Bitcoin (BTC) : La première cryptomonnaie est une auto-préservation quasi naturelle

mar 07 Déc 2021 ▪ 17h00 ▪ 6 min de lecture - par Jade Moreau

La planification centralisée s’est si fortement infiltrée dans la vie sociale que des secteurs entiers de la société sont devenus dépendants des largesses du monstre fiat. Le bitcoin est déjà là et il corrige les problèmes du passé !

Un instinct naturel

Tous les organismes vivants partagent un ensemble de comportements universels appelés l’instinct de conservation. C’est un ensemble de comportements qui assurent la survie d’un organisme. Le bitcoin est une autopréservation financière. Beaucoup détiennent la première cryptomonnaie pour augmenter leur longévité, le volume de leur richesse et de leur santé.

Acheter du bitcoin, c’est échanger du temps maintenant contre du temps dans le futur. Son appréciation des prix et sa préservation de la valeur lui permettent de répondre à des besoins de santé physique et mentale.

Le bitcoin nous sauvera de la dévastation financière

L’une des fonctions du bitcoin est de nous libérer de la domination inconditionnelle de la monnaie fiduciaire. Le problème du fiat est qu’il n’a aucune intégrité et qu’il est rabaissé à volonté, indéfiniment. Cela est vrai dans tous les systèmes monétaires fiduciaires. Grâce à la fiscalité, à l’inflation et à la confiscation, le gouvernement peut contrôler étroitement et voler la richesse de ses citoyens. La planification centralisée a été tellement habituelle que la société dépend en fait du fiat.

La peur fait partie intégrante des mécanismes de survie de tous les organismes. Pensez à un cerf peureux dans les bois qui s’éloigne de vous. La douleur est un sentiment aussi important. La douleur motive à se retirer de situations dangereuses et mortelles. La plupart des habitants de la planète ont souffert des abus des systèmes fiat, qui sont souvent introduits lentement, acquérant progressivement du pouvoir, jusqu’à ce que soudain la population et ses biens soient extorqués par étapes.

Le bitcoin a été initialement inventé pour saper l’oppression monétaire systémique et obsolète des gouvernements. Si la douleur nous rappelle de protéger nos blessures jusqu’à ce qu’elles guérissent, les actions irresponsables et corrompues des gouvernements du monde entier ont appris aux détenteurs du BTC de ne jamais faire confiance aux autres et de préserver eux-mêmes leur santé, leur richesse ou leurs biens.

La mauvaise répartition désastreuse des ressources et du pouvoir par les gouvernements mondiaux nous encourage à éviter d’externaliser la création monétaire ainsi que la garde et la gestion des richesses à l’avenir.

Lorsque la cause de la douleur est retirée d’un corps et que le corps est guéri, dans la plupart des cas, la douleur cesse. Bien que chaque année l’adoption du bitcoin se développe, il faudra un certain temps avant que le monde soit guéri de la dévastation financière largement provoquée par les gouvernements, leur monnaie fiduciaire et leur planification centralisée.

Le bitcoin est un moyen d’auto-préservation pertinent

Beaucoup d’utilisateurs éprouvent non seulement une cessation de la charge financière excessive lorsqu’ils touchent le monde de la cryptomonnaie, mais ils se sentent également exaltés à la perspective de travailler, car ils peuvent maintenant préserver la valeur de leur travail et de leur temps. De plus, leur richesse croît à long terme grâce à l’or numérique. Ils accumulent une ressource en capital numérique qui peut être conservée ou réaffectée à leur gré, sans autorisation ni crainte d’avilissement ou de confiscation.

En matière d’autopréservation, la peur peut amener un organisme à rechercher la sécurité et même à libérer de l’adrénaline. L’adrénaline est une hormone qui agit comme un neurotransmetteur impliqué dans la régulation de choses comme la respiration. Vous pouvez considérer le bitcoin comme de l’adrénaline monétaire, de l’énergie numérique qui peut être stockée n’importe où et qui peut être dépensée à volonté. Le bitcoin est une réponse à la douleur grâce à laquelle les humains ont conçu leur moyen de sortir de problèmes séculaires d’argent et d’énergie.

Le bitcoin est accessible à pratiquement tout le monde, et vu qu’il y a une offre immuable, tout le monde sur la planète peut se permettre de le conserver et de déployer la forme de pouvoir d’achat et d’adrénaline monétaire la plus robuste au monde à leur guise.

Aujourd’hui, nous avons la même capacité de connaissance que celle dont disposaient les populations de l’Égypte ancienne. Une différence majeure est qu’aujourd’hui, nous avons conçu des moyens d’autoprotection beaucoup plus sophistiqués tout en développant de meilleurs moyens d’acquisition et de défense de notre propriété privée. Et la première cryptomonnaie est un rappel numérique durable de la leçon biologique de l’autopréservation.

En prenant ses distances avec le royaume fiat à l’aide du bitcoin, on peut voir que non seulement le système fiduciaire est contradictoire à tous les niveaux, mais qu’il nuit activement à la population. Vous êtes ainsi en concurrence. Grâce au bitcoin, vous pouvez au moins mener vos compétitions de capital selon un ensemble de règles transparentes et immuables.

Source : BitcoinMagazine

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Jade Moreau

La blockchain offre tant de possibilités ! Après les NFT et le métaverse, qui sait ce que cette technologie peut encore nous offrir ? Cet univers me passionne et j'adore lire et écrire à son sujet. Je vous souhaite autant de plaisir en me lisant !

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.