Riviera Beach: Une rançon de 600 000$ en Bitcoin

ven 21 Juin 2019 ▪ 16h17 ▪ 3 min de lecture - par Rédaction TCT

Des hackeurs piratent le système informatique de la ville de Riviera Beach et demande une rançon en Bitcoin (BTC)

Le conseil municipal de Riviera Beach, en Floride, a accepté de payer près de 600 000 dollars en Bitcoin (BTC) pour retrouver l’accès à ses données cryptées lors d’une attaque de hackers, a rapporté le New York Times le 19 juin.

L’accès aux données de Riviera City est verrouillé depuis le 29 mai dernier, lorsqu’un employé du service de police de Riviera Beach a ouvert un courriel et installé un ransomware sur le réseau de la ville. Des hackeurs auraient crypté les dossiers du gouvernement, bloquant l’accès à des services numériques de la ville tels que le service de courriel et communication, le système de facturation en ligne, rendant la ville totalement paralysée.

Rose Anne Brown, une porte-parole de la ville, a déclaré que la ville devra dépenser en plus de la rançon, 900 000 dollars pour l’achat d’un nouveau logiciel de sécurité et de nouveaux ordinateurs. Suite à l’événement, le conseil municipal a accepté à l’unanimité de payer 65 BTC (environ 630 000 dollars) pour rétablir l’accès aux données et remettre leurs systèmes en ligne. Cependant, rien ne garantit que les hackeurs ne divulguerons pas les données une fois la rançon payée.

«Toutes les villes, grandes ou petites, sont très soucieuses des coûts lorsqu’il s’agit de budgétiser des investissements technologiques. Les villes de petites et moyennes tailles sont particulièrement sollicitées pour trouver les ressources nécessaires à la mise à jour de leurs technologies. Ces villes ont un budget limité pour financer les services de leurs citoyens.»

Michael van Zwieten, directeur des services technologiques de la Florida League of Cities.

Les administrations locales américaines de plus en plus visées

En mai, la ville de Baltimore a aussi été victime d’une attaque informatique similaire, au cours de laquelle des cybercriminels auraient pris le contrôle d’environ 10 000 ordinateurs du gouvernement et auraient paralysé le système de service public local en utilisant un logiciel d’extorsion appelé RobbinHood. Les pirates ont demandé 100 000 dollars en BTC pour libérer le système. Les pirates ont menacé d’augmenter la rançon dans le cas où elle ne serait pas versée dans les quatre jours.

En réponse, le maire de Baltimore, Jack Young, a déclaré que les responsables de la ville étaient «bien engagés dans le processus de réparation» et «des experts de premier plan en matière de cybersécurité de l’industrie travaillent avec nous 7 jours sur 7».

Le FBI a reconnu qu’en 2018, 1493 attaques par ransomware avaient été recensées et un total de 3,6 millions de dollars aurait été versé aux cybercriminels.

A
A
Rédaction TCT

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 60 473,72 $ 0.24%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 4 176,76 $ 1.09%
DEFI (DEFIPERP) 13 599,10 $ 0.29%
MARKETS (ACWI) 105,21 $ -0.06%
GOLD (XAUUSD) 1 787,41 $ -0.26%
TECH (NDX) 15 559,49 $ 0.29%
CURRENCIES (EURUSD) 1,16 $ 0.03%
CURRENCIES (EURGBP) 0,842180 £ 0.06%
CRUDEOIL (USOIL) 84,17 $ -0.32%
IMM. US (REIT) 2 747,83 $ 0.32%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email