La FCA délivre une autorisation à la société Crypterium

jeu 28 Oct 2021 ▪ 22h00 ▪ 4 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Dans un communiqué officiel, Crypterium a indiqué qu’elle a obtenu l’approbation de la Financial Conduct Authority (FCA), le régulateur du Royaume-Uni, qui lui permet désormais d’étendre ses services en visant de nouveaux clients. Cette autorisation lui manquait pour améliorer la qualité de ses services et pour atteindre de nouveaux horizons.

Respect total de certains des critères d’évaluations les plus stricts

Crypterium est une société spécialisée dans le domaine des cryptomonnaies. Elle existe depuis 2018 et a pour mission « d’apporter de la transparence et [de] l’efficacité aux “finances quotidiennes des actifs numériques” ». Qu’est-ce que cela signifie ? L’entreprise a pour but de créer des liens étroits entre la cryptomonnaie et la finance traditionnelle dans un monde où l’économie numérique se développe de plus en plus.

À l’heure actuelle, la plateforme de Crypterium est accessible dans plus de 170 pays dans le monde. En outre, la société est en collaboration avec d’autres entreprises, VISA par exemple. Grâce à la qualité de ses services, elle compte plus de 450 000 clients dans le monde, ce qui est peu pour une société de sa taille. Elle prévoit d’augmenter sa base clientèle, et ce, grâce à son enregistrement auprès de la FCA.

« Devenir une entreprise enregistrée auprès de la FCA est une opportunité fantastique. Désormais, les parties intéressées verront Crypterium sous un jour nouveau, une société qui donne la priorité à la sécurité et à l’accessibilité des utilisateurs. Non seulement nous fournissons un excellent ensemble de services, mais nous pouvons maintenant montrer qu’ils sont réalisés dans le respect total de certains des critères d’évaluation les plus stricts », a confié Steven Parker, PDG de Crypterium.

Une surveillance accrue

Il y a quelques mois, la FCA a lancé une campagne contre les sociétés qui proposent des prestations dans le domaine des cryptomonnaies sans respecter les règles en la matière. Parallèlement à cette campagne, elle a mis en garde les jeunes utilisateurs d’actifs numériques contre les risques relatifs à ce secteur. Le régulateur a même interdit à Binance de continuer ses activités. Pour cela, il a publié les résultats de ses recherches qui démontrent que de nombreux clients de la société ne sont pas réellement informés des risques qu’ils prennent.

Au Royaume-Uni, la surveillance qu’exercent les autorités sur l’industrie de la cryptomonnaie a conduit à l’adoption de nouvelles règles en matière de blanchiment d’argent. D’ailleurs, leur campagne avait déjà démarré depuis janvier 2020, ce qui montre à quel point elles tiennent à régulariser le secteur. À ce jour, la FCA a autorisé l’activité de 15 entreprises de cryptomonnaies et FinTech qui ont rempli ses critères d’évaluation.

Le régulateur britannique a donné son accord pour que la société Crypterium développe son activité et séduise de nouveaux clients au Royaume-Uni et ailleurs dans le monde. Cette autorisation était très attendue par la firme, dont la plateforme dessert déjà 140 pays et plus de 450 000 clients.

A
A
DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 53 782,55 $ -1.81%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 4 019,18 $ -1.98%
DEFI (DEFIPERP) 11 350,90 $ -6.09%
MARKETS (ACWI) 103,37 $ -2.44%
GOLD (XAUUSD) 1 791,76 $ 0.19%
TECH (NDX) 16 025,58 $ -2.09%
CURRENCIES (EURUSD) 1,13 $ 0.9%
CURRENCIES (EURGBP) 0,847380 £ 0.81%
CRUDEOIL (USOIL) 68,16 $ -12.63%
IMM. US (REIT) 2 733,76 $ -2.78%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email