A
A

De l’événementiel à la création de NFT, pivot de Space Yacht

ven 25 Déc 2020 ▪ 18h00 ▪ 4 min de lecture - par Rédaction CT

Avec la crise du coronavirus, il était essentiel pour plusieurs entreprises de diversifier leurs activités sous peine de mettre la clé sous la porte. C’est d’ailleurs le choix effectué par Space Yacht qui est connu au plan mondial pour l’organisation de grands évènements culturels. La société a eu l’idée d’investir dans un label de disque, mais surtout dans l’art numérique. Après la réussite de sa première collection de NFT, le groupe s’apprête désormais à récidiver.

La collection la plus rapidement vendue sur Nifty Gateway

Avant la pandémie du COVID-19, Space Yacht était réputée au sein de l’industrie de l’évènementiel pour l’organisation des événements de musique de danse électronique ou EDM. Elle affichait une moyenne de 150 shows par année et jouissait d’une belle renommée au plan mondial. Avec la crise, elle s’est dirigée vers le lancement d’un label de disque signant au passage des artistes qui participaient aux premières parties de ses évènements. Courant l’été, Space Yacht a fait son entrée sur le marché des NFT avec une première collection qui a connu la collaboration de l’artiste numérique Goldweard.

Ce premier coup d’essai s’est avéré être un coup de maitre puisque ladite collection est rapidement devenue la plus rapidement vendue sur le marché Nifty Gateway. Après les 230 pièces écoulées dans cette collection, Space Yacht espère réitérer la même prouesse avec Iconography Collection. Celle-ci s’articule autour de trois thèmes principaux que sont : la pizza, les visages souriants et sa devise WE ARE SO F☻CKED. Même en changeant de secteur d’activité, Space Yacht a tenu à garder des références à son ancien domaine de prédilection. Le choix de la pizza comme l’un des thèmes de la collection vient d’une tradition des évènements organisés par le groupe. Les fondateurs y avaient notamment pris l’habitude de partager des pizzas gratuites. 

Une nouvelle façon pour les musiciens et les artistes numériques de monétiser leur travail

Une musique originale composée par le cofondateur de Space Yacht lui-même à savoir Rami Perlman alias LondonBridge sera par ailleurs intégrée aux différentes œuvres de ladite collection. Ce dernier qui est un collectionneur d’art en support physique depuis 15 ans s’est immédiatement trouvé dans son élément avec les NFT. Il y voit d’ailleurs une extension de l’art et une nouvelle source potentielle de revenus pour les musiciens et les artistes. « Plus il y a de gens qui s’y intéressent, plus il est viable pour l’avenir. Nous sommes convaincus que les NFT deviendront une force au sein de l’industrie et une nouvelle façon pour les musiciens et les artistes numériques de monétiser leur travail » a-t-il ainsi déclaré.

Les NFT ne cessent d’être associés au domaine de l’art en cette fin d’année avec des ventes spectaculaires pour les différents promoteurs. L’artiste Beeple a d’ailleurs récemment réussi à vendre l’ensemble des œuvres de sa collection d’art en NFT pour un total de 3,5 millions de dollars au cours d’une vente aux enchères.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Rédaction CT avatar
Rédaction CT

Derrière la signature générique « Rédaction CT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !