Se connecter S'abonner

La XRP Army met la pression sur la Maison Blanche

Alors que Ripple (XRP) attend le début de son procès avec la SEC, la communauté XRP tente de réagir comme elle peut. Elle a donc lancé une pétition en ligne pour obliger la Maison Banche à se pencher sur les problèmes actuels de la société. Celle-ci a notamment été déposée sur le site We the People qui est géré par la Maison blanche et a déjà récolté plus de 10 000 signatures. La démarche a été motivée par le boycott que connait actuellement le XRP dont la valeur ne cesse de s’effondrer depuis l’annonce de la SEC.

Une pétition pour amener le gouvernement fédéral à reconnaitre le XRP comme une monnaie

Lancé par l’administration Obama il y a bientôt 10 ans, We the People est une vitrine pour amener le gouvernement américain à produire une réponse officielle sur un sujet marquant.

Pour y arriver, les pétitions qui y sont déposées doivent réussir l’exploit d’obtenir 100 000 signatures en un mois.

Intitulée Nous, le peuple, demandons au gouvernement fédéral de considérer le XRP, la monnaie virtuelle, comme une monnaie, la pétition de la communauté XRP en est déjà à plus de 10 000 signatures.

Lancée par un certain J.W., la pétition demande à la SEC de mettre fin à son procès frivole, en se référant à une précédente décision de la FinCEN selon laquelle le XRP est une monnaie.

Le contenu de la pétition a également accordé une importante partie au déclin prononcé de la capitalisation boursière de l’actif.

Celle-ci a d’ailleurs chuté de 93 %, passant de 137 milliards de dollars à moins de 10 milliards de dollars.

Une situation que Joshua Frank de The TIE a qualifiée de troisième plus grand effondrement de tous les temps.

Dans les faits, le XRP connait le plus grand effondrement derrière ceux de Lehman Brothers et Washington Mutual alors qu’il ne s’agit pas d’une faillite.

La valeur de cette chute qui dépasse de loin celles d’Enron et de Worldcom affecte inévitablement des centaines de milliers d’investisseurs particuliers parmi les citoyens américains.

Ripple se prépare activement à affronter la SEC devant les tribunaux

Parallèlement à cette pétition, Ripple s’organise en interne pour défendre farouchement ses intérêts et mettre fin à l’hémorragie sur le marché.

Dans la foulée de la plainte déposée par la SEC le 22 décembre 2020, la société a dû faire face à des retraits massifs de l’actif XRP sur le marché.

Face à cela, elle avait eu recours à une déclaration officielle pour demander aux investisseurs et à la presse d’attendre sa version des faits.

Ripple se prépare maintenant à tenir très bientôt une conférence préparatoire au procès en février 2021.

S’il est peu évident que cette pétition serve à faire bouger les lignes, elle a le mérite de montrer à Ripple qu’il peut encore compter sur le soutien sa communauté. Une petite victoire alors que de nombreux exchanges et partenaires se désolidarisent de la société à l’approche du procès.

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo