi recommandé aux différents projets de modifier leurs smarts contracts et de remplacer les jetons concernés. La solution pour le moins radicale, bien qu’efficace, convient beaucoup plus à l’exchange qui couvre ainsi ses arrières. Face à la pression, 60% des projets concernés ont fini par céder et lancer les jetons d’échanges. Une solution qui n’est cependant pas envisagée par d’autres qui y voient l’établissement d’un fork qui sèmerait la confusion dans leur écosystème avec l’existence de deux tokens. C’est justement le cas de DIA dont le cofondateur Paul Claudius n’a pas caché son mécontentement.

Nous avons consciemment construit notre smart contract d’une manière qui est vraiment décentralisée et nous, en tant qu’équipe, ne pouvons pas simplement arrêter les transactions, les personnes sur liste noire, sur liste blanche, etc. En tant qu’équipe, nous avons évidemment confiance en nous-mêmes, mais nous ne pensons pas que le monde devrait avoir confiance en nous. Et c’est la raison pour laquelle nous construisons nos smarts contracts de cette façon. Je peux comprendre que des projets dont, disons, 50% des jetons ont été touchés par le piratage informatique, choisissent l’option d’éteindre leur système. Ils étaient dos au mur.” a-t-il déclaré.Abonnez-vous gratuitementRejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaiesemail *Valider

Une fuite de responsabilité venant de Kucoin

En refusant l’alternative des jetons d’échanges, les projets s’exposent à une incompréhension au sein de leurs communautés. Ainsi, ce qui devrait relever de la responsabilité de Kucoin devient au final un dilemme à gérer par les projets eux-mêmes. Comme pour se protéger, l’exchange a rappelé qu’un hard fork avait permis par le passé au bitcoin et à Ethereum d’affronter des situations tout aussi critiques. Un parallèle osé qui n’a pas manqué d’interpeller Richard Sanders, le fondateur de la société d’analyse de blockchain CipherBlade.

Ce dernier y voit clairement une attitude hypocrite et une fuite de responsabilité de la part de l’exchange. « Créer un précédent chaque fois qu’une exchange est piratée ou que quelqu’un est négligent pour une action centralisée va à l’encontre du fondement même de ce que cette technologie décentralisée est censée être. Tout ce que fait KuCoin se résume en fait à essayer de sauver la face » a-t-il déclaré.

S’il est vrai que les situations exceptionnelles requièrent des décisions du même ordre, celle prônée par Kucoin dans le cas présent a un goût amer pour les projets. Qu’ils appliquent ou non cette stratégie, les conséquences qui en découleraient ne seront en effet subies que par la communauté des jetons concernés, chose regrettable.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Rédaction CT

Derrière la signature générique « Rédaction CT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.