DeFi : Quels sont les risques du Yield farming ?

sam 31 Juil 2021 ▪ 11h30 ▪ 4 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

La finance décentralisée (DeFi) se présente comme l’une des meilleures inventions technologiques de ces dernières années. En effet, elle offre aux investisseurs la possibilité de bénéficier de rendements inédits auxquels ils n’ont pas accès dans la finance traditionnelle. Mais il ne faut pas en déduire qu’elle est sans risque. Tant s’en faut !

Comment fonctionne le Yield farming ?

Depuis 2020, l’industrie de la DeFi a pris de nouvelles proportions et offre une nouvelle perspective aux investisseurs. Ces derniers peuvent gagner de l’argent en recourant à des techniques originales. Mais qu’est-ce que DeFi ? C’est un écosystème d’applications et de services construits sur des blockchains publiques.

Si dans le domaine de la finance décentralisée , il existe une multitude de solutions d’investissement, c’est surtout l’agriculture de rendement qui intéresse les personnes qui souhaitent réaliser générer d’importants revenus. Encore appelée Yield farming, elle consiste à gagner de l’argent en utilisant les cryptomonnaies dont on dispose déjà.

Concrètement, comment ça fonctionne ? L’investisseur prête ses actifs numériques à une plateforme décentralisée en recourant à des contrats intelligents. Aucun intermédiaire ne doit intervenir dans le processus. En échange de son prêt, l’investisseur perçoit une rémunération.

Le processus du Yield farmingest un modèle dit de teneur de marché automatisé (AMM). Dans la réalisation de ce modèle, des fournisseurs de liquidités et des pools de liquidités interviennent.

Compte tenu des caractéristiques de l’agriculture de rendement, il est possible d’établir un parallèle entre elle et le fonctionnement des prêts bancaires. Dans ce dernier cas, la banque accorde un prêt à une personne et s’attend à être remboursée avec des intérêts. Avec le Yield farming, les investisseurs prêtent à la banque et espèrent un remboursement avec des intérêts.

Prendre des risques avec la finance décentralisée (DeFi)

Bien que la finance décentralisée (DeFi) soit un excellent moyen pour les investisseurs de s’enrichir – pour cela, ils doivent recourir à des stratégies complexes et emprunter de l’argent auprès d’autres plateformes décentralisées – elle présente des limites (ou des inconvénients). Par exemple, lorsque les investisseurs contractent un prêt auprès d’une plateforme, ils l’obtiennent à un pourcentage inférieur à celui de leur rendement.

Par ailleurs, la méthode du Yield farming étant décentralisée, la moindre erreur pourrait coûter cher. Elle peut mettre en péril l’ensemble de la blockchain, et c’est ce qu’on appelle ‘’l’effet domino’’. En outre, puisque les transactions sont irréversibles, les investisseurs peuvent rapidement perdre leurs actifs numériques.

Enfin, la volatilité des monnaies électroniques constitue un problème majeur. Les pertes peuvent être considérables, surtout lorsque les valeurs des actifs descendent très bas.

La finance décentralisée (DeFi) constitue une option avantageuse pour les investisseurs, surtout lorsqu’ils recourent à des techniques pratiques, comme le Yield farming. Mais avant de se lancer, il convient de prendre en compte tous les risques auxquels l’on s’expose, le risque de perdre ses actifs par exemple.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.