Se connecter S'abonner

Ripple (XRP) a vendu 15% de ses parts à MoneyGram

Ripple (XRP) passe une fin d’année lucrative : son cours a explosé de 91% au mois de novembre 2020, la société a gagné 15 millions de dollars en vendant les actions de MoneyGram achetées en 2019. Cette vente n’affecterait pas pour autant les relations entre les 2 entreprises.

MoneyGram renfloue les caisses de Ripple

Ripple Labs a vendu une portion significative des actions de MoneyGram qu’il a acquises en 2019.

Selon les documents déposés auprès de la SEC le 4 décembre 2020, Ripple Labs a procédé à la vente de 2 264 113 actions pour une plus-value estimée à environ 15 millions de dollars.

Ces derniers mois, la valeur des actions de MoneyGram avait considérablement augmenté, passant de 2,94 USD le 1er octobre 2020 à 8,53 USD le 23 novembre 2020.

La nouvelle de la vente a impacté le cours des actions de MoneyGram qui a chuté à 6,54 USD.

Il s’agit de la première opération de ce type réalisée par Ripple Labs depuis sa participation au capital de MoneyGram.

Ripple, MoneyGram : vente et non rupture

Les dirigeants de Ripple Labs affirment que cette opération n’affecte pas les relations entre les 2 sociétés.

Un porte-parole de Ripple a déclaré que l’entreprise était fière de participer à la transformation numérique de MoneyGram.

Cette vente serait une décision purement financière dont l’objectif était de réaliser un bénéfice sur l‘investissement de Ripple.

Les 2 entreprises sont partenaires depuis juin 2019 ; Ripple avait alors effectué un investissement de 50 millions de dollars dans le capital de MoneyGram.

Ce partenariat permet à MoneyGram d’utiliser la technologie ODLanciennement baptisée xRapid – pour accélérer les transferts de fonds.

Le XRP avait récemment enregistré une hausse vertigineuse de son cours notamment grâce à la stratégie de buy-back adoptée par Ripple Labs qui détient 48 milliards de XRP.

Ripple est-il là pour révolutionner les paiements transfrontaliers ou uniquement pour se faire de l’argent ? La société joue sur l’ambiguïté quant au statut de son token – utility ou security – pour augmenter leur vente auprès des XRP fans qui croient que Ripple les rendra riche. L’entrée dans le capital de MoneyGram fut donc uniquement à visée financière et non stratégique – pour exploiter les synergies possibles. La société veut maintenant se rapprocher des banques centrales, pour soutenir le développement des CBDC.
Brad Garlinghouse et son équipe ont surement senti un filon pour se faire quelques millions de dollars de plus en vendant leur logiciel de paiements transfrontaliers aux banques centrales. L’argent avant tout, la lutte pour la décentralisation après !

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo