Se connecter S'abonner

“Blockchain de tous les jours”, DeFi, Dapps… le dynamisme du milieu universitaire Turc

Le 6 janvier 2020, BlockchainIST et Ava Labs ont oganisé une conférence de presse dans les locaux de l’Université de Bahcesehir à ?stanbul, pour annoncer leur partenariat en vue de développer des produits DeFi sur la plateforme Ava.

BlockchainIST est le premier centre universitaire blockchain de la Turquie, la plateforme blockchain Ava est destinée quant à elle au développement de Dapps.

Le testnet d’Ava a été lancé au mois de mai 2019 après une levée de fonds de 6 millions de dollars auprès de grands investisseurs. Le lancement de son mainnet est prévu pour cette année.

DeFi et matière grise

Le 6 janvier 2020, BlockchainIST et Ava Labs annoncent à la presse un partenariat qui permettra aux étudiants de troisième cycle de l’Université de Bahcesehir et de BlockchainIST de s’appuyer sur la plateforme Ava pour développer des produits DeFi.

Bora Erdamar, fondateur et directeur de BlockchainIST, a déclaré à Cointelegraph que ce partenariat avec Ava Labs leur permettra « de développer plus rapidement des projets comme CertifyIST, de créer et de soutenir un environnement robuste où les gens peuvent utiliser ces produits dans leur vie quotidienne. »

La Turquie au sommet

Emin Gün Sirer, le fondateur d’Ava Labs a déclaré que la population jeune et technophile de la Turquie donne au pays un avantage compétitif dans la course à la blockchain au niveau mondial.

La Turquie accueillera à Istanbul la Blockchain Week 2020, l’Instablock qui se déroulera le 9 et le 10 avril en sera l’évènement phare. Ce sommet qui verra la participation de nombreux orateurs de classe mondiale, pourrait conforter l’avance de la Turquie dans la blockchain race, voire même creuser l’écart.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré dans son programme annuel 2020 que le gouvernement devrait finir de tester la crypto-livre cette année.

La Turquie cumule les bons points. Le secteur privé peut compter sur l’appui d’un Etat cryptophile pour soutenir des initiatives comme celle de la Takasbank qui a lancé sa plateforme blockchain permettant de transférer de l’or dématérialisé. La matière grise reste le nerf de la guerre dans la course à l’innovation. L’Inde veut former 20 000 experts blockchain en 2 ans, la Turquie peut compter sur le dynamisme de ses universités pour développer son capital humain.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo