Algorand : Une blockchain qui se distingue parmi les autres

dim 06 Mar 2022 ▪ 16h00 ▪ 4 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Réseau créé en 2017 par le professeur du MIT Silvio Micali, Algorand est un protocole blockchain décentralisé sans permission. Il est alimenté par un nouvel algorithme de consensus qui permet des transactions rapides, sécurisées et évolutives. Ces caractéristiques font justement d’Algorand l’étoile montante dans l’écosystème des blockchains.

La résolution du trilemme de la blockchain

Grâce au Pure Proof-of-Ptake (PPoS), consensus qui sélectionne les validateurs au hasard en fonction du poids de leur mise en jeu, Algorand prétend résoudre le trilemme de la blockchain. Il s’agit de trois des plus grands problèmes auxquels la plupart des blockchains sont confrontées à avoir la sécurité, l’évolutivité et la décentralisation. En effet, Algorand peut gérer un grand nombre de transactions par seconde, ce qui en fait une solution plus évolutive que Bitcoin ou Ethereum. Il peut s’adapter à des millions d’utilisateurs et maintenir un taux de transaction élevé sans entraîner de coûts importants pour les participants.

Algorand est un réseau entièrement décentralisé, sans autorité centrale ni lieu de contrôle unique. Les transactions sur le réseau sont vérifiées par les nœuds participants et chacun d’eux a une voix égale dans la prise de décision. Chaque utilisateur du réseau a également une chance de faire partie du comité qui approuve chaque bloc, car la sélection est à la fois aléatoire et confidentielle. Il n’y a pas de comité fixe et les nœuds du réseau sont gérés par des personnes du monde entier. Le protocole Algorand est protégé contre les attaques malveillantes, ce qui le rend idéal pour les transactions, la détention d’actifs de grande valeur et la création d’applications d’entreprise sécurisées.

Comment fonctionne Algorand ?

Ce qui différencie fondamentalement Algorand des autres blockchains est son utilisation du PPoS. Si un nœud était compromis, le jeton natif ALGO détenu par les participants au réseau serait automatiquement protégé par des clés uniques. Le PPoS permet de créer et de valider de nouveaux blocs de manière plus rapide et plus efficace. Pour ce faire, les détenteurs d’ALGO sont sélectionnés au hasard pour valider et approuver chaque bloc de la chaîne.

Les jetons ALGO sont utilisés pour payer les frais de transaction et récompenser les utilisateurs qui participent au processus de consensus du réseau. Les transactions avec ALGO se font en moins de quatre secondes, quel que soit le nombre de transactions que vous effectuez en une journée. Les frais de transaction sont également minimes contrairement à Ethereum qui est connu pour ses frais élevés.

Grâce ce mécanisme particulièrement efficace, Algorand est l’une des rares blockchains ayant une empreinte carbone nette négative. Cette prouesse lui a permis d’obtenir le soutien de plusieurs investisseurs de premier plan de la cryptosphère, dont Anthony Scaramucci. Ce dernier n’a d’ailleurs pas hésité à affirmer que la blockchain pourrait détrôner Ethereum.

Source : Cointelegraph

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.