JEU CONCOURS : GAGNEZ UNE PS5, PLUS VOUS AVEZ DE POINTS PLUS VOUS AVEZ DE CHANCE DE GAGNER, CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Alibaba, Google et 300 autres entreprises ont déposé leur dossier de demande pour une licence de paiements et de commerce des cryptomonnaies

L’Autorité monétaire de Singapour (MAS) affirme avoir reçu de la part d’Alibaba, de Google et d’au moins 300 autres entreprises des dossiers de paiements et de commerce des cryptomonnaies. Cette nouvelle prouve une fois de plus que les cryptomonnaies s’invitent chaque jour un peu plus dans les échanges financiers de plusieurs pays dans le monde. Mais encore faut-il que l’autorité donne son approbation à la candidature de chacune des entreprises, et ce n’est pas pour si tôt.

Google Corporate Headquarters and Logo

Les cryptomonnaies restent un « actif spéculatif » et un investissement à risque

Dans une interview qu’il a accordée à Bloomberg, M. Sopnendu Mohanty, le directeur du secteur des technologies financières du MAS, a annoncé que plusieurs entreprises, y compris de grands groupes internationaux, ont le souhait d’exercer leur activité en toute légalité. Quelle bonne nouvelle !

Il y a cependant une autre raison pour laquelle son interview est croustillante. C’est qu’il a donné des détails sur le Singapour. Depuis de nombreuses années, ce pays se présente comme un eldorado dans le domaine des paiements numériques. Rien qu’en 2020, c’est plus de 1,1 milliard de dollars qui y ont été levés pour accompagner les efforts de déploiement de nouvelles technologies de paiement et le commerce des actifs numériques.

Pour autant, même si de nouveaux systèmes sont mis en place à Singapour, M. Mohanty reconnait que les cryptomonnaies sont une thématique qui lui est étrangère. Pas seulement à lui, mais à une grande partie de la population singapourienne. Voilà pourquoi le MAS sensibilise les citoyens du pays afin qu’ils investissent prudemment dans ces actifs. Pour en donner une preuve, il a signalé que les autorités locales commencent à créer un cadre réglementaire pour les échanges, ce qui a pour effet de changer la perception des Singapouriens sur les monnaies numériques.

Même si de nouvelles actions sont menées en ce qui concerne les cryptomonnaies, le directeur, lui, maintient son point de vue. Il a même fait cette confidence : « Je n’ai pas touché au Bitcoin jusqu’à maintenant. C’est un actif spéculatif ».

Aussi, alors que le monde se tourne davantage vers les monnaies numériques, lui affirme que « personne ne devrait s’adonner à des actifs qu’il ne comprend pas. C’est tellement volatil, et c’est tellement complexe. Le MAS fait beaucoup de travail à travers des discours et des messages parlementaires pour dire aux gens de faire attention. Et si les gens continuent d’acheter de tels actifs risqués, c’est leur choix. »

Google, Alibaba et d’autres entreprises intéressées

En ce qui concerne les demandes de licences pour opérer des paiements et des échanges de cryptomonnaies, le rapport publié par le MAS indique qu’il y a des entreprises comme Alibaba, Google et 300 autresqui ont introduit leurs demandes auprès du régulateur.

Plus précisément, les entreprises qui demandent une licence de services de paiement relèvent d’un cadre réglementaire, qui couvre également les opérations liées aux cryptomonnaies, y compris les paiements et les activités commerciales.

Les demandes seront-elles vite traitées ? Difficile à dire ! En effet, M. Mohanty a fait savoir que les candidatures sont nombreuses. Néanmoins, le régulateur essaie d’accélérer le processus. En attendant, les entreprises qui continuent de patienter sont autorisées à offrir leurs services jusqu’à une certaine marge avant que la licence ne soit délivrée.

Pour ce qui est du temps nécessaire à ce processus, Mohanty a déclaré :

“Accorder une licence à quelqu’un est une récompense, ce n’est pas quelque chose à prendre à la légère. Nous nous assurons que quiconque obtient une licence du MAS est une entité sérieuse“.

Il faut noter que le grand intérêt des entreprises permet de prédire un avenir radieux pour les cryptomonnaies. En outre, l’avis favorable des autorités singapouriennes pour l’adoption des cryptomonnaies dans les services financiers et commerciaux servira d’expérience pour les autres États qui souhaiteront se lancer dans l’aventure.

Plus d’actions
Partagez

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo