Bitcoin (BTC) : Goldman Sachs et d’autres banques de Wall Street explorent les prêts adossés au bitcoin

ven 03 Déc 2021 ▪ 20h30 ▪ 3 min de lecture - par Gabrielle Pereira

Plusieurs grandes banques américaines, dont Goldman Sachs, envisageraient d’utiliser le bitcoin comme garantie pour offrir des prêts aux institutions. Dans le cadre du plan, les banques participantes ne s’engageraient pas sur les marchés au comptant de cryptomonnaies, mais se concentreront principalement sur des produits tels que les contrats à terme et d’autres offres de cryptomonnaies synthétiques, rapporte Finbold.

Le projet se réalisera-t-il bientôt ?

Selon les sources, le produit pourrait être réalisé en trois à six mois : 

« Nous avons probablement parlé à une demi-douzaine de grandes banques de [prêts adossés à des bitcoins]. Certaines d’entre elles envisagent la réalisation au bout des trois à six prochains mois, et d’autres mentionnent des dates plus éloignées. Ce qui est intéressant, c’est que certaines de ces banques utiliseront leur propre bilan pour effectuer le prêt. D’autres vont le syndiquer. », a déclaré l’une des sources. 

Pour l’essentiel, le projet consiste à s’inspirer des accords de type pension tripartites où l’argent est emprunté par la vente de titres afin de les racheter plus tard par l’intermédiaire d’un agent tiers.

Goldman Sachs vise à rejoindre d’autres institutions de prêt comme Silvergate et Signature, qui ont déjà annoncé leur intention d’offrir des prêts en espèces adossés à des bitcoins. 

Coinbase pourrait offrir des services de garde

En ce qui concerne la fourniture de services de garde, la plateforme d’échange mondiale Coinbase et Fidelity Digital Assets se sont avérées susceptibles de soutenir le projet de fourniture de services de garde.

De plus, les sources notent que la réalisation de produits de garantie Bitcoin jettera les bases de services de courtage de premier ordre de cryptoactifs plus intégrés à l’avenir. En outre, les banques de niveau inférieur envisageraient également d’utiliser le bitcoin comme garantie. 

Il convient de noter que l’utilisation du bitcoin comme garantie semblait avoir un point faible sous l’administration de Donald Trump. La situation n’a changé qu’après que le chef de l’Office of the Comptroller of the Currency (OCC), Brian Brooks, a noté que la première cryptomonnaie pourrait être assimilée à de l’argent liquide et que les banques devraient donc l’utiliser comme garantie.

Cependant, les perspectives réglementaires en matière de cryptomonnaie aux États-Unis pourraient rendre difficile la concrétisation du projet dans un proche avenir.

Les grandes banques américaines se lancent enfin dans l’adoption de prêts adossés au bitcoin. Le temps nous dira si le projet s’avère réalisable. Dans le même temps, le bitcoin s’oriente vers la récupération du niveau de 58 000 dollars qui formerait un support clé pour que la première cryptomonnaie se retrouve au-dessus des 60 000. Au moment de la rédaction de cet article, l’actif se négocie à environ 57 000 dollars.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Gabrielle Pereira

Initialement spécialisée dans la finance traditionnelle et issue du secteur bancaire, je m'intéresse de près à la cryptomonnaie et tout ce qu'elle touche depuis la création du bitcoin. Je m'évertue de transmettre mes connaissances à travers mes traductions pour que chacun et chacune puisse réaliser le potentiel de la cryptomonnaie.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.