Se connecter S'abonner

La Banque Centrale Russe veut bannir brutalement tout paiements crypto

Le 29 novembre 2019, la Banque Centrale de la Fédération de Russie annonce qu’elle soutiendra les projets ou les propositions de loi visant à interdire les paiements en cryptomonnaies. Et pourtant de nombreux datas centers géants servent surtout à miner du BTC en Russie, un fait qui contraste avec ces positions officielles anti-cryptos des institutions du pays.

Banque Centrale Russe vs Crypto : Crypto-phobie ou résistance au changement ?

Le 20 novembre 2019, le service de presse de la Banque Centrale de la Fédération de Russie a annoncé à l’agence de presse Ria, son soutien à tout dispositif législatif visant à interdire les paiements en cryptomonnaies.

Le régulateur défend sa position en évoquant les risques financiers dus à la volatilité des cryptos mais, également les risques liés à l’utilisation des cryptomonnaies dans des activités illégales comme le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Récemment, Elvira Nabiullina Présidente de la Banque Centrale Russe – avait déclaré que la banque ne trouvait aucune raison sérieuse qui justifierait le lancement d’une cryptomonnaie d’Etat, compte tenu des risques inhérents à un tel projet.

Une Russie anti-crypto : Une position à nuancer

Nabiullina met en garde ses concitoyens contre les investissements en cryptomonnaies. Au mois d’octobre 2019, elle avait déclaré : « Il y a une sagesse populaire selon laquelle le fromage gratuit n’est que dans une souricière : L’argent facilement gagné s’en va rapidement. »

Les Russes sont-ils réellement réticents aux cryptomonnaies ? Un des collaborateurs de Vladimir Poutine avait partagé son souhait de contrôler 20% du minage de Bitcoins à partir d’une nouvelle ferme située dans le Nord-Ouest de la Russie.

Le pays dispose d’atouts majeurs pour le minage du Bitcoin et des altcoins. L’énergie y est bon marché et rien de tel que le climat sibérien pour diminuer drastiquement les coûts liés au refroidissement du matériel de minage.

A l’heure actuelle, il existe encore un vide juridique sur les crypto-actifs. En 2018, la Douma d’Etat avait présenté trois propositions de loi visant à réglementer l’économie numérique. Seuls les amendements au Code Civil en termes de droits numériques et les lois encadrant le crowdfunding ont été adoptés.

La Russie semble être encore plus réticente aux cryptos que la Chine. Bing Jinping serait même prêt à accorder un anonymat contrôlé pour les utilisateurs du crypto-yuan, alors que la Russie envisage non seulement de mettre en place un arsenal législatif répressif contre les paiements en cryptos mais, elle ne voit pas également l’intérêt de lancer un crypto-rouble. 

Plus d’actions
Partagez

( Rédacteur )

Mon premier métier c’est le design, mais ma passion les cryptos. A la fois créatif et geek, je fais preuve de créativité pour vulgariser ce milieu pas toujours facile à comprendre mais captivant !

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo