Se connecter S'abonner

Coinhouse, première banque crypto en France ?

Coinhouse, c’est un exchange de cryptomonnaies en ligne mais c’est aussi et surtout un endroit physique. C’est cela qui permet à Coinhouse de se différencier mais ce n’est pas tout. Alors, comment ce lieu d’échange entre passionnés de Bitcoin et de cryptos est-il devenu un des principaux acteurs de la démocratisation des investissements en crypto actifs ?

Coinhouse, la maison du Bitcoin

Décidément, quand on parle de cryptomonnaies en France, il y a un nom qui revient de manière plus récurrente que les autres.

Ce nom c’est celui d’Eric Larchevêque. Le fondateur de Ledger est aussi le co-fondateur de la maison du Bitcoin qu’il crée avec son associé Thomas France. Ainsi, Coinhouse, qui s’appelle encore “La maison du Bitcoin” est née en 2014. A cette époque, les exchanges de cryptomonnaies en ligne sont déjà nombreux. Problème : si la technologie blockchain sur laquelle se base les cryptos est sécurisée, les points d’entrée que sont ces exchanges ne le sont pas forcément et des hackeurs en profitent. 

Il est donc grand temps de recréer de la confiance envers ces nouveaux actifs digitaux que sont les cryptomonnaies comme le Bitcoin pour en présenter les multiples avantages à des investisseurs potentiels.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, dans un monde tout digital comme le monde des cryptomonnaies, innover ce n’est pas digitaliser mais c’est plutôt l’inverse il faut “physicaliser”. Afin de rendre palpable ce nouveau monde digital. C’est le constat que fait notre Steve Jobs local alias Eric Larchevêque lorsqu’il lance la même année La maison du Bitcoin et le premier Ledger Nano. Ce coffre fort physique sous forme de clé usb qui permet de sécuriser physiquement des actifs digitaux comme Bitcoin. 

Ainsi, dès 2014, apparaît en plein Paris, plus précisément rue du caire dans le deuxième arrondissement, un immense logo Bitcoin.

Le sticker géant recouvre alors la porte d’entrée de la maison du Bitcoin qui apparaît à mi-chemin entre une banque d’investissement pour geeks et un lieu de culte. Regroupant les débutants venus entendre la bonne parole crypto dispensée par quelques experts. 

L’objectif de la Maison du Bitcoin est donc bien de démocratiser les cryptos. En rendant physiquement concevable ce qu’est cette révolution du Bitcoin né 6 ans plus tôt en 2008.

Coinhouse dans l'émission complément d'enquête de France 2.

En 2017, l’établissement se fait un peu mieux connaître du grand public grâce à un reportage des équipes de l’émission “Complément d’enquête” diffusé sur France 2.

L’émission débute avec un journaliste de France 2 qui a acheté des Bitcoins en 2013 pour une précédente enquête. Ce dernier se rend dans le quartier du sentier à l’adresse de la maison du Bitcoin pour échanger 0,14 Bitcoins. L’établissement physique de Coinhouse est alors présenté comme une banque d’un nouveau genre. On y découvre en effet un bureau de change comme dans une banque traditionnelle. Le journaliste va à l’époque échanger ses 0,14 Bitcoins contre un peu plus de 400 euros. Sans savoir qu’il aurait pu facilement tripler la mise en attendant 3 ans de plus. En effet en prenant en compte le cours actuel, ces 0,14 Bitcoins représentent une valeur d’environ 1200 euros… 

Au-delà de permettre à tout un chacun de venir acheter ou vendre des Bitcoins contre des euros. La Maison du Bitcoin propose également de vous former afin d’optimiser votre investissement dans les cryptomonnaies. Ainsi, les petits épargnants se retrouvent nombreux pour suivre des conférences et formations. Pour comprendre et ensuite investir dans un objectif de rentabilité importante. On ne parle pas ici de taux à peine supérieur au livret A, mais des rentabilités à deux voire 3 ou même 4 chiffres ! A la maison du Bitcoin, les français découvrent ainsi l’alternative proposée par le Bitcoin et souhaitent bien en profiter eux aussi !

De la maison du Bitcoin à Coinhouse, tournant réussi ? 

En 2018, la Maison du Bitcoin devient Coinhouse, un nouveau nom qui explique à lui seul le tournant stratégique de la maison du Bitcoin.

Autrefois repère physique de la communauté Bitcoin à Paris. Coinhouse souhaite développer ses activités de plateforme d’achat et de revente de cryptomonnaies en ligne en France et à l’international. La maison du Bitcoin, nouvellement Coinhouse aimerait bien s’inspirer de son homologue américain Coinbase qui s’est imposé comme un des exhange de cryptomonnaies les plus utilisés dans le monde. Ce qui lui a permis de réaliser une levée de fonds de plus de 300 millions de dollars pour soutenir son développement. 

Plus modestement, début 2019, Coinhouse réalise également une levée de fonds de 2,4 millions de dollars afin de développer son activité d’exchange.

On peut maintenant acheter et revendre Bitcoin, mais aussi Ethereum, Bitcoin Cash et Litecoin en passant par Coinhouse. On est encore loin de l’offre pléthorique de Coinbase. De plus, le positionnement de Coinhouse se veut celui d’une véritable banque des cryptomonnaies. Le slogan de Coinhouse en dit long : “rendre accessible la finance de demain, aujourd’hui”. Pour les dirigeants de la firme, les cryptomonnaies ne sont donc plus un monde à part réservé à une communauté restreinte de geeks. Elles font maintenant partie à part entière des actifs financiers tout en étant beaucoup plus attractif niveau rentabilité. 

Ainsi, Coinhouse propose un service classique d’exchange de cryptomonnaies mais elle propose également des services premiums et platinums qui permettent de bénéficier d’un accompagnement personnalisé pour optimiser ses investissements en cryptos.

Chez Coinhouse, les conseillers bancaires se réinventent en conseillers crypto ! En souscrivant à ces services premiums on peut d’ailleurs bénéficier de rencontres physiques avec les conseillers ou suivre des formations en présentiels. Dans les locaux de l’ancienne maison du Bitcoin devenue Coinhouse donc et qui, ne vous inquiétez pas, et toujours reconnaissable à son logo Bitcoin affiché fièrement sur la façade ! 

Derrière cette nouvelle stratégie, on ne retrouve plus Eric Larchevêque mais Nicolas Louvet, un capital risqueur qui souhaite bien faire des cryptomonnaies le nouveau pend de la finance internationale.

Les cryptomonnaies semblent ainsi en voit de financiarisation. Comme absorbées par ce que le Bitcoin souhaité initialement remplacer, avec le tournant de la maison du Bitcoin on a le sentiment que les cryptomonnaies sont prises au sérieux ! Néanmoins, la plateforme coinhouse reste toujours accessible aux débutants avec une section “Apprendre”.

Un avenir tourné vers les investisseurs institutionnels et le staking de crypto. 

Coinhouse est un pionnier en France, premier véritable lieu physique d’achat et de vente de Bitcoin. C’est aussi maintenant la première société à bénéficier du statut de PSAN.

Cet acronyme tout nouveau a été créé spécifiquement par la réglementation de la loi PACTE pour encadrer les sociétés proposant des services autours des actifs numériques que sont les cryptomonnaies. PSAN signifie ainsi prestataire de service sur actifs numériques. Le statut est ainsi obtenu par Coinhouse SAS et Coinhouse Custody SAS. Cette société nouvellement créée suite à la levée de fonds réalisée début 2019 a pour objectif de fournir des services d’investissement crypto à destination des entreprises ou de ce que l’on appelle les investisseurs institutionnels, ou encore les “zinzins”, à vous de choisir ! 

L’offre de Coinhouse pour les professionnels se décline ainsi en deux, d’une part une offre coinhouse business propose de gérer les paiements et encaissements des fournisseurs en cryptomonnaies.

Mais aussi d’optimiser la trésorerie en investissant sur le marché des cryptos et tout un tas d’autres services associés. L’entreprise met d’ailleurs en avant le fait d’accompagner déjà plusieurs entreprises que sont Mazars, L’école Polytechnique, BPIFrance et Ledger avec cette offre. 

De l’autre côté, Coinhouse Custody offre aux investisseurs institutionnels une sécurisation totale de leurs actifs. Cette offre est basée sur la technologie Ledger Vault, l’offre de Ledger dédiée aux professionnels. On retrouve ainsi dans cette association les racines de l’histoire de Ledger et de Coinhouse qui se rejoignent dans cette solution.  

Avec toutes ces offres pros, on se demande alors si on peut encore investir dans les cryptomonnaies quand on est un particulier ?  Oui Oui c’est encore possible et il existe d’ailleurs une innovation sur le marché : le staking. Ce nouveau type d’investissement se réalise avec la cryptomonnaie Tezos. Ce réseau blockchain qui veut concurrencer Ethereum permet ainsi de bénéficier de rendements réguliers à hauteur de 6 à 7%. Pour cela, Coinhouse explique comment faire en quelques étapes. 

Enfin, Coinhouse, en bonne banque crypto propose également aux particuliers une offre pour les “bons pères de famille”. Une offre d’investissement qui minimise votre risque sur le marché crypto. Ici on est loin du coup de poker ! On se place plutôt dans une logique d’assurance vie revisitée version crypto par Coinhouse. 

Depuis plus de 6 ans, de la Maison du Bitcoin jusqu’à Coinhouse, l’établissement fait office d’une bonne porte d’entrée pour tous les types d’investisseurs intéressés par l’aventure des cryptomonnaies ! 

Plus d’actions
Partagez

( Contributeur web & vidéo )

Passionné des technologies Blockchain et des cryptomonnaies depuis plusieurs années, je crois fermement à l’adoption massive qui arrive. Toujours à l’affût des dernières tendances sur le marché des cryptomonnaies, je prends plaisir à partager avec vous tous ses secrets !

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo