La fintech sud-africaine lève 120 millions de dollars dans le cadre d'un cycle de financement

dim 14 Nov 2021 ▪ 14h00 ▪ 4 min de lecture - par Thomas Poirier

Une startup fintech basée en Afrique du Sud et à Londres, JUMO, a récemment révélé qu’elle avait levé 120 millions de dollars dans le cadre d’un cycle de financement dirigé par Fidelity Management & Research Company.

Services financiers basés sur l’IA

Selon un rapport de Techcrunch, le géant des services financiers Visa et Kingsway Capital ont également participé au cycle de financement, qui voit désormais JUMO évalué à 400 millions de dollars. Ce dernier afflux de capitaux intervient un an après que la startup a réussi à lever 55 millions de dollars dans ce que le rapport appelle un cycle de financement similaire, mais sans nom.

JUMO, qui a été fondée en 2015 par le fondateur et PDG Andrew Watkins-Ball, prétend utiliser l’IA pour alimenter les services financiers, en particulier les prêts dans les marchés émergents où plus de 1,7 milliard de personnes n’ont pas un accès de base aux services financiers.

Jusqu’à présent, la fintech aurait accordé des prêts d’une valeur de plus de 3,5 milliards de dollars à plus de 18 millions de clients sur ces marchés, accordant jusqu’à 120 millions de prêts individuels. Bien que JUMO prétend avoir la possibilité de débourser 29 milliards de dollars par an, l’ajout du Nigéria et du Cameroun à la liste des pays où elle offre ses services entraînera une hausse de la valeur des prêts décaissés à 40 milliards de dollars.

La plateforme de prêt très attrayante de JUMO

En plus de s’étendre au Nigéria et au Cameroun, JUMO a suggéré d’utiliser une partie des 120 millions de dollars levés pour améliorer et augmenter le nombre de produits financiers qu’elle propose aux petites et moyennes entreprises. Elle prévoit également de proposer des options de prêt à plus long terme aux traders et aux grandes entreprises.

Dans ses remarques à la suite du dernier cycle de financement de JUMO, Melissa McSherry, responsable mondiale des services de risque et d’identité de Visa, a déclaré :

« La plateforme de prêt de JUMO est très attrayante dans sa capacité à s’étendre sur tous les marchés et à favoriser l’inclusion financière en créant un accès au crédit pour les consommateurs et les petites entreprises. »

McSherry a ajouté que son entreprise est enthousiasmée par son investissement dans JUMO et se réjouit d’accélérer l’adoption de la plateforme JUMO sur tous les marchés et de remplir la mission de Visa d’aider les particuliers, les entreprises et les économies à prospérer.

En somme, la fintech sud-africaine JUMO lève 120 millions de dollars dans le cadre d’un cycle de financement mené par Fidelity. Cela dit, la fintech prétend utiliser l’IA pour alimenter les services financiers. De plus, la plateforme de prêt de JUMO se montre très attractive dans sa capacité à s’étendre sur tous les marchés. Nous vous suggérons de rester sur Cointribune afin de ne manquer aucune actualité à ce sujet et d’obtenir des réponses à toutes vos questions concernant l’univers crypto !

Source : Bitcoin.com

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Thomas Poirier

Je suis sûr que la blockchain et les cryptomonnaies représentent le futur, et je veux faire passer cette idée à tout le monde car plus il y aura de monde à croire aux cryptomonnaies, plus vite le futur arrivera.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.