L’interdiction de la crypto en Chine favorise-t-elle la décentralisation ?

sam 02 Oct 2021 ▪ 10h30 ▪ 6 min de lecture - par Thomas Poirier

Dans la foulée de la récente répression de la Chine contre la cryptomonnaie, les exchanges de cryptomonnaie traditionnels commencent à se retirer rapidement de l’un de leurs plus grands marchés.

Les banques et les passerelles de paiement doivent également cesser de fournir des services aux échanges de cryptomonnaie en Chine. Cependant, les nouvelles réglementations de Pékin ne concernent que les exchanges centralisés (CEX), c’est–à-dire les plateformes contrôlées par une seule entité ou société comme Binance, Huobi ou KuCoin.

Les exchanges décentralisés (DEX), ou les plateformes sans entité de contrôle unique, continuent de se négocier.

Pendant des années, les amateurs de crypto ont vanté les avantages de la décentralisation, en particulier la résistance à la censure, la gouvernance distribuée et les bénéfices partagés, tout en laissant leurs avoirs sur les CEX.

En 2017, Bancor a lancé le tout premier « teneur de marché automatisé » et a défini une vision pour l’avenir du trading décentralisé et de la fourniture de liquidités. Peu de temps après la mise en service de cette plateforme, les analystes ont commencé à spéculer que DEX dépasserait bientôt les exchanges centralisés en termes de volume de transactions.

Cependant, les premières années du commerce décentralisé ont été entravées par un manque de liquidité et un glissement élevé sur les transactions d’actifs même populaires comme Ethereum. Cela signifiait que les carnets de commandes volumineux et la liquidité alléchante des CEX étaient trop attrayants pour que les traders puissent s’aventurer dans DeFi.

Tout cela a changé au cours de «DeFi summer» de 2020, lorsque des centaines de millions de dollars se sont entassés dans des DEX tels qu’Uniswap et Bancor, dépassant souvent les liquidités observées sur les plateformes centralisées. Le volume des transactions sur DEX n’a cessé de croître depuis, mais des événements récents suggèrent que plus d’utilisateurs et de volumes de transactions trouveront bientôt leur chemin vers DEX.

Le 24 septembre 2021, la Banque populaire de Chine (BPC) – qui exerce un contrôle réglementaire sur l’un des plus grands marchés de cryptomonnaie au monde – a déclaré que toutes les transactions de cryptomonnaie sont des “activités financières illégales”, ajoutant que l’industrie crypto “met gravement en danger la sécurité des actifs des personnes.”

La nouvelle a déclenché de manière prévisible une vente panique majeure de Bitcoin, mais rapidement, les investisseurs se sont tournés vers les actifs décentralisés – notamment les tokens DEX – en prévision d’une augmentation des transactions DEX suite à l’interdiction de la Chine.

Le changement rapide du sentiment pourrait marquer un tournant décisif pour les pionniers de la cryptomonnaie qui considèrent la décentralisation comme l’avenir de la finance.

Depuis la fin de la semaine dernière, les protocoles de négociation décentralisés ont commencé à connaître des hausses spectaculaires de l’activité de négociation. dYdX, par exemple, a enregistré un volume de transactions de 4,3 milliards de dollars sur la période de 24 heures entre le 26 et le 27 septembre 2021, devançant de 15% Coinbase.

Les plus grands DEX sont maintenant prêts à accueillir des flottes de nouveaux utilisateurs de crypto qui cherchent à contourner les réglementations chinoises. Les investisseurs en dehors de la Chine, prenant note du changement rapide des bourses traditionnelles ces derniers jours, ont clairement saisi l’opportunité.

Le token UNI d’Uniswap a grimpé de 32% en raison des nouvelles de vendredi, tandis que son petit cousin Sushiswap a augmenté de 20%. Uniswap flirte maintenant avec une cassure par rapport à sa moyenne de quatre semaines, tandis que BNT – le token natif de Bancor – a augmenté de près de 10% et a connu une force considérable depuis vendredi, semblant prêt pour une cassure majeure. Cela contraste avec la plateforme centralisée Huobi, autrefois populaire en Chine, en baisse de 40% la semaine dernière.

Pendant ce temps, Bancor a révélé son intention de lancer une nouvelle version de son protocole, Bancor V3. Bien que les caractéristiques spécifiques de sa V3 n’aient pas encore été annoncées, les développeurs ont indiqué que la nouvelle version introduirait un nouveau mécanisme pour maximiser les rendements des fournisseurs de liquidités et augmenter le volume des transactions sur le réseau.

Bancor a ouvert la voie en 2020 avec la solution unique permettant aux utilisateurs de gagner du rendement sur des tokens volatils sans risque de « perte impermanente » – une épine parmi les roses pour les utilisateurs de DeFi. Avec la sortie très attendue de la V3 à l’horizon, une flambée des prix de BNT n’est pas hors de question.

Parmi les autres tokens DEX natifs à surveiller dans les semaines à venir, citons ceux de Curve (CRV), un lieu populaire pour échanger et miser des pièces stables, 1inch (1INCH), le principal agrégateur DEX et 0x (ZRX). Pour sa part, Curve a connu une légère hausse de son activité suite à son expansion vers des solutions de mise à l’échelle Ethereum de couche 2 et des blockchains de couche 1 concurrentes comme Avalanche et Fantom.

La répression de la Chine va-t-elle enfin stimuler le basculement centralisé-décentralisé tant attendu? Le succès de dYdX au cours des derniers jours, associé à l’accumulation rapide d’actifs DEX, suggère que le trading crypto traditionnel pourrait subir sa plus grande refonte à ce jour.

Simon Hammerschlag est un conseiller en technologie et en finance qui travaille à la pointe de la fintech et de la cryptomonnaie. Il est cofondateur de HAT Partners (Hammerschlag, Alter et Tulsen), une organisation qui aide les clients basés en Asie à naviguer et à investir dans les nouvelles technologies.

Thomas Poirier

Je suis sûr que la blockchain et les cryptomonnaies représentent le futur, et je veux faire passer cette idée à tout le monde car plus il y aura de monde à croire aux cryptomonnaies, plus vite le futur arrivera.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.