La SEC exige à Ripple (XRP) de fournir des enregistrements de ses réunions

mer 06 Oct 2021 ▪ 11h30 ▪ 3 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Dans le feuilleton Ripple (XRP) vs SEC, il y a du nouveau. En effet, l’autorité de régulation a exigé que la société fournisse des enregistrements de ses discussions internes ayant un lien avec les litiges actuels.

Obtenir des enregistrements

La toile est en ébullition, du moins pour ceux qui s’intéressent au conflit judiciaire entre la SEC et Ripple. L’avocat James Filan, fondateur de Filan LLC basé dans le Connecticut, a écrit sur Twitter que la US Security and Exchange Commission a réclamé l’organisation d’une conférence. Mais la conférence n’est pas la seule demande de la SEC. Elle aurait aussi demandé une ordonnance pour que Ripple (XRP) partage tous les enregistrements audio et vidéo de ses réunions précédentes. 

La SEC souhaite obtenir les copies des enregistrements des réunions durant lesquelles Brandley Garlinghouse (le PDG), Christopher Larsen (cofondateur et ancien PDG) et d’autres employés de haut niveau se sont exprimés sur les sujets commerciaux en lien avec le procès. Elle espère qu’en épluchant ces enregistrements et en les parcourant de fond en comble, elle pourra glaner des éléments qui iront dans son sens.

Un problème de compréhension

Dans son tweet sur le réseau social au logo en forme d’oiseau, M. Filan a joint un fichier PDF qui contient une lettre déposée par la SEC au tribunal. Cette lettre est écrite à l’attention du tribunal. Entre autres, on y apprend que le 30 août, Ripple (XRP) a accepté de rechercher et de dévoiler tous les enregistrements dont elle dispose devant le tribunal. Mais à l’heure actuelle, elle n’en a présenté qu’une partie.

La SEC a aussi révélé dans la lettre la raison pour laquelle Ripple traine à présenter les enregistrements demandés. Elle a affirmé que la société interprète encore mal le mot « dépositaire » dans le contexte du procès. De son côté, comme le rapporte U.Today, le géant de la FinTech Ripple a rejeté en bloc les rumeurs relatives à son règlement avec la SEC. Elle les considère comme des mensonges qui ne valent pas la peine d’être relayés.

Le feuilleton dans lequel Ripple (XRP) et la SEC sont les acteurs principaux ne va pas connaître un épilogue de sitôt. La SEC vient de produire un document dans lequel elle exige que la société dévoile les enregistrements des réunions auxquelles ses dirigeants au sommet ont discuté du sujet qui les oppose au régulateur.

A
A
DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.