Se connecter S'abonner

Bitcoin (BTC) – Deloitte : “La monnaie fiat aura disparu d’ici 5 à 10 ans”

Deloitte a publié son étude Blockchain annuelle : A new age of digital assets. Nous y apprenons notamment que 76% des cadres financiers pensent que le bitcoin et les “actifs numériques serviront d’alternative aux monnaies fiat, voire les remplaceront, dans les 5 à 10 prochaines années“.

La monnaie dont il ne faut pas prononcer le nom

Précisons avant toute chose que le papier ne contient pas seule fois le mot bitcoin… L’expression « actifs numériques » – qui englobe CBDC et bitcoin – lui est préférée. Les auteurs parlent toutefois de « blockchain » à plusieurs reprises afin que le non-dit ne soit trop évident.

Il n’en demeure pas moins que l’amalgame entre le BTC et le CBDC relève du grotesque quand on sait que ce dernier s’annonce comme un substitut au cash permettant d’instaurer un taux négatif sur l’épargne. Le CBDC n’a absolument rien en commun avec le bitcoin. Il est plutôt son antithèse.

Deloitte faisant partie du Big 4 des cabinets d’audit et de conseil mondiaux (47 milliards $ CA en 2020), il ne fallait pas non plus s’attendre à un manifeste cypherpunk. Néanmoins, même si le cabinet évite soigneusement de se mouiller, certains passages ne trompent pas :

« La prolifération de tout ce qui est numérique, à la fois comme moyen d’échange et comme réserve de valeur, s’est considérablement développée. »

Réserve de valeur ? On parle bien du bitcoin…

Un sondage sans appel

Le papier se base sur un sondage réalisé au mois d’avril auprès de 1280 cadres dans 10 pays différents : Afrique du Sud, Brésil, Chine, Allemagne, Hong Kong, Japon, Singapour, Émirats arabes unis, Royaume-Uni et États-Unis.

À noter que parmi ces 1280 cadres “ayant tous une compréhension de la blockchain, des crypto-monnaies et des actifs numériques“, 320 venaient du secteur financier, dont 70 pionniers des actifs numériques.

Près de 80 % de l’ensemble des sondés ont déclaré que les actifs numériques seront “très/assez importants” dans un futur proche.

Plus de 75 % des cadres financiers sont tout à fait ou plutôt d’accord pour dire que “leur firme perdra une occasion d’obtenir un avantage concurrentiel si elle n’adopte pas la blockchain et les actifs numériques“.

sondage blockchain deloitte
81 % des sondés pensent que la technologie blockchain peut permettre des transactions à l’échelle globale.” / “78 % des sondés ont une direction qui pense que la blockchain, les actifs numériques et/ou les cryptomonnaies doivent faire partie de la stratégie d’entreprise” ((( Overall = les 1280 cadres sondés; FSI overall = 320 cadres financiers ; FSI pionners = cadres financiers pionniers )))

La fin du cash

Nous en parlions plus haut, le grand dessein des banquiers est de faire disparaître le cash. C’est bien ce que ce papier confirme :

LA FIN de l’argent physique tel que nous le connaissons représente une évolution tardive – et désormais inévitable. Il existe un consensus au sein de nos équipes sur le fait que les actifs numériques remplaceront les monnaies fiduciaires dans les cinq à dix prochaines années.”

Plus de 75% des sondés (pareil chez les financiers) pensent que ce changement aura lieu d’ici 5 à 10 ans. Et ce chiffre passe à 94% parmi les financiers pionniers qui pensent également que la « blockchain sera un moyen d’acquérir un avantage concurrentiel ».

Les “avantages concurrentiels” ne sont pas cités mais tout le monde les connait. Le bitcoin est une protection contre l’inflation et la surveillance de masse. Deloitte signale toutefois que les frais attachés aux transactions internationales rapportent 2000 milliards $ par an aux banques. C’est environ 2000 fois plus que les frais collectés par les mineurs de BTC…

Il est vrai qu’il faudrait parler de frais par transaction, mais je vous renvoie au Lightning Network. Et puis n’oublions pas que Visa et Mastercard s’arrogent entre 1 % et 3 % du montant de chaque transaction…

La conclusion du papier est que la nature de l’argent va changer au cours de la prochaine décennie. Dans le futur, « l’argent est rapide et les transactions bon marché ». « Les banques et, en fait, tous les autres secteurs – n’ont d’autre choix que de s’adapter au changement ».

Plus d’actions
Partagez

( Rédacteur )

Journaliste / Bitcoin, géopolitique, économie, énergie, climat

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo