Décentraliser la technologie : une solution pour éviter une nouvelle panne massive de Facebook ?

dim 10 Oct 2021 ▪ 8h30 ▪ 5 min de lecture - par Rédaction TCT

Le lundi dernier était un jour noir pour Facebook, Instagram et WhatsApp, les trois applications du géant de l’Internet. Pendant près de six heures, ce géant a ployé sous le coup d’une panne affectant l’intégralité de son système. La panne a empêché des millions de personnes d’accéder à leurs comptes. Certes, le problème a pu être résolu dans la soirée du lundi au mardi. Mais il n’en demeure pas moins que cet évènement soulève un débat important : celui de la décentralisation de la technologie. Plus de détails dans cet article.

Des conséquences fâcheuses 

Lundi dernier, c’était un peu la pagaille chez Facebook. Les responsables de la communication, pour rassurer la clientèle, ont tweeté que l’entreprise « s’efforçait de ramener les choses à la normale aussi vite que possible ». Coup de chance peut-être, mais pendant ce temps, le Bitcoin (BTC) a bondi de 4,5 %, dépassant les 49 000 $, et l’Ethereum (ETH) a également grimpé de 3,5 %.

En revanche, du côté de la Bourse, l’action de Facebook a dégringolé de plus de 5 % ! Il faut dire que la panne est survenue à un moment critique. Le réseau social est accusé d’avoir ignoré la désinformation qui a conduit à l’insurrection meurtrière du 6 janvier au Capitole. Et à en croire les propos de Frances Haugen, ancienne spécialiste des données Facebook, ce n’est pas la première fois que Facebook privilégie ses profits à la sécurité de ses utilisateurs.

Désormais, la décentralisation est à la page !

Ce n’est pas la première fois que la nécessité d’une décentralisation des réseaux sociaux est mise sur le tapis. Déjà en 2019, Jack Dorsey, le PDG de Twitter, avait financé un collectif d’architectes, d’ingénieurs et de concepteurs open source pour développer une norme décentralisée.

Les réseaux sociaux, tels qu’on les connaît actuellement, appartiennent aux entreprises qui les ont conçus. Cette centralisation leur permet de conserver leur monopole, tout en exploitant les informations sur les utilisateurs à des fins publicitaires. Le problème, c’est que cela empêche de vérifier s’ils comportent des failles ou de créer des versions plus élaborées.

À côté, en procédant à une décentralisation, on permet au réseau social d’être plus libre et ouvert. Les utilisateurs auront une parfaite connaissance des codes, et pourront, au besoin, formuler des modifications et détecter les « choses louches » qui y auraient été insérées. C’est une manière de fédérer la gestion de la plateforme.

On pourrait voir une forme de décentralisation dans les plateformes comme Discord qui a continué à fonctionner normalement, durant la panne de Facebook. D’autre part, il a été démontré que les blockchains auraient constitué une meilleure base pour les réseaux sociaux. Le modèle Bitcoin (BTC) de cryptage et de priorisation de la vie privée, par exemple, pourrait contribuer à protéger les utilisateurs. Vu l’importance que prennent les médias sociaux dans la vie de tous, ce détail n’est plus à négliger.

Où investir dans l’avenir numérique ?

Les sociétés qui construisent l’infrastructure de l’espace crypto sont appelées à devenir des piliers de la communication digitale sécurisée et libre, que ce soit à travers les réseaux sociaux ou d’autres plateformes. Un investisseur intéressé par ces entreprises peut, par exemple, s’orienter vers la VanEck Vectors Digital Transformation ETF (DAPP).

Le DAPP se concentre sur les entreprises travaillant sur la protection de la vie privée et la sécurité. Très souvent, elles ont des liens directs avec la cryptomonnaie ; mais leur domaine d’application peut s’élargir. La période de prise de pouvoir des talibans l’a illustré. À ce moment, plusieurs personnes se sont retrouvées privées de leur compte bancaire. La confidentialité et la nature décentralisée des cryptomonnaies ont cependant permis à leurs utilisateurs d’échapper à la sphère de contrôle des talibans.

L’espace des actifs numériques va continuer à jouer un rôle essentiel en déterminant la façon dont la société perçoit les médias sociaux, l’argent et la vie privée. Un portefeuille tourné vers l’avenir devrait avoir une exposition aux entreprises qui sont en première ligne de ces discussions.

En somme, la panne massive de Facebook prouve qu’il est peut-être temps de changer notre conception des réseaux sociaux, notamment en termes de liberté et de vie privée. Le marché des actifs numériques peut proposer des solutions qui permettront de décentraliser les réseaux sociaux et offrir aux utilisateurs une meilleure expérience.

A
A
Rédaction TCT

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 63 532,74 $ 4.31%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 4 220,43 $ 3.39%
DEFI (DEFIPERP) 13 578,80 $ 4.23%
MARKETS (ACWI) 105,19 $ 0.27%
GOLD (XAUUSD) 1 808,11 $ 0.92%
TECH (NDX) 15 465,15 $ 0.72%
CURRENCIES (EURUSD) 1,16 $ -0.34%
CURRENCIES (EURGBP) 0,842970 £ -0.33%
CRUDEOIL (USOIL) 84,09 $ -0.07%
IMM. US (REIT) 2 738,35 $ 0.24%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email