Se connecter S'abonner

Bitcoin (BTC) et cryptomonnaies en Israël : Le Mossad veut recruter un expert

En Israël, l’agence nationale de renseignement, le Mossad, est à la recherche d’experts en cryptomonnaies et en technologies financières. C’est une première dans l’histoire de l’institution.

Secret agent eavesdropping on conversation, spy and scout, the Israeli flag, backlight

Le Mossad veut augmenter ses effectifs

Le 8 août, le média israélien Ynet a rapporté que le Mossad est activement à la recherche d’experts en cryptomonnaies. L’information a ensuite été confirmée par plusieurs autres médias. La raison de cette quête de l’institution, ce serait qu’elle envisage d’utiliser les monnaies numériques pour effectuer des paiements anonymes à des agents. Certains avancent aussi que le Mossad souhaite acheter des équipements. Quoi qu’il en soit, qu’importe la vraie raison, c’est la première fois que l’agence nationale de renseignement recherche ouvertement un expert dans le domaine des cryptomonnaies.

Selon la description du poste, l’agence nationale de renseignement recherche un leader technologique dans le domaine de la Fintech et des monnaies numériques. Le poste comprend la direction, l’initiation, la planification et l’accompagnement des activités de développement de système. Pour postuler, chaque candidat doit avoir au moins 3 ans d’expérience dans le secteur de la Fintech.

L’agence recherche également un consultant en affaire qui aura un « rôle stimulant et dynamique ». Enfin, le Mossad souhaite augmenter ses effectifs avec une personne qui sera capable de développer des moyens mécaniques uniques pour un poste qui comprend « la planification, le développement, la fabrication, la mise en œuvre, la rédaction de portefeuilles de produits, la formation, la gestion de la méthodologie des produits et l’intégration mécanique d’assemblages complexes ».

Le financement des groupes terroristes

L’utilisation des cryptomonnaies pour les paiements anonymes est une solution que de nombreux pays, dont les États-Unis, pensent illégale. À en croire les spécialistes, le Bitcoin (BTC) qui a avoisiné les 45 000 $ ce week-end n’est pas très adapté pour ce type de paiement. Par contre, le Monero (XMR), dont les transactions peuvent être retracées, est plus adapté.

L’agence israélienne Mossad n’a donné aucune confirmation à propos de la cryptomonnaie qu’elle compte utiliser. Mais selon de nombreuses personnes, il pourrait s’agir du BTC, d’autant que cette cryptomonnaie est la plus ancienne sur le marché.

Le 10 juillet, CryptoPotato a informé que le Bureau national israélien de lutte contre le financement du terrorisme avait ordonné la saisie de 84 adresses de cryptomonnaies, car elles seraient liées à l’organisation du Hamas. Les experts en charge de l’enquête ont montré que le groupe terroriste utilise de nombreuses cryptomonnaies, comme le Bitcoin (BTC), l’Ethereum (ETH), le Dogecoin (DOGE) et le Tether (USDT) pour financer ses activités. Elle recevrait en cryptomonnaies plus de 7,7 millions $.

L’agence nationale israélienne de renseignement, le Mossad, a lancé ouvertement ses recherches dans le but de trouver une personne capable de l’aider à orienter ses activités vers le domaine des cryptomonnaies. Officiellement, la nouvelle recrue mettra en place des solutions pour le paiement des agents de l’agence avec des cryptomonnaies.

Plus d’actions
Partagez

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo