Grayscale prépare un Fonds Bitcoin inédit pour faire face à la demande institutionnelle

mer 20 Nov 2019 ▪ 9h00 ▪ 4 min de lecture - par Hellmouth Banner

La société de gestion de fonds crypto Grayscale fondée en 2013, bien connue pour ses analyses des marchés et ses produits d’investissements adossés au Bitcoin, a déposé mardi auprès de la SEC l’enregistrement de son fonds fiduciaire bitcoin (GBTC).

Cette démarche si elle était couronnée de succès, ferait de Grayscale la première société déclarante conforme aux standards de la SEC. En outre, Grayscale affinerait encore un peu son offre à destination des institutionnels, dont l’intérêt pour les produits dérivés de Bitcoin, n’a jamais été aussi évidente.

Grayscale se prépare au rush des institutionnels sur Bitcoin

La société new-yorkaise vient de faire savoir qu’elle avait formellement déposé auprès de la SEC (Securities and Exchange Commission) une demande d’enregistrement de son fonds fiduciaire bitcoin (GBTC).

Ce produit d’investissement adossé sur Bitcoin existe cependant depuis 2013. Il avait la forme, plus simple d’un placement privé dispensé d’enregistrement auprès de la SEC. Le Fonds avait été dans un second temps approuvé par la Financial Industry Regulatory Authority (FINRA) en 2015 pour être coté en bourse.

Le Formulaire 10 déposé par le 19 novembre par Grayscale auprès de la SEC vise à enregistrer le fonds GBTC en tant que société déclarante de la SEC. Cette démarche représente une première dans le domaine des actifs crypto. Ce nouveau statut assorti d’une nouvelle respectabilité impliquera en contrapartie que Grayscale se conforme à des normes plus strictes, notamment s’agissant des rapports financiers et stratégiques.

Un Fonds GBTC n’est pas un ETF

C’est en substance ce que Michael Sonnenshein, PDG de Grayscale a tenu à souligner. Grayscale ne dépose pas une demande d’ETF (Exchange Traded Fund, un Fonds negotiable en Bourse), sujet sur lequel le domaine crypto et ses entreprises leader, se cassent régulièrement les dents.

A noter que si à l’heure actuelle, les investisseurs se positionnant sur les GBTC sont contraint d’attendre 12 mois avant une éventuelle revente sur le Marché Secondaire, ce délai sera réduit de moitié en cas de validation par la SEC.

L’affux massifs des capitaux institutionnels

Si Grayscale initie ces grandes manoeuvres (qui seront surtout sources de contraintes réglementaires supplémentaires pour la société), c’est qu’elle juge indispensable de calibrer un produit adapté à ce qu’elle entrevoit comme la future grande vague d’investissement : celle des acteurs institutionnels (Grandes entités étatiques, Fonds Souverains, Fonds de Pensions…).

Grayscale a ainsi publié il y quelques semaines des chiffres qui donnent une idée de l’ampleur du phénomène qui s’annonce selon-elle :

Dans son rapport d’activités du troisième trimestre, la société a fait état d’un Chiffre d’Affaires s’élevant à 254,9 millions de dollars, soit le triple des 85 millions de dollars du trimestre précédent. 84 % des nouveaux investissements provenaient de fonds de couverture et autres investisseurs institutionnels. A noter que 67% de ces investissements du troisième trimestre sont allés aux actions du fonds Bitcoin Trust géré par Grayscale.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Hellmouth Banner

Crypto-enthousiaste de la deuxième heure, rien n’a plus d’importance à mes yeux que d’accompagner l’adoption globale et la démocratisation des trésors que nous propose la blockchain.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.