A
A

Darknet : White House Market n’accepte que le Monero

mer 06 Jan 2021 ▪ 20h00 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

Satoshi Nakamoto a créé Bitcoin (BTC) mais, ce dernier aurait-il pu grandir sans le darknet ? Cette plateforme du darknet a retiré Bitcoin de la liste des cryptos acceptées pour les paiements. Ces derniers devront désormais se faire uniquement en Monero (XMR).

Bitcoin boudé par la Maison Blanche

L’une des principales places de marché du darknet, le White House Market, vient de supprimer Bitcoin comme moyen de paiement sur le site.

Selon un tweet publié le 28 décembre 2020, le Monero est désormais la seule cryptomonnaie acceptée par la plateforme.

Les administrateurs du site avaient indiqué qu’il existait des difficultés liées à une application tierce utilisée par le site.

L’API de Morphtoken a procédé au blocage des nœuds de sortie Tor depuis le processeur de paiement.

Les administrateurs avaient choisi de respecter cette décision, bien que ce détail technique soit relativement facile à contourner.

Ils ont souligné que les plans pour une transition vers XMR étaient déjà en place.

Bitcoin est has been, Monero le nouveau chouchou ?

Créée en 2014 grâce à l’algorithme CryptoNight PoW, le XMR est une cryptomonnaie axée sur la protection de la vie privée des utilisateurs.

Cet algorithme, qui régit le processus de minage, permet d’éviter le recours à du matériel spécialisé, ce qui rend le minage du XMR moins coûteux.

Son protocole dispose de fonctionnalités telles que les adresses furtives, les signatures en anneau, le dandelion++, les bulletproofs, etc. qui rendent intraçables les données de transaction.

Les statistiques de 1000x Group indiquent que The White House Market est la seule plateforme du darknet Monero-only.

Une dizaine de places de marché – Darkbay, Cannazon, Darkmarket, Torrez Market, Cypher Market, Dark0de, Mega et Monopoly Market – acceptent d’autres cryptomonnaies comme Bitcoin, Litecoin (LTC), Zcash (ZEC).

Au 29 décembre 2020, 36,5% des vendeurs du darknet acceptaient le XMR comme moyen de paiement.

Le Monero pourrait-il devenir à terme, la monnaie acceptée par tous les commerçants du darknet ? Les caractéristiques du XMR ravissent les défenseurs du droit à l’anonymat. Les institutions gouvernementales rêvent de détruire cette machine qui pourrait libérer certains citoyens de leur contrôle – CipherTrace s’est lancé dans cette aventure. Les gouvernements ne peuvent s’en prendre directement à Bitcoin mais, ils peuvent toujours tracer les transactions et atteindre leurs auteurs. Avec des CBDC qui permettront aux Etats de s’immiscer encore plus dans la vie privée de tout un chacun, Monero se présente comme la « crypto de résistance » contre ce voyeurisme institutionnalisé.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Zoé De La Roche avatar
Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !