A
A

Irlande : La Banque centrale met en garde contre les publicités sur les cryptomonnaies

mer 23 Mar 2022 ▪ 17h00 ▪ 4 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

La Banque centrale d’Irlande (BCI) suit l’exemple du Royaume-Uni et lance un avertissement contre les publicités sur les cryptomonnaies. Elle demande en effet de faire attention aux « risques de publicités trompeuses, en particulier sur les médias sociaux ». Elle a rappelé que certains influenceurs sont « juste » payés pour faire la promotion des cryptomonnaies.

cryptomonnaies

Une mise en garde contre les nombreuses publicités mensongères sur les cryptomonnaies

Dans un avis publié mardi, la Banque centrale d’Irlande a averti les consommateurs qu’ils doivent faire attention aux « publicités trompeuses » diffusées sur Internet. Plusieurs de ces publicités sont faites par des influenceurs (qui y trouvent un intérêt financier) sur les médias sociaux. L’institution financière a aussi évoqué les différents risques autour des investissements en crypto. Elle a souligné que les cryptomonnaies sont « hautement risquées et spéculatives » pour les investisseurs particuliers.

Derville Rowland, le directeur général de la conduite financière de la Banque centrale, a expliqué : « En Irlande et dans toute l’UE, nous constatons des niveaux croissants de publicité et de promotion agressive sur les investissements en cryptomonnaies ». « Avant d’acheter des cryptomonnaies, vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de perdre tout l’argent que vous investissez […] Les gens doivent également être conscients que si les choses tournent mal, vous ne bénéficiez pas des protections que vous auriez si vous investissiez dans un produit réglementé », a-t-il ajouté.

Cela dit, la BCI a indiqué que l’avertissement fait partie d’une campagne organisée par les autorités européennes de surveillance. Celles-ci comprennent l’Autorité européenne des marchés financiers, l’Autorité bancaire européenne et l’Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles.

Pendant ce temps, des entreprises liées aux cryptomonnaies comme Gemini, Binance, Ripple et Kraken s’installent en Irlande. L’exchange Gemini a d’ailleurs récemment obtenu une licence auprès de la BCI pour fournir ses services en Irlande et dans l’EEE.

La BCI rejoint ainsi d’autres juridictions à travers le monde

De nombreux régulateurs et législateurs à travers le monde avaient déjà lancé un avertissement similaire à celui de la BCI aux consommateurs. Ces différentes juridictions sévissent depuis quelque temps contre les influenceurs trompant leurs abonnés pour qu’ils investissent dans une cryptomonnaie donnée.

Par exemple, en janvier, le gouvernement espagnol a annoncé des réglementations en ce qui concerne les publicités portant sur les investissements et les services de cryptomonnaies. « Les produits ou services promus via des influenceurs » étaient spécifiquement concernés.

De plus, aux États-Unis, les autorités ont repéré des célébrités et des influenceurs associés à de nombreuses escroqueries présumées. Ces dernières étaient évidemment liées à des offres de cryptos. Notez que lorsque le compte Instagram de Kim Kardashian avait fait une publication sur le jeton ERC-20 EthereumMax (EMAX) en juin 2021, il y a eu une flambée du prix de la cryptomonnaie avant sa chute. Pendant cette période, de nombreux investisseurs particuliers ont été dans le rouge.

La Banque centrale d’Irlande suit l’exemple du Royaume-Uni et rejoint d’autres juridictions à travers le monde, en avertissant les consommateurs contre les publicités trompeuses sur les cryptomonnaies. Beaucoup d’influenceurs font ces publicités en contrepartie d’un revenu.

Source : Cointelegraph

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !