CBN remporte le procès pour contrefaçon de marque eNaira

mer 06 Oct 2021 ▪ 9h00 ▪ 3 min de lecture - par Thomas Poirier

La Cour fédérale du Nigéria donne raison à la Banque centrale dans une affaire de contrefaçon de marque. L’audience est prévue le 11 octobre mais la juge a déjà exprimé son opinion en faveur des intérêts du pays.

La participation à la Course Africaine CBDC

La Banque centrale du Nigeria (CBN) a poursuivi l’une des sociétés fintech locales pour contrefaçon de marque. Le fait est que le nom de l’entreprise utilise le mot eNaira. C’est ainsi qu’il est prévu de nommer la monnaie numérique nationale (CBDC)  sur laquelle CNB travaille. Le développement dure depuis cinq ans. Si eNaira est lancé, le Nigéria mènera la course aux CBDC en Afrique. Selon CoinGeek, il y a une semaine, le site officiel eNaira.com a été lancé dans le pays.

Cependant, divers événements ont empêché le lancement de la CBDC. Par exemple, alors qu’elle était sur la dernière ligne droite, la Banque centrale a dû s’arrêter à cause de problèmes liés au nom « eNaira ». Il s’avère que ce mot a été utilisé par la société, ENaira Payment Solutions Limited, enregistrée en 2004. Les représentants de la société assurent que le lancement d’eNaira constitue une menace sérieuse pour leur entreprise et que la Banque centrale a délibérément choisi d’utiliser une marque déposée précédemment.

La CBN a déclaré qu’elle agissait dans l’intérêt supérieur du pays car le lancement de la CBDC est d’une importance primordiale et n’abandonnerait pas eNaira sur lequel elle travaille depuis cinq ans en raison d’une contrefaçon de marque.

Après avoir entendu les points de vue des parties, le juge Taiwo Abayomi Taiwo a donné raison à la Banque en confirmant que le lancement de la CBDC est d’une grande importance pour le pays et en exprimant l’avis que la Banque centrale peut indemniser l’entreprise touchée pour la gêne occasionnée. Malgré la déclaration du juge, l’audience est toujours prévue le 11 octobre.

La résolution des problèmes liés au lancement d’eNaira

Le lancement officiel d’eNaira aurait dû avoir lieu le 1er octobre. Cette date fixée aurait coïncidé avec les célébrations de la fête de l’indépendance du pays. Cependant, à la veille de l’événement, le directeur aux relations publiques de CBN, Osita Nwanisobi, a déclaré que la CBDC ne serait pas encore opérationnelle en raison du trop grand nombre d’événements prévus en l’honneur du 61e anniversaire de l’indépendance du pays. 

Le message a semé la perplexité des citoyens mais les représentants de la banque les ont rassurés que l’institution financière continue de travailler 24 heures sur 24 et que tout le monde pourra bientôt acheter de l’eNaira. La banque n’a pourtant pas précisé la date de lancement exacte.

Espérons que la Banque centrale du Nigeria puisse lancer la CBDC malgré ce procès.

A
A
Thomas Poirier

Je suis sûr que la blockchain et les cryptomonnaies représentent le futur, et je veux faire passer cette idée à tout le monde car plus il y aura de monde à croire aux cryptomonnaies, plus vite le futur arrivera.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.