Se connecter S'abonner

Euro numérique : un potentiel illimité selon la banque centrale d’Estonie

L’adoption des crypto ne cesse de s’intensifier, et c’est au tour de la banque centrale estonienne de s’intéresser à l’application de la blockchain sur un euro numérique.

Man touching a cbdc concept on a touch screen with his finger

La banque d’Estonie a annoncé avoir découvert un potentiel sans limites lors de ses essais autour de l’euro sous forme numérique. En effet, l’euro associé à la blockchain permettrait en théorie de pouvoir réaliser un nombre infini de transactions sans délai.

La banque d’Estonie à la tête d’une expérience de grande envergure

C’est suite à une expérience menée avec la collaboration d’autres banques localisées dans la zone euro que Eesti Pank a déclaré que la technologie blockchain peut potentiellement traiter une quantité illimitée de paiements de manière instantanée.

La banque d’Estonie a travaillé avec les Pays-Bas, mais aussi l’Espagne, l’Allemagne, l’Italie, la Grèce, l’Irlande et la Lettonie lors d’un partenariat destiné à la réalisation de tests. La phase de test a utilisé le programme e-Estonia, une solution qui permet de numériser toujours plus les transactions réalisées entre les citoyens et l’État.

Pour rendre exploitables les résultats de l’expérience, il a fallu envoyer des centaines de milliers de transactions chaque seconde afin de simuler un environnement d’échange très actif. Le résultat de l’étude a démontré que sur un flux de 300 000 transactions internationales par seconde, il ne fallait pas plus de 2 secondes au réseau pour réaliser l’opération.

Bien que la blockchain utilisée durant cette phase de test n’ait pas été dévoilée, on sait que l’essai a centré son étude autour de trois sujets que sont le potentiel évolutif de la blockchain pour supporter l’euro numérique, l’authentification des acteurs des transactions via une signature numérique et les niveaux de confidentialités qui permettent de gérer le contrôle du blanchiment d’argent.

De grandes perspectives pour l’euro numérique

D’après un porte-parole, la blockchain permet à l’euro de se débarrasser de sa masse monétaire. En effet, les transactions peuvent être gérées en un nombre si conséquent que le système peut non seulement gérer toute l’offre euro, mais également en supporter davantage. Un développement qui est une suite logique à une déclaration de la Banque centrale européenne qui étudiait le développement potentiel d’un euro numérique sur un projet de 24 mois.

L’Europe est donc en phase de basculer vers les monnaies numériques, et de plus en plus de banques à travers le monde cherchent à explorer le potentiel de ces nouvelles technologies afin de trouver une application concrète à leurs besoins.

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo