Se connecter S'abonner

Multiples attaques d’Ethereum Classic (ETC). Le Plan de la dernière chance

La libre entreprise : on connaît ses avantages mais, on hésite toujours à y mettre des limites pour éviter toutes contradictions avec la notion même de liberté. La cryptosphère a ses propres règles, ses mécanismes de régulation et, elle les améliore au fil des ans. Ethereum Classic (ETC) ouvre peut-être la voie à un encadrement encore plus poussé des activités de minage. On ne peut vivre éternellement dans le far west, l’ETC doit en sortir rapidement pour assurer sa pérennité.

Mineurs à l’ordre !

Après les 2 attaques à 51% qui ont secoué le réseau Ethereum Classic, un document publié par Ethereum Classic Labs a annoncé la mise en œuvre d’un plan destiné à améliorer la sécurité du réseau.

Les mesures immédiates comprennent l’exécution d’un programme défensif de minage et l’intégration d’un système avancé de surveillance pour détecter les anomalies.

L’objectif de ces mesures consiste à organiser l’activité de minage par une coopération entre les pools et les mineurs individuels, pour maintenir un hashrate constant et augmenter celui-ci le cas échéant.

Cette coopération permettra par ailleurs d’harmoniser le minage pour éviter les pics et, conserver des prix constants au niveau des pools.

ETC Labs collaborera également avec les exchanges pour établir une liste de services sécurisés et, pour fixer des délais de confirmation plus longs.

Une attaque à 51%, plus jamais : 3 à 6 mois pour ériger les défenses

La stratégie à long terme sera davantage orientée sur la communauté étant donné l’impact attendu de celle-ci sur la blockchain.

2 solutions sont en cours d’étude. Pour résister aux attaques à 51%, la première alternative est l’introduction de blocs de pénalité : à la place d’une synchronisation automatique des blocs minés hors ligne, ce protocole exige le minage sur la chaîne la plus longue et la plus lourde de manière à rendre une réorganisation plus coûteuse. Les développeurs estiment que la mise en place d’une telle solution devrait prendre 3 mois.

La deuxième alternative est une modification de l’algorithme du mécanisme de consensus actuel vers Keccak-256 ou RandomX au lieu d’Ethash, l’algorithme utilisé actuellement par Ethereum (ETH) : le délai prévu pour la mise en œuvre de cette solution est de 6 mois, une fois le testnet fonctionnel.

Qui réussira à cracker Bitcoin (BTC) ? La création de Satoshi Nakamoto demeure pour le moment un chef d’œuvre architectural avec un niveau de sécurité pour l’heure jamais mis en défaut – ce qui en ferait d’ailleurs la meilleure offre DeFi. Les développeurs d’altcoins devraient mieux décortiquer le processus qui a abouti à la création de Bitcoin et les actions mises en œuvre par la suite pour sécuriser le réseau. Retour sur le banc des écoles !

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo