La BCE gagne du temps, BTC/USD se calme

ven 12 Mar 2021 ▪ 12h15 ▪ 7 min de lecture - par Nicolas Teterel

Les gouverneurs de la banque centrale européenne ont décidé de ne pas faire plus de « Quantitative Easing » (que la BCE appelle désormais le PEPP). Son montant reste inchangé à 1850 milliards, ce qui a calmé BTC/USD.

Pandemic Emergency Purchase Program (PEPP)

La BCE n’a donc pas augmenté « l’enveloppe » du PEPP dont il reste 1000 milliards. En revanche, et afin de contrer la récente hausse des taux d’emprunt, il a été décidé à l’unanimité de puiser plus que d’habitude dans cette enveloppe pour les trois prochains mois.

Jens Weidmann, le gouverneur de la Bundesbank, avait déjà vendu la mèche le 03 mars au micro de CNBC en déclarant que le PEPP serait « flexibilisé ». Jens Weidmann a l’air d’aimer taquiner Christine Lagarde

Autre information importante délivrée par Christine Lagarde :

« Si des conditions de financement favorables peuvent être maintenues sans que nous ayons à dépenser toute l’enveloppe d’ici mars 2022, nous ne la dépenserons pas dans son entièreté. De la même façon, l’enveloppe pourrait être recalibrée si nécessaire pour maintenir des conditions de financement favorables en cas de choc négatif sur l’inflation (baisse de l’inflation). »

Christine Lagarde, conférence de presse BCE 11 mars 2021

Dit autrement, si les banques privées jouent le jeu et maintiennent des taux d’emprunt bas pour les gouvernements, la BCE achètera moins de dette

Je sais ce que vous vous dites : « Pourquoi dire ça ? N’est-ce pas une incitation à faire monter les taux afin d’obtenir la morphine monétaire ? »

Clairement. Alors pourquoi ce soudain changement de paradigme ? Question difficile… Nous ne pensons pas que la Zone Euro arrêtera un jour le Quantitative Easing. La raison étant que c’est grâce à l’alliance QE / taux de rémunération des dépôts négatifs que les déséquilibres intra-zone Euro de balance commerciale se résorbent.

Dit autrement, ces taux négatifs permettent à tous les pays de la Zone Euro de siphonner l’argent des banques allemandes (celui engrangé grâce à leur excédent commercial). Voilà le genre de Frankenstein que l’on obtient lorsque l’on donne la même monnaie à des économies extrêmement différentes…

La BCE est donc en train d’essayer de mettre en place un contrôle de la courbe des taux à la sauce européenne. Les taux ne monteront pas à court terme car la BCE va muscler ses achats d’ici une semaine.

Et maintenant ?

Probablement que les taux vont monter un peu encore une semaine, avant de chuter dès que la BCE augmentera son QE au cours des 3 prochains mois. Christine Lagarde n’a pas voulu dire de combien car il s’agit de faire peur aux traders. C’est un contrôle de la courbe des taux par la peur…

Mais les banques françaises finiront par faire monter les taux car la France affiche une balance commerciale extrêmement déficitaire, à l’inverse de l’Allemagne. Grâce au Mozart de la finance Macron, notre pays a établi en 2020 le plus grand déficit commercial de l’histoire européenne (80 milliards). Cela signifie que les banques françaises ont besoin de liquidités. Et vu que les liquidités viennent de la BCE, il faut l’inciter à en distribuer en poussant les taux à la hausse…

Dès le lendemain matin de la conférence de presse, le gouverneur de la banque de France, M.Villeroy de Galhau, s’est empressé de déclarer sur Boursorama « qu’il n’y a pas de risque de surchauffe inflationniste » en Europe.

En effet, beaucoup pensent à raison que l’inflation pourrait se faire douloureuse lorsque les commerces vont rouvrir. C’est d’ailleurs la raison pour laquelel les taux montent.

Or une hausse de l’inflation à 2 % mettrait la France dans l’embarras puisque la BCE devrait en théorie fermer les vannes afin de respecter son unique mandat qui est de maintenir l’inflation proche mais au-dessous de 2 %. Inutile de vous dire que la France se dirigerait alors tout droit vers la récession.

Surveillez les taux de l’ensemble des pays de la Zone Euro la semaine prochaine. Et rappelez-vous que le dollar pourrait avoir tendance à s’apprécier si l’écart entre les taux américain et européen se creuse. Ce qui pourrait peser en retour sur le bitcoin.

Et si l’inflation dérape au-dessus de 2 % ? Est-ce que la BCE modifiera son mandat unilatéralement pour laisser filer l’inflation tout en gardant les taux bas ? C’est en tout cas exactement ce que compte faire la FED..

Que penser de tout ça – Quel impact sur le Bitcoin ?

À dire vrai, tous ces banquiers peuvent bien raconter ce qu’ils veulent. Les nouvelles générations voient bien qu’elles ne pourront jamais s’acheter une maison. Elles savent que le pic pétrolier a très probablement été franchi en 2018, et que cette limite physique rend impossible la croissance réelle (et donc le remboursement de la dette).

Et pourtant, dans ses dernières projections économiques, la BCE prévoit une croissance réelle de 4 % en 2021. Pareil pour 2022.

PIB réel zone euro
Projections de la BCE pour le PIB réel

Oui mais après une baisse de combien en 2020 ? Et avec combien d’argent (dette) créé ex nihilo ? Christine Lagarde l’a dit : « le taux de croissance annuel de la quantité totale de monnaie dans l’économie a atteint 12,5 % en janvier 2021, contre 11,0 % en novembre 2020». C’est gargantuesque…

Est-ce que Monsieur Galhau pense que personne ne le voit venir lorsqu’il affirme que la BCE va désormais conduire sa propre enquête auprès d’un millier d’entreprises européennes pour jauger leurs anticipations d’inflation ? Peut-être croient-ils que nous ne savons pas que les chiffres d’inflation sont plus que maquillés ? Croient-ils que nous ignorons leurs salaires annuels à 6 chiffres ? Croient-ils que nous apprécions le fait qu’ils aient créé des milliardaires dont les fortunes dépassent désormais la centaine de milliards ?

Vaste plaisanterie. Voltaire disait que la monnaie papier finit toujours par retourner à sa valeur intrinsèque, c’est-à-dire zéro. Il en sera de même avec un Euro Digital. Ne rêvez pas…

Bitcoin !

A
A
Nicolas Teterel

Journaliste / Bitcoin, géopolitique, économie, énergie, climat

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 60 451,96 $ -2.84%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 3 944,76 $ -2.74%
DEFI (DEFIPERP) 12 896,90 $ 1.64%
MARKETS (ACWI) 104,88 $ -0.02%
GOLD (XAUUSD) 1 792,95 $ 0.57%
TECH (NDX) 15 355,36 $ -0.87%
CURRENCIES (EURUSD) 1,16 $ 0.12%
CURRENCIES (EURGBP) 0,846180 £ 0.45%
CRUDEOIL (USOIL) 83,79 $ 1.46%
IMM. US (REIT) 2 731,37 $ 0.41%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching d’une heure avec un expert. Remplissez le formulaire et notre expert vous contactera sous 24 heures.